vendredi 16 novembre 2018

Théâtre : La machine de Turing, de Benoît Solès - Avec Benoît Solès, Amaury de Crayencour - Théâtre Michel



En 1952, Alan Turing, professeur de mathématiques à l’Université de Manchester et au King’s College de Londres, porte plainte à la suite d’un cambriolage. L’enquête met à jour l’implication d’un ancien amant du mathématicien. Convoqué au commissariat par l’inspecteur Mick Ross, Turing se retrouve victime acculée, sommée de se défendre et de justifier son intimité. Alan se souvient des grands instants de son existence. De sa jeunesse de génie précoce marquée par la mort tragique de son ami Christopher Morcom. Il se remémore comment il a été recruté par les services secrets britanniques durant la Seconde Guerre Mondiale afin d’aider à décrypter le code, réputé inviolable et utilisé par les sous-marins allemands, de la machine de chiffrement Enigma. Il se rappelle de la recherche mathématique à laquelle il a voué sa vie, ses travaux précurseurs qui fondent scientifiquement le concept d’intelligence artificielle et d’ordinateur. Alan Turing évoque également sa vie privée, celle d’un passionné de course à pied, fasciné par l’histoire de la pomme de Blanche-Neige, obnubilé par l’idée d’expliquer l’ordonnancement du monde par les mathématiques dans la lignée de la suite de Fibonacci qui correspond à la façon dont est formée la coquille de l’escargot ou la pomme de pin.

jeudi 15 novembre 2018

Music : Kiddy Smile - Be Honest



Spent all my days trying hard to get your attention
But it ain't workin', yeah
I've been spending all my nights and time crying
Won't you get that right

Satisfaction guaranteed
You just keep on digging, yeah
Satisfaction guaranteed
If you want it, you've got to

mercredi 14 novembre 2018

Cinéma : Suspiria, de Luca Guadagnino - Avec Dakota Johnson, Tilda Swinton, Mia Goth 



A la fin des années 70, à Berlin, Susie Bannion une ballerine américaine rêve d’intégrer la prestigieuse compagnie de danse Helena Markos. Lorsque Patricia l’une des danseuses disparaît sans laisser de traces, Madame Blanche la charismatique chorégraphe de la troupe lui donne sa chance. Alors que le corps de ballet s’inquiète d’un sentiment de vague menace qui plane sur l’académie, Susie se fait remarquer pour son talent. Nommée étoile d’un important spectacle à venir, elle se rapproche de Madame Blanche au cours de répétitions qui tournent autant à l’affrontement qu’à l’émulation. A la tête de la troupe, la traditionnaliste Helena Markos et la réformiste Madame Blanche se disputent le pouvoir.

lundi 12 novembre 2018

Lundi Librairie : Techno Freaks - Morgane Caussarieu



Ils se sont expatriés à Berlin avec des projets plein la tête, attirés par une scène alternative véritable promesse de réalisation artistique. De fêtes en défonces, peu à peu, ils dérivent. Ces clubbers fuient la réalité à travers les drogues et la musique, tentent d’oublier leur quotidien pathétique de débrouille. La survie, c’est les allocations, les jobs minables dans des centres d’appel, le porno amateur. Ils deviennent dealers à l’occasion pour financer leur propre consommation. Ils se voilent la face, travaillent l’illusion avec acharnement. Le temps d’un week-end, ils deviennent des créatures, des êtres mythiques tatoués, piercés, scarifiés, prêts à toutes les extravagances pour se faire remarquer. Lorsque Goldie, performeuse qui a développé une petite réputation dans le milieu de la suspension SM, rencontre Dorian, dealer junky qui carbure à la kétamine mais préfère l’héroïne, l’expérience est mystique, l’attirance immédiate. Mais celui-ci est marié à Beverly Gore, reine de la nuit à l’apparence ultra-travaillée qui aurait voulu devenir DJ, ne s’est jamais lancée. Physique de mannequin ravagé par la drogue, Opale rêve de devenir comédienne sans se donner la peine de mener à bien son projet. Nichts avait des ambitions artistiques avant de devenir accro au GBL…

samedi 10 novembre 2018

Expo : Trésors de Kyôto, trois siècles de création Rinpa - Musée Cernuschi - Jusqu'au 27 janvier 2019



Fondée au XVIIème à Kyôto, berceau de la culture japonaise classique, l’école Rinpa se raconte dans la magnificence de pièces rares au musée Cernuschi, à l'occasion de l'exposition Trésors de Kyôto, trois siècles de création Rinpa. Mouvement pictural majeur, expression plastique empreinte d’une forte spiritualité et d’un grand raffinement, le courant Rinpa s’inscrit, de sa naissance jusqu’au XXème siècle, dans une continuité particulière. Celle-ci ne s’appuie pas sur le lien classique d’enseignement de maîtres à élèves mais repose plutôt sur les affinités intellectuelles des artistes entre eux, chacun s’affirmant comme une personnalité innovante et un artisan aux compétences multiples. S’inspirant des œuvres de ses prédécesseurs, chaque génération renouvelle d’une manière personnelle le lien esthétique. L’exposition conçue par Yoshiyuki Hosomi, directeur du musée Hosomi à Kyôto, Ryûichi Matsubara, vice-directeur du musée national d’Art Moderne de Kyôto et Manuella Moscatiello, responsable des collections japonaises du musée Cernuschi, suit à travers un parcours chronologique du XVIIème au XXème siècle l’évolution du mouvement. Cet événement exceptionnel intervient dans le cadre de Japonismes 2018 : les âmes en résonance, une grande saison culturelle qui célèbre les liens entre le Japon et la France. 

vendredi 9 novembre 2018

Paris : Fontaines de Pol Bury au Palais Royal, l'art cinétique et aquatique des Sphérades - Ier



Les Sphérades de Pol Bury, fontaines cinétique lovées au cœur du Palais Royal, font entendre un chant fluide, murmure des flots auquel se mêle le cliquetis du métal et les craquements du mécanisme horloger. Les deux oeuves commandées en 1981 par Jack Lang alors ministre de François Mitterrand ont été installées dans la Cour d’Orléans en 1985 entre la Cour d’Honneur où se trouvent les colonnes de Buren et le jardin, entre le Conseil Constitutionnel et le Ministère de la Culture. Rénovées en 2015, les Sphérades n’ont cependant pas retrouvé toute leur mobilité. L’eau glisse sur les courbes miroitantes des boules en acier inoxydable. Colonnades et jardin se reflètent dans l’éclat froid de l’acier, images mouvantes, poésie hypnotique. En travaillant l’élément liquide, Pol Bury a choisi d’invoquer la précision des humeurs dynamiques qui laissent une place à l’inattendu. 

jeudi 8 novembre 2018

Music : Lomepal feat Roméo Elvis - 1000°C



Un pied dans les flammes, un autre dans la glace
Séduit par les extrêmes, j'ai trouvé ma place
Un pied dans les flammes, un autre dans la glace
Séduit par les extrêmes, j'ai trouvé ma place
Un pied dans les flammes, ouais, un autre dans la glace
Séduit par les extrêmes, j'ai trouvé ma place