jeudi 27 juin 2019

Music : Johnny Cash - Heart of Gold



I want to live
I want to give
I've been a miner
for a heart of gold
It's these expressions
I never give
That keep me searching
for a heart of gold
And I'm getting old

samedi 15 juin 2019

Paris : Fers brisés, hommage au général Thomas Alexandre Dumas, une oeuvre signée Musée Khômbol alias Driss Sans-Arcidet - XVIIème



Fers, oeuvre symbolique signée Musée Khômbol le pseudonyme de Driss Sans-Arcidet, représente deux bracelets brisés d’esclave. Cette sculpture monumentale rend hommage au général Thomas-Alexandre Dumas (1762-1806), esclave affranchi, premier général d’origine afro-antillaise de l’armée française, père d’Alexandre Dumas, l’auteur des Trois Mousquetaires et du Comte de Montecristo, grand-père d’Alexandre Dumas fils auteur de La Dame aux camélias. Inaugurée le 4 avril 2009 sous le haut patronage de l’Unesco, elle célèbre le héros méconnu et à travers lui, à travers son histoire, les esclaves et leurs descendants. Présent à Paris ce jour-là à l’occasion des soixante ans de l’OTAN, Barack Obama est convié symboliquement à cette inauguration. Depuis le 10 mai 2009, à l’initiative de l’Association des Amis du général Dumas et en collaboration avec la Mairie de Paris, chaque année à cette date une cérémonie est organisée à l’occasion de la journée nationale commémorative du souvenir de l’esclavage et de son abolition. Ces chaînes brisées sont devenues un lieu de mémoire et de dignité.

jeudi 13 juin 2019

Music : Lana Del Rey - Doin' time



Summertime, and the livin's easy
Bradley's on the microphone with Ras MG
All the people in the dance will agree
That we're well-qualified to represent the L.B.C
Me, me and Louie, we gonna run to the party
And dance to the rhythm, it gets harder

mercredi 12 juin 2019

Coup de Coeur : A l'Aquarium de Paris, Officine Panerai célèbre son ambassadeur, le champion d'apnée Guillaume Néry, avec la maison de Champagne Billecart-Salmon



La maison de haute horlogerie Panerai a fait escale à l’Aquarium de Paris le temps d’une soirée en compagnie de son nouvel ambassadeur, le champion d’apnée Guillaume Néry, et de la maison de Champagne Billecart-Salmon. Quadruple détenteur du record du monde en poids constant, double champion du monde en titre d’apnée, le spécialiste de la plongée en eaux profondes incarne le héros contemporain selon Panerai. Pour lui rendre hommage, la maison horlogère a créé la Submersible Chrono Edition Guillaume Néry, un chronographe adapté aux exigences techniques de l’apnéiste, étanche à 300 mètres, alliant puissance et fiabilité, performances d’un outil professionnel de pointe et allure sportive. Capable de retenir son souffle durant 7 minutes et 42 secondes, le champion a établi un record personnel de descente à 126 mètres. Avec sa compagne Julie Gautier, il capture les images de ses expériences sous-marines comme autant d’expériences intérieures. Leurs vidéos au propos militant, elles incitent à la préservation des océans, au respect de la nature, connaissent un remarquable écho international. Et si c’était cela être un héros de nos jours ?

mardi 11 juin 2019

Cinéma : Amazing Grace - Aretha Franklin, un documentaire d'Alan Elliott et Sydney Pollack



Les 13 et 14 janvier 1972, Aretha Franklin, 29 ans, enregistre un album live, avec le concours du Southern California Choir dans la modeste paroisse du quartier de Watts à Los Angeles auprès de la communauté du New Temple Missionary Baptist Church. La reine de la soul fait un retour aux sources en renouant avec le gospel qui lui a tout appris. Le révérend James Cleveland, maître de cérémonie, mène ce qui n’est pas tout à fait un service, pas exactement un concert non plus, tandis que les chants sont soumis aux aléas de l’enregistrement aux commandes desquels se trouvent les ingénieurs du son et Jerry Wexler, le producteur, qui se trouve dans un camion d’enregistrement mobile garé devant l’église. De cette expérience unique naîtra un double album mythique, Amazing Grace, disque de gospel le plus vendu au monde à ce jour.

lundi 10 juin 2019

Lundi Librairie : Aya - Marie-Virginie Dru



Aya - Marie-Virginie Dru : Aya, dont le prénom signifie jeudi en wolof, a grandi dans les paysages de rêve de l’île de Karabane au sud-ouest du Sénégal. Mais à douze ans, la fillette est confrontée aux terribles réalités d’une existence exigeant qu’elle grandisse trop vite. Perdue dans les limbes du chagrin, anéantie par la douleur d’un impossible deuil, sa mère Aîssatou n’a plus toute sa raison depuis que son mari adoré a trouvé la mort dans le tragique accident du Joola, le naufrage du ferry reliant Dakar la capitale à la région de la Casamance, un drame qui a fait plus de deux mille morts. Djibril, le frère aîné d’Aya, est parti sur la route des migrants vers la France, tenter sa chance en Occident dans l’espoir d’offrir une vie meilleure à sa famille. Il n’y a plus personne pour la protéger. Abusée par son oncle Boubacar, elle porte seule ce lourd secret. Aya ne retrouve son insouciance qu’après de son amoureux Oussmane avec qui elle garde les chèvres. Lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte des viols répétés de son oncle, il lui faut fuir son passé pour envisager un avenir, trouver sa place dans le monde, se reconstruire. 

samedi 8 juin 2019

Paris : Hôtel de Lauzun, appartements remarquables du XVIIème siècle, opulence et démesure du Grand Siècle - IVème



L’hôtel de Lauzun est un l’un des rares hôtels particuliers du XVIIème siècle ayant conservé la richesse de son décor intérieur. Il fait partie de ceux ayant le moins subi de transformation depuis sa construction. Il offre encore de nos jours un témoignage vibrant de la vie des aristocrates du Grand Siècle. Longtemps attribué à Louis Le Vau, de récents travaux ont permis de découvrir le nom de son véritable architecte, Charles Chamois. Edifié pour Charles Gruÿn des Bordes, homme d'affaires enrichi sous Mazarin, il devient en 1682 la propriété du duc de Lauzun, qui n’est alors que comte. Il le cède rapidement en 1685 au marquis de Richelieu. Après la Révolution, l’hôtel de Lauzun divisé, cloisonné, devient, un temps, immeuble de rapport avant d’être acquis en 1850 par Jérôme Pichon (1812-1886). Baron de la noblesse d’Empire, diplomate, collectionneur d’art, bibliophile, il développe une véritable passion pour ce bien unique qu’il transmet à son petit-fils Louis Pichon. Collectionneurs, ils s’appliquent à rétablir la splendeur originelle des appartements d’apparat ce qui explique leur exceptionnel état de préservation. Parfois sous leur férule enthousiaste, l’idée d’un XVIIème siècle fantasmé par le XIXème siècle prend le pas sur la fidélité historique. Propriété de la Ville de Paris depuis 1928, l’hôtel de Lauzun classé au titre des monuments historiques par arrêté du 12 février 1906, abrite depuis 2013, l’Institut d’études avancées de Paris. 

vendredi 7 juin 2019

Mes Adresses : Blueberry Steam bar, le bar à vapeurs entre Hong Kong et Tokyo - Paris 6



A quatre numéros de son grand frère spécialiste des makis, le Blueberry dont je vous parlais ici, le Steam Bar a pris la suite de la Bocca della Verita dans la pittoresque rue du Sabot. Marie-Lorna et Florence Vaconsin, les deux sœurs qui régalent Saint-Germain-des-Prés de leurs adresses gourmandes, ont souhaité nous emmener dans un grand voyage gustatif à travers l’Asie, sur le thème des dim sum, les petites bouchées à partager. Entre Hong Kong et Tokyo, le Steam Bar revisite la cuisine vapeur asiatique réputé pour ses saveurs et sa légèreté. Monsieur Wong, le chef hongkongais, a quitté les cuisines du Shangri-La pour investir les fourneaux de cette nouvelle adresse pleine de promesses. Sous son influence, la carte de saison évolutive fait la part belle aux accords originaux. La street food et la gastronomie contemporaine se croisent sur le front de spécialités dépaysantes quand les influences internationales s’immiscent dans les recettes comme autant de clins d’œil. Un nouveau rendez-vous à ne pas rater !

jeudi 6 juin 2019

Music : Billie Eilish - Bad Guy



White shirt now red, my bloody nose
Sleeping, you're on your tippy toes
Creeping around like no one knows
Think you're so criminal
Bruises, on both my knees for you
Don't say thank you or please
I do what I want when I'm wanting to
My soul? So cynical

mercredi 5 juin 2019

Spectacle : Une bonne soirée - Kyan Khojandi - Théâtre de L'Européen - Jusqu'au 29 juin 2019



Ce soir-là, Kyan Khojandi a décidé de se rendre en boîte de nuit afin de se rassurer sur sa vie pépère de trentenaire et se convaincre qu’il est toujours dans le coup. Très vite, il ne se sent pas à sa place parmi tous ces petits jeunes de vingt ans. Hors-sol. C’est le coup de vieux et la prise de conscience. Il rentre chez lui se faire une verveine et se souvient. Vieillir c’est perdre ses proches mais c’est aussi chérir cette mémoire. Il évoque son père iranien qui a fui le régime des Ayatollahs dans les années 1980 pour s’installer à Reims où Kyan est né. Les chagrins d’enfance passent. Les études de droit sont abandonnées afin de poursuivre des rêves de comédie malgré les réticences du père. L’arrivée à Paris et la première collocation sont hilarantes. Et puis il y a le théâtre, la découverte de la scène. Et la vie de tous les jours, les amours, les potes, la première fois dans un club gay mythique… Kyan Khojandi raconte cette soirée ordinaire apparemment ratée qui se révèle, en réalité, épopée inoubliable de l’existence.

mardi 4 juin 2019

Cinéma : Van Gogh et le Japon, un documentaire de David Bickerstaff



Vincent Van Gogh n’a jamais visité le Japon et pourtant l’esthétique particulière des arts japonais est l’influence qui a le plus marqué son oeuvre. Le peintre néerlandais dès sa rencontre avec cette culture, dans les cercles parisiens pris de japonisme, lui voue une passion obsessionnelle qui va orienter radicalement son travail dans une nouvelle direction. A Anvers dès 1885, fasciné par l’expression plastique de la culture japonaise, les différentes formes artistiques propre au pays du Soleil Levant, Van Gogh collectionne compulsivement les estampes. Il en achète près de 600 qu’il étudie avec le plus grand soin mais qu’il a également espoir de revendre en faisant un profit qui le mettrait à l’abri du besoin. Son entreprise échouera. En se penchant sur cette esthétique particulière, Vincent Van Gogh initie de nouveaux choix plastiques. Lignes courbes, éléments naturels, il réinvente un Japon rêvé, idéalisé. 

lundi 3 juin 2019

Lundi Librairie : Cape May - Chip Cheek



Cape May - Chip Cheek : A la fin des années 1950, à Cape May, petite station balnéaire du New Jersey, les distractions se font rares hors saison. Tout juste mariés, Effie, dix-huit ans et Henry, vingt ans, ont grandi dans la même petite ville de Georgie. Ils se connaissent depuis toujours et sont très ignorants des choses de la vie. Ils ont choisi de passer leur lune de miel dans la maison prêtée par un vieil oncle grincheux où Effie conserve de beaux souvenirs d’enfance. En tête à tête avec eux-mêmes, la timidité prévaut dans leur nouvelle intimité. Et le manque d’activités tourne à l’ennui rapidement au point qu’ils envisagent d’écourter leurs vacances. Mais attirés par les bruits d’une activité festive dans la villa voisine, ils vont frapper à la porte. C’est Clara, une ancienne amie de la cousine d’Effie, qui les accueille. Amusée par la naïveté du jeune couple, l’élégante new-yorkaise mariée à un homme riche plus âgé les convie à se joindre à eux pour une soirée où l’alcool coule à flot. Beatniks envapés, cadets des gardes côtiers en vadrouille, dandy en smoking, femmes peu farouches, il règne une atmosphère de liberté sexuelle, d’élégance décadente. Effie et Henry sont fascinés par cet autre milieu social, plus aisé, plus sophistiqué. A l’invitation de Clara, ils décident de prolonger leur séjour en compagnie de Max, un playboy écrivain, l’amant de Clara et d’Alma sa jeune demi-sœur. 

samedi 1 juin 2019

Paris : Jardin Alpin du Muséum national d'Histoire naturelle, l'atout charme du Jardin des Plantes - Vème



Le Jardin Alpin du Muséum d’histoire naturelle est une délicieuse enclave aussi verdoyante que méconnue dont la situation singulière ajoute à la discrétion. Aménagé dans une cuvette, en contrebas de la Ménagerie et de l’allée Cuvier, il n’est accessible que par un souterrain ouvrant sur le jardin de l’Ecole de botanique. Cette petite vallée à gradins se trouve à trois mètres sous le niveau du Jardin des Plantes. Les collections de plantes sont ainsi protégées du vent et des intempéries, gel ou canicule, tandis qu’est préservée la fraîcheur nécessaire à la flore de montagne d’origines variées, ou l’hydrométrie adéquate pour les végétaux méditerranéens. Le relief accidenté des terrasses artificielles a été pensé afin de pouvoir présenter des végétaux de zones montagneuses, de basse, moyenne et haute altitude. Les botanistes se sont ingéniés à récréer des environnements, trente-deux rocailles différenciées selon les origines géographiques et les milieux géologiques restitués. Les microclimats naturellement établis selon l’orientation adret (exposition au sud) ou ubac (au nord), permettent d’obtenir dans un espace restreint des amplitudes thermiques importantes auxquelles les scientifiques ont attribué des écosystèmes particuliers. Entre 2000 et 3000 végétaux de variétés différentes s’épanouissent au Jardin Alpin. En se promenant dans ses allées, le flâneur voyage au bout du monde, du massif des Cévennes aux Alpes, du Caucase aux Balkans, de la Corse à l'Atlas, en Asie au Japon ou en Chine, des Pyrénées à l’Himalaya jusqu’en Amérique du Nord.