lundi 10 décembre 2018

Lundi Librairie : Confessions d'une cleptomane - Florence Noiville



Respectable épouse du très intègre nouveau ministre des Finances Pierre-Antoine Berg, Valentine de Lestrange experte en art réputée. Epanouie professionnellement, elle regrette un peu d’avoir abandonné ses ambitions de sculptrice. Cette grande bourgeoise d’un certain âge, bien sous tous rapports, insoupçonnable, s’ennuie dans son quotidien de grand confort. Afin de rompre la monotonie, elle a développé ce qu’elle désigne comme une lubie, une manie, pas un drame en somme. Elle est cleptomane. Une histoire de famille puisque la lignée des femmes, sa mère comme sa grand-mère, semble avoir hérité du poignet leste. Son premier larcin remonte à l’enfance, un vol de Malabar avec son cousin. Aujourd’hui Valentine exerce son art de la prestidigitation selon un code d’honneur, une stricte règle de conduite, dans les belles boutiques, les opulents magasins. Objets luxueux, vêtements de prix mais aussi des babioles ici et là, un Yop vanille à la station-service, une barre chocolatée au point presse. La compulsion s’affirme de plus en plus irrépressible. La manie devient incontrôlable. Valentine craint de se faire prendre et de causer du tort à son époux. 

vendredi 7 décembre 2018

Ailleurs : Le Grand Réfectoire et L'Officine, découverte au Grand Hôtel Dieu de Lyon, à l'invitation de la Maison de Champagne Billecart-Salmon



Vaisseau aux trois dômes, accosté à la presqu’île de Lyon, le Grand Hôtel Dieu est entré en travaux pour aborder le nouveau siècle sous les auspices de la métamorphose. L’ensemble classé dont les premiers éléments ont vu le jour au XIIème siècle, s’épanouit à travers un dédale de cours et de jardins à l'architecture patrimoniale ébouriffante. Le chantier de restauration a trouvé inspiration dans l’histoire séculaire de ces vénérables édifices afin d’accueillir des commerces exceptionnels et très prochainement un hôtel prestigieux ainsi qu’un centre d’affaires et la Cité internationale de la Gastronomie, des halles dédiées aux commerces de bouche sous la houlette de Meilleurs Ouvriers de France. Tout juste inauguré dans une aile du XVIIIème siècle, Le Grand Réfectoire s’est niché au cœur de l’ancienne cantine des sœurs du Grand Hôtel Dieu, redonnant au lieu sa vocation originelle. L’élégante brasserie aux volumes spectaculaires réserve quelques surprises A l’invitation de la Maison de Champagne Billecart-Salmon, j’ai eu la chance d’assister à l’inauguration de ces toutes nouvelles adresses. Paris la douce en virée à Lyon !

jeudi 6 décembre 2018

Music : Led Zeppelin - Immigrant Song



We come from the land of the ice and snow
From the midnight sun, where the hot springs flow
The hammer of the gods
W'ell drive our ships to new lands
To fight the horde, and sing and cry
Valhalla, I am coming!

mercredi 5 décembre 2018

Coup de Coeur : Créations de Noël Le Chocolat Alain Ducasse, une collection de fêtes intensément cacaotée



A la Manufacture de Chocolat Alain Ducasse, l’empreinte olfactive de la torréfaction des fèves éveille les réminiscences heureuses de l’enfance. Le savoir-faire des grands maîtres chocolatiers et la modernité d’une inspiration sans cesse renouvelée sont célébrés. Dans l’atelier traditionnel ouvert sur la boutique, l’artisan dispense son grand art, de la torréfaction des fèves au façonnage, sous l’œil fasciné des visiteurs. Ce lieu magique et singulier tout embaumé des parfums de cacao nous révèle des secrets de confection, dans un ballet rigoureux, ode aux sens. Le Chocolat Alain Ducasse revendique la singularité du travail à la main dont les bonbons et autres divines créations gardent le souvenir dans l’imperfection des formes. Moment privilégié, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de redécouvrir la virtuosité des artisans de la gastronomie, d’aiguiser nos curiosités en s’ouvrant aux délectations des nouveautés. Pour Noël, Le Chocolat Alain Ducasse dévoile une collection aux lignes épurées placée sous le signe d’une intense gourmandise.

mardi 4 décembre 2018

Cinéma : Leto, de Kirill Serebrennikov - Avec Irina Starshenbaum, Teo Yoo, Roman Bilyk



Au début des années 1980, en Union soviétique, une nouvelle génération de musiciens voit le jour alors qu’émerge une scène rock underground florissante. A Leningrad, Viktor Tsoi chanteur très inspié par le glam-rock cherche à se faire un nom. Il rejoint une communauté de rockeurs rêveurs qui prônent le collectif plutôt que l’individu et se réunissent autour de disques de contrebande. Lou Reed, Iggy Pop, david Bowie, Led Zeppelin sont leurs idoles. Leader charismatique du groupe Zoopark, Mike Naumenko et sa muse Natasha prennent Viktor sous leur aile. Mike s’implique tellement dans son rôle de mentor, qu’il met sa propre carrière de côté pour se dévouer à celle de Viktor dont la personnalité magnétique trouble Natasha.

lundi 3 décembre 2018

Lundi Librairie : Avec toutes mes sympathies - Olivia de Lamberterie



En plein été 2015, Olivia de Lamberterie passe ses vacances à Cadaquès avec la grande famille recomposée qui est la sienne. Un matin, Florence, sa belle-sœur l’appelle du Québec où elle habite, rongée par l’inquiétude. Alexandre, le frère cadet d’Olivia, un être solaire dévoré par les ombres intérieures, a disparu laissant une note inquiétante sur son ordinateur. Charismatique, doué, généreux, fantasque, ce graphiste de talent, directeur artistique Ubisoft éditeur de jeux vidéo, mène une vie paisible à Montréal, aux côtés de, Florence sa femme, son indéfectible soutien et de Juliette leur fille. Toute sa vie, Alexandre a lutté contre une dépression rampante. A l’annonce de cette disparition, Olivia imagine le pire car il a déjà essayé de se mettre fin à ses jours des années auparavant. Elle saute dans un avion pour le Québec. Alexandre est retrouvé, interné dans un hôpital psychiatrique, abruti par les médicaments. Florence et Oliva partage le même sentiment d’impuissance et la même volonté d’aller le chercher jusqu’au fond des abîmes. Mais ce n’est qu’un sursis. Alexandre de Lamberterie se donne la mort le 14 octobre 2015 en se jetant du pont Jacques Cartier à Montréal. Comment surmonter l’épreuve du deuil ?