samedi 20 avril 2019

Expo : Thomas Schütte, Trois actes - Monnaie de Paris - Jusqu'au 16 juin 2019



Première rétrospective parisienne consacrée au travail de Thomas Schütte, ambitieuse monographie avant celle attendue en 2021 au MoMa à New York, Trois actes à la Monnaie de Paris présente une soixantaine d’œuvres dont six réalisées à l’occasion de cet événement. Lion d’or à la Biennale de Venise en 2005, l’artiste allemand né en 1954 à Oldensbourg, élève de Gerhard Richter dans les années 1970 à la Kunstakademie de Düsseldorf, n’avait pas été exposé dans la Capitale depuis près de trente ans. Sculpture monumentale, cire et pâte à modeler, installation, céramique, dessin, peinture, aquarelle, architecture, l’oeuvre protéiforme de Thomas Schütte, sous son apparent éclectisme, tisse à travers trois décennies un propos cohérent, une réflexion fil rouge sur la société et la vulnérabilité des individus face aux systèmes. L’ensemble de son travail suit un même mouvement incessant, changements d’échelle, de matériaux, renouvellement des motifs récurrents. Il exprime entre drame et dérision, violence et innocence, une profonde angoisse existentielle, une critique ironique de notre monde où la caricature trouve naturellement sa place. L’exposition à la Monnaie de Paris se déploie sous la forme d’un vaste cabinet de curiosités, des cinq cours du 11 Conti investies par l’artiste aux ors des salons. Fascinant, troublant. 

vendredi 19 avril 2019

Spectacle : Chattologie - Klaire fait grr - Dernière le 24 avril au Café de la Gare



Depuis près de deux ans, Klaire fait grr, youtubeuse, chroniqueuse pour Neon, podcasteuse pour Arte radio avec Mycose the night, monte sur scène pour soutenir un spectacle écrit par Louise Mey et dont le titre provocateur illustre bien l’état d’esprit frondeur. Chattologie, la science de la chatte donc, aborde l’un des derniers tabous, le sujet des règles. Alors que l’évocation des menstruations, phénomène naturel invisibilisé par la société, provoque toujours la gêne et le malaise, les femmes sont culpabilisées au point d’avoir honte de leur propre corps. Très tôt, les jeunes filles nubiles apprennent que c’est sale, que ça doit rester un secret et le phénomène de rejet conduit à la perpétuation des pires clichés “Au mieux, on nous fait des blagues nulles, au pire on nous isole dans une hutte à distance du village”. En abordant frontalement le thème, parfois de façon crue mais surtout libératoire, Klaire fait grr s’adresse à tout le monde, doté d’un utérus ou pas. Chattologie est un seul-en-scène féministe aussi drôle que salvateur. Free frifri !

jeudi 18 avril 2019

Music : Childish Gambino - This is America



We just wanna party
Party just for you
We just want the money
Money just for you
I know you wanna party
Party just for me
Girl, you got me dancin' (yeah, girl, you got me dancin')
Dance and shake the frame

mercredi 17 avril 2019

Paris : Passage des Princes, dernier des passages couverts du XIXème siècle - IIème



Le passage des Princes, dernier des passages couverts du XIXème siècle, a vu le jour à l’initiative de Jules Mirès (1809-1871) homme de presse et d’affaires également banquier. Il a accompagné les transformations du quartier au cours du Second Empire sans se départir d’un certain succès contrairement à beaucoup de ses aînés. De nos jours, occupé par un grand magasin de jouets, Joué Club, le passage des Princes fait la joie des enfants dans une atmosphère étrange mêlant la modernité et un kitsch pas dépourvu de charme. Mais cette galerie marchande, aussi charmante soit-elle, n’est qu’une reconstitution du passage originel. En effet, il a été quasiment entièrement démoli à la suite d’une opération immobilière débutée en 1985 puis reconstruit entre 1990 et 1995 selon des dispositions différentes plus aptes à accueillir commerces modernes et divers bureaux. Une copie certes mais ponctuée d’éléments d’origines restaurés tels que la verrière ou la coupole en verre teinté.

lundi 15 avril 2019

Lundi Librairie : L'analphabète qui savait compter - Jonas Jonasson



L'analphabète qui savait compter - Jonas Jonasson : Née dans les années 1960, au cœur de Soweto, le plus grand ghetto de Johannesburg, l’un des Townships les plus peuplés et les plus pauvres d’Afrique du Sud, Nombeko Mayeki travaille dès l’âge de cinq ans à la vidange des latrines communes. Orpheline à dix ans, la fillette, analphabète mais d’une remarquable intelligence, parvient grâce à son talent avec les chiffres à devenir à quatorze, cheffe des videurs de latrines. Elle croise alors le chemin d’un affreux libidineux qu’elle calme d’un bon coup de ciseaux mais qui lui apprend à lire. La chance semble lui sourire. Nombeko hérite fortuitement d’une fortune en diamants bruts mais se fait renverser par la voiture d’un ingénieur alcoolique. La justice sud-africaine raciste de l’apartheid condamne la victime à travailler pour le bourreau. Enfermée dans un complexe ultra-sécurisé, Nombeko se retrouve alors femme de ménage pour un crétin pourtant en charge du programme nucléaire national. Se plongeant dans la bibliothèque de la base, Nombeko devient en autodidacte ingénieure spécialiste de l’atome. Et un atout indispensable pour le responsable incompétent du programme. Dans le même temps, en Suède, un postier monarchiste convaincu vire du jour au lendemain républicain anti-souverainiste enragé tandis que son épouse donne naissance à des jumeaux dont l’un n’a pas d’existence légale. 

samedi 13 avril 2019

Expo : Anting Anting, l'âme secrète des Philippins - Musée du Quai Branly Jacques Chirac - Jusqu'au 26 mai 2019



Puissants talismans ancestraux, les Anting Anting révèlent par leur omniprésence un aspect inattendu de la culture des Philippines. Selon la tradition populaire, ces amulettes imprégnées d’un pouvoir mystique surnaturel acquis lors de rituels confèrent à leur propriétaire force et protection. Portée près de la peau, il existe un lien intime entre la médaille et son détenteur qui par le biais de cet art ésotérique s’assure une connexion au divin et la promesse d’invulnérabilité, de guérison, d’amour et de richesse. A l’atelier Martine Aublet, le Musée du Quai Branly Jacques Chirac consacre une exposition originale aux Anting Anting sous forme de cabinet de curiosités. Elle rassemble de nombreux objets, médaillons de laiton, de cuivre, d’os ou de bois, chemises investies de propriétés magiques, papiers consacrés ainsi que des photographies de ceux qui pratiquent cette croyance jusqu’à faire tatouer dans leurs chair les motifs sources de force. Des séquences filmées des différents rituels complètent ce court panorama fascinant.

vendredi 12 avril 2019

Mes Adresses : Miel Factory, la cave à miels du Marais où déguster grands crus de France et nectars d'exception du bout du monde



Echoppe mordorée, évocation de la ruche nourricière dont elle célèbre les produits, la boutique Miel Factory accueille au cœur du Marais les amateurs du divin nectar depuis 2016. Les collections de miels mono-floraux, la spécialité des lieux, entraînent les visiteurs des campagnes françaises, Landes, Gers, Pyrénées, Cévennes, Dordogne, Creuse jusqu’aux confins de la planète, forêts primaires du Chili ou de Tasmanie, Karoo d’Afrique du Sud, les plantations de café du Vietnam, vallées désertiques du Yemen, savanes du Burkina Faso. Le patrimoine mellifère se fait monde. Rémi Porthault, le fondateur de Miel Factory, travaille en étroite collaboration avec les apiculteurs français et étrangers. La carte des miels évolue au gré des saisons, des nouvelles découvertes, des opportunités. Subtilité des terroirs, nuance des parfums, exaltation des particularités, origines caractéristiques, l’approche est gastronomique, l’excellence une valeur cardinale. Grands classiques et crus rares répondent aux mêmes exigences. Un engagement de qualité qui révèle en sous-texte une véritable philosophie militante pour un monde où les abeilles seraient protégées, la nature préservée et les êtres humains un tout petit peu plus conscients.