lundi 22 juillet 2019

Lundi Librairie : Coraline - Neil Gaiman



Coraline - Neil Gaiman : Espiègle fillette, Coraline vient d’emménager avec ses parents dans une vieille et grande maison divisée en appartements. Ces derniers toujours très occupés travaillent depuis leur domicile et ils consacrent peu de temps à la gamine qui s’ennuie un peu. Coraline fait tout d’abord connaissance avec leurs singuliers voisins qui ne cessent de se tromper de prénom. Il y a Miss Miriam Forcible et Miss April Sink, d’anciennes comédiennes à la retraite. Les deux vieilles dames excentriques vivent entourées de leurs chiens en rêvant de leur gloire passée. M. Bobo, le vieux monsieur du dessus, se dit dresseur de souris savantes, en rodage pour un grand spectacle de cirque. A fureter dans la vénérable demeure, explorant les recoins les plus sinistres, Coraline se rend compte de bruits étranges, d’ombres furtives. Elle découvre un jour une porte condamnée qu’elle parvient à ouvrir. Derrière, se déploie un monde parallèle insoupçonné, identique au sien mais en mieux. Mieux parce qu’y vivent les Autres parents, doubles conformes de son père et sa mère si ce n’est leurs yeux en forme de boutons, mais parents qui auraient du temps à lui accorder pour jouer, pour lui préparer de bons petits plats. Un chat hautain décide de guider Coraline dans cet univers coloré.  Peu à peu derrière le masque séduisant des Autres parents apparaît une réalité plus inquiétante. L’Autre mère, créature qui n’a rien d’humain, est prête à tout pour retenir la fillette auprès d’elle. 

samedi 20 juillet 2019

Mes Adresses : Takaramono, Japon et Méditerranée enchantent les compositions du chef Alexandre Arnal



Takaramono, mon trésor en japonais présente sa nouvelle carte d’été pleine de saveurs. Produits de saison et fraîcheur des compositions soutiennent le raffinement d’un métissage Japon Méditerranée que le chef Alexandre Arnal mène avec panache. Depuis mars 2018, ce lieu de vie, à la fois restaurant, café, bar à saké et à cocktails, dispense une jolie philosophie de partage et de convivialité dans le cadre d’un vieux bistrot parisien pimpé en rose et redécoré en mode tendance. Le soir, les tapas à partager, associations audacieuses et belles nuances aromatiques, font fureur autour de cocktails maisons, des classiques twistés qui lorgnent du côté du Soleil Levant. Vins naturels, bières artisanales, sakés pointus célèbrent le raffinement des terroirs. La carte resserrée se fait invitation au voyage à la suite d’un chef, audacieux gastronome.

vendredi 19 juillet 2019

Ailleurs : Les décors de la cour itinérante de François Ier réinventés par Jacques Garcia pour le château de Chambord



Emblème de la Renaissance française dans le monde, le Domaine de Chambord, plus grand parc clos d’Europe, s’étend sur 5 440 hectares. A sa tête depuis 2010, Jean d’Haussonville poursuit deux objectifs, accroître son rayonnement et atteindre l’indépendance financière d’ici 2020. Chambord se réinvente en permanence afin de séduire les visiteurs, toucher de nouveaux publics variés. A l’occasion des 500 ans du monument, de nombreux événements ont été mis en place, parmi lesquels une exposition événement, Chambord 1519-2019 l’utopie à l’oeuvre dont je vous parlais ici, la restitution des 6,5 hectares de jardins à la française tels qu’ils étaient au XVIIIème siècle au pied même du château. D’autres encore célèbrent ce demi-millénaire tels que La cuvée Chambord 2019, un vin issu des vignes biologiques du château ou l’inauguration d’un hôtel de luxe. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le château comporte plus de 400 pièces. Une seule était jusqu’alors consacrée à l’évocation de la Renaissance. Un vaste projet de décors replace désormais François Ier, le grand commanditaire de Chambord, au cœur de la visite. Jacques Garcia, décorateur et scénographe, a été mandé afin de recréer certains décors de la cour itinérante, selon les témoignages de la dernière visite du roi en 1545. Cinq pièces ont été entièrement rhabillées parmi lesquelles une interprétation des appartements du roi plus conforme à la réalité historique ainsi qu’une reconstitution du théâtre de Molière conçu selon le souhait de Louis XIV. 

jeudi 18 juillet 2019

Music : Metronomy - Salted Caramel Ice Cream



She's sparkling like a fresh glass of Perrier
She's happy like my birthday
My birthday, oui, tout à fait

mercredi 17 juillet 2019

Ailleurs : Nouveaux parcours sonores immersifs au château de Vaux-le-Vicomte, une expérience sensorielle enthousiasmante



Chef-d’œuvre architectural et paysager du XVIIème siècle, joyau créé par l’architecte Louis le Vau, du peintre Charles le Brun et du paysagiste André le Nôtre, Vaux-le-Vicomte est le plus grand château privé classé au titre des Monuments historiques. A la pointe de l’innovation, le château propose chaque année des nouveautés afin de renouveler l’expérience de la visite. Depuis le 6 mai dernier, deux nouveaux parcours sonores immersifs dont un destiné aux enfants ont été mis en place. Ce projet novateur et pédagogique a été rendu possible grâce au partenariat avec la société Focal qui fournit les casques audio, l’aide de la région ainsi que le mécénat. Les parcours sont inclus dans le prix du billet d’entrée. Complétés par la technologie novatrice du son binaural spatialisé dit son 3D qui reproduit à 360° l’expérience de l’ouïe humaine, les audioguides nouvelle génération offrent au visiteur une véritable plongée dans le Grand Siècle. Au rythme des déambulations dans le château, sur les traces de la création originale L’Affaire Fouquet, chacun découvre l’histoire d’une disgrâce, celle du trop riche, trop puissant et trop ambitieux surintendant des Finance du roi Louis XIV, Nicolas Fouquet, à l’origine du domaine de Vaux-le-Vicomte. Le 17 août 1661, Fouquet donne une fête grandiose au cours de laquelle il cherche à éblouir le roi par la splendeur du château et la beauté de l’événement. Il ne s’attire que les ires du souverain. Louis XIV, humilié par la magnificence de Vaux-le-Vicomte, à une époque où ses propres caisses irrévocablement vides l’ont conduit à faire fondre la vaisselle d’apparat en métaux précieux, est si piqué au vif qu’il songe à le faire arrêter le soir même. Il remet son projet à plus tard. Suspectant des indélicatesses de la part de son ministre, il fomente un complot avec Jean-Baptiste Colbert afin de le faire tomber. Arrêté le 5 septembre 1661 par d’Artagnan alors commandant en chef des mousquetaires, Fouquet sera condamné à la réclusion à perpétuité. 

mardi 16 juillet 2019

Cinéma : Inna de Yard, un documentaire de Peter Webber - Avec Winston McAnuff, Ken Boothe, Cédric Myton, Kiddus I, Judy Mowatt



Collectif de l’âge d’or du reggae, Inna de Yard est avant tout un concept, celui d’un mode d’enregistrement hors studio, dans le yard, l’arrière-cour des maisons jamaïcaines. Trente ans après l’essor du courant musical, légendes vivantes Kiddus I, Winston McAnuff, Ken Boothe, Cedric Mython, Judy Mowatt, les Viceroys et jeune relève Jah9, Kush McAnuff ou encore Var se réunissent à Kingston. Ils enregistrent ensemble un album monument définitif, les plus grands succès du reggae repris dans des versions inédites, en pleine nature avant un grand concert événement à Paris au Trianon et une tournée dans le monde entier. Portraits d’hommes et de femmes qui ont connu aussi bien le succès que les revers de fortune et constituent aujourd’hui l’héritage vivant de ce mouvement.

lundi 15 juillet 2019

Lundi Librairie : Les inéquitables - Philippe Djian



Les inéquitables - Philippe Djian : Dans une grande maison en bord de mer, Marc le taiseux habite avec Diana dont le mari, Patrick, qui était son frère, est mort dans des circonstances violences il y a tout juste un an. Il habite avec elle pour son bien. Même s’il ne peut réprimer un certain trouble face à cette cohabitation, il s’est donné pour mission de veiller sur elle depuis qu’elle a tenté plusieurs fois de se suicider, hantée par un deuil impossible. Quitte à se faire tabasser l’amant de Diana, Serge, fils du maire, grand magouilleur et mari de Charlotte qui fait pousser sa propre herbe. Une nuit, sur la plage, Marc découvre échoués par hasard des kilos de cocaïne. Avant que la police n’intervienne, il s’empare de quelques sachets dans l’idée d’éponger des dettes de jeu. Il se tourne vers un spécialiste des combines illégales, Joël, le frère de Diana avec lequel elle est en froid, pour écouler la marchandise. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu avec les revendeurs. En instance de divorce, Joël s’en prend violemment à sa jeune épouse Brigitte et l’étrangle dans un accès de rage. Marc accepte de l’aider.