mardi 15 octobre 2019

Cinéma : Fahim, de Pierre-Grançois Martin-Laval - Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty



Le Bangladesh est secoué par des guerres civiles fratricides et des troubles idéologiques violents. Fahim, jeune prodige des échecs, fuit le pays avec son père Nura, un opposant politique. Ils laissent derrière eux la mère et la jeune sœur de Fahim. Malgré le déchirement de la séparation et la douleur de l’exil, ils arrivent à Paris plein d’espoir. Mais sans-papiers, leur parcours pour obtenir l’asile politique et une régularisation se révèle des plus difficiles. Le père et le fils vivent dans la rue, dans des foyers d’accueil, perpétuellement menacés d’expulsion. Fahim est accueilli au club d’échecs de Créteil où enseigne Sylvain Charpentier, un entraîneur bourru très réputé. Tout d’abord méfiants Fahim et Sylvain apprennent à se connaître et se lient d’amitié. Pour le petit garçon, la clé de ses rêves se trouve dans le Championnat de France d’échecs des moins de 12 ans. Et peut-être une carte de séjour au bout. 

lundi 14 octobre 2019

Lundi Librairie : Le coeur battant du monde - Sébastien Spitzer



Le cœur battant du monde - Sébastien Spitzer : Dans les années 1860, Londres est la capitale du puissant l’Empire où le soleil ne se couche jamais. La misère la plus noire y côtoie le luxe le plus insolent. Alors que la révolution industrielle bat son plein, le monde ouvrier peine dans les nouvelles usines. L’insurrection enfle. Charlotte, une modeste Irlandaise, a fui la famine pour atterrir dans les bas-fonds de l’East End. Son fiancé s’est embarqué sur un navire pour l’Amérique, la laissant seule, enceinte. Mais à la suite d’une agression, Charlotte perd l’enfant. Le Dr Malte, médecin sans diplôme qui la soigne, décide de lui confier, Freddy, l’enfant illégitime de l’un de ses patients, un homme célèbre qui vit dans la semi-clandestinité. Il s’agit de Karl Marx grande figure du socialisme qui tendit qu’il théorise la Révolution vit bourgeoisement aux crochets de son ami Friedrich Engels, lui-même fils d’une riche famille d’industriels, également en exil et riche patron d’usines de textile. Charlotte mère d’adoption, mère courage, sacrifie tout pour élever le petit.

samedi 12 octobre 2019

Paris : Bouquet of Tulips de Jeff Koons, controverse artistique sur les Champs Elysées, entre le Petit Palais et la Concorde - VIIIème



Bouquet of tulips de Jeff Koons, oeuvre monumentale commémorative, réaffirme l’amitié franco-américaine en rendant hommage aux victimes des attentats de 2015. Inaugurée officiellement le 4 octobre 2019 en préambule à la Nuit Blanche, elle a été installée de façon pérenne dans les jardins des Champs-Elysées, derrière le Petit Palais, après de nombreuses polémiques au sujet notamment de son emplacement. A deux pas du Pavillon Ledoyen, cette étrange attraction n’incite pas exactement au recueillement tant la controverse a été vive. A la suite des attaques terroristes, Jane Hartley, alors ambassadrice des Etats-Unis en France, sollicite le plasticien américain le plus coté au monde, Jeff Koons, afin qu’il se penche sur un projet dédié aux victimes. Symbole d’amitié entre les deux peuples, la réalisation se veut emblématique. Mais si l’artiste fait don des plans à la Ville de Paris, les frais de réalisation et d’installation sont alors estimés à 3,5 millions d’euros qu’il reste à financer.  Ce sera donc le mécénat privé. Cadeau empoisonné, les tulipes dédiées à Paris sont qualifiées de fleurs de la discorde. La taille gigantesque de l’oeuvre ainsi que son poids, son esthétique trop pop, les coûts de production, le choix de l’emplacement, les soupçons de coup médiatique vis à vis de l’artiste star, trois ans de polémiques s’ensuivent. Mais l’espace public parisien est coutumier du fait. Il suffirait de se rappeler de la grogne générée par la création de la Tour Eiffel, des colonnes de Buren jusqu’à la pyramide du Louvre

vendredi 11 octobre 2019

Expo : Bacon en toutes lettres - Centre Pompidou - Jusqu'au 20 janvier 2020



Grande figure de l’art du XXème siècle, Francis Bacon (1909-1992) était un lecteur vorace. L’importance de sa bibliothèque personnelle, près de 1300 ouvrages et publications diverses, illustre ce goût immodéré des lettres. Son amour de la littérature fut un puissant stimulus créatif, pierre angulaire de son processus artistique. Lors d'un entretien en 1979, avec le critique d'art Franck Maubert, Bacon se confiait : « Comment imaginer la vie sans la littérature ? Sans les livres ? C'est une source fabuleuse, un puits pour l'imaginaire ». Au Centre Pompidou, une vaste exposition, Bacon en toutes lettres, conduite par Didier Ottinger, directeur du Musée national d’art moderne et commissaire de l’évènement, propose par un angle inédit, d’éclairer les œuvres produites durant les vingt dernières années de sa vie à la lumière de ses lectures. Par le biais d’une scénographie intéressante, la démarche plastique de Bacon semble s’inscrire dans la même lignée philosophique que les mots de Joseph Conrad, de Georges Bataille, de Nietzsche, de TS Eliot, d’Eschyle ou de Michel Leiris, les six auteurs retenus pour refléter le lien qu’entretenait le peintre avec la littérature. Les univers poétiques entrent en résonance. Puissance littéraire et modernisme pictural. 

jeudi 10 octobre 2019

Music : Lizzo - Cuz I love you



I'm crying 'cause I love you, oh
(Ya ya ya, ya ya, ya ya)
Never been in love before
What the fuck are fucking feelings yo?
Once upon a time, I was a ho
I don't even wanna ho no mo'
Got you something from the liquor store
Little bit of Lizzo and some Mo
Tryna open up a little more
Sorry if my heart a little slow

mercredi 9 octobre 2019

Paris : Fontaine des Quatre Parties du Monde dite aussi fontaine de l'Observatoire - VIème



La fontaine des Quatre Parties du Monde dite aussi fontaine de l’Observatoire est l’une des plus célèbres et des plus belles de Paris. Cœur du jardin des Grands Explorateurs Marco Polo et Cavelier-de-la-Salle, le long de l’avenue de l’Observatoire, tout au bout du jardin du Luxembourg, elle frappe par sa beauté plastique évidente, son homogénéité, sa puissance symbolique et son dynamisme. L’énergie de l’eau ajoute aux effets suggérant le mouvement du groupe principal, quatre figures allégoriques qui semblent danser autour d’un d’une sphère tenue à bout de bras. Cet ensemble de Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875) intitulé Les Quatre Parties du Monde soutenant le globe céleste a donné son nom à la fontaine. Oeuvre collective réunissant en son sein les talents outre de Carpeaux, d’Emmanuel Frémiet ou d’Eugène Legrain, elle est ornée de sculptures au style d’une grande modernité pour l’époque. Lors de son inauguration en 1874, la fontaine suscitera une forte contestation. Inscrite au titre des Monuments historiques, depuis 1926, la fontaine des Quatre Parties du Monde fait désormais l’unanimité. 

mardi 8 octobre 2019

Cinéma : On va tout péter, un documentaire de Lech Kowalski



En mai 2017, débute le combat des ouvriers de GM&S, un équipementier automobile. Leur usine de La Souterraine dans la Creuse est menacée de liquidation judiciaire à la suite d’une gestion malheureuse menée par les propriétaires successifs. Lorsqu’un repreneur se manifeste, il établit un plan social drastique. Sur les 277 salariés plus de 150 partiront au chômage. Ses travailleurs ont passé 10, 20, 30 ans dans la même entreprise et se retrouvent démunis face à la situation. L’amertume devient le moteur d’un combat à la violence plus ressentie que réalisée, contre les groupes industriels et le gouvernement. Dans le respect de la loi, les ouvriers de l’usine entrent en lutte afin de sauver leurs emplois. Ils multiplient blocages, sit-in, chaînes humaines, des actions désespérées à chaque fois repoussées par les forces de l’ordre.