samedi 24 août 2019

Spectacle : Pierre Thévenoux est marrant, normalement - Le Point Virgule - Jusqu'au 31 août 2019



Stand-up efficace, humour grinçant, Pierre Thévenoux enchaîne les bons mots et les vannes corrosives. La vie, le monde, Dieu, les pigeons, ce seul en scène rythmé oscille entre constat piquant d’un quotidien ordinaire, coups de gueule et grandes interrogations existentielles. L’humoriste proche du public se livre sur le fil dans un exercice à la parole fluide. Pierre Thévenoux joue de son côté un peu rugueux pour créer un personnage sans filtre, au franc-parler inspiré, en décalage avec la légèreté de façade. L’écologie, l’argent, la mort, la religion, il se saisit avec un talent très cash de sujets poil à gratter. Etiqueté brut de décoffrage, derrière l’alter ego caustique se devine un gars sympathique et généreux.

vendredi 23 août 2019

Ailleurs : Chambord, un chef-d'oeuvre de la Renaissance en pleine révolution



Symbole de la Renaissance dans le monde entier, le château de Chambord fête en 2019 le 500ème anniversaire du début du chantier engagé en 1519. Lorsqu'ils sont suspendus en 1549, peu de temps après la mort du roi survenue en 1547, l’édifice est inachevé mais il aura joué avec faste son rôle d’étendard de la puissance royale de François Ier. Cette grandiose réalisation illustre dans la pierre la magnificence d’un souverain passionné par les arts et les lettres. Léonard de Vinci, invité à la cour de France en tant que « premier peintre, architecte et ingénieur du roi » décède à Amboise en mai 1519 avant que le commencement des travaux. S’il n’est pas l’architecte officiel du château de Chambord, le plan du château et ses aspects techniques portent la marque de son génie, le flanc centré du donjon, l’escalier à double révolution, le système d’aération, l’étanchéité, les latrines à double fosse. Etape de la cour itinérante, Chambord ne sera jamais réellement une résidence royale. François Ier lui-même n’y séjournera que 50 jours. Palais des plaisirs, lieu de divertissement, sous Louis XIV - Molière y donne le 14 octobre 1670 la première représentation de la comédie-ballet écrite en collaboration avec Lully, Le Bourgeois gentilhomme - jusqu’à nos jours avec les chasses présidentielles, le château a accueilli de nombreux hôtes illustres.

jeudi 22 août 2019

Music : Black Pumas - Colors



I woke up to the morning sky, first
Baby blue, just like we rehearsed
When I get up off this ground
I shake leaves back down to the brown, brown, brown, brown
'Til I'm clean

mercredi 21 août 2019

Paris : Fontaine Médicis au jardin du Luxembourg, les multiples métamorphoses d'une icône - VIème



La fontaine Médicis, prisée pour son charme par les photographes du monde entier, attire sur ses rives étudiants, flâneurs et amoureux tout au long de l’année. Le couple de marbre tendrement enlacé de son motif central prête aux doux sentiments. L’ombre bienfaisante de sa double allée de platanes lui confère une quiétude heureuse. Classée par liste de 1889 aux Monuments historiques, la fontaine Médicis a tout d’abord été la grotte du Luxembourg, une construction artificielle inspirée par la grotte de Buontalenti du Palais Pitti, où la reine-mère Marie de Médicis (1575-1642) a vu le jour. Au lendemain de la mort d’Henri IV, sa veuve, la régente de France jusqu’en 1614, souhaite faire construire une résidence à Saint-Germain-des-Prés dans le style florentin, en souvenir de sa ville natale. En 1611, elle fait l’acquisition de l’hôtel particulier de François de Piney, duc de Luxembourg. Pour donner de plus royales proportions au domaine, elle achète des terrains aux alentours. De 1612 à 1614, l’architecte Salomon de Brosse s'attèle à la conception des plans. Pour son nouveau Palais du Luxembourg, Marie de Médicis souhaite que le jardin égale en beauté celui de Boboli. Elle imagine déjà de nombreux bassins, fontaines, nymphées, terrasses et grottes à l’instar de la grotte du Luxembourg, future fontaine Médicis. 

mardi 20 août 2019

Cinéma : Thalasso, de Guillaume Nicloux - Avec Michel Houellebecq et Gérard Depardieu



Cinq ans après son enlèvement, Michel Houellebecq suit une cure dans un centre de thalassothérapie pour se refaire une santé. Massages, enveloppement, cryothérapie, il enchaîne les traitements. Sans alcool, ni cigarette, Michel se désespère de tenir une semaine au régime sec, eau et légumes vapeur, imposé par l’établissement à ses clients. Il rencontre alors par hasard Gérard Depardieu, un habitué des lieux, qui va lui remonter le moral car il dissimule dans sa chambre des réserves de vin et de rillettes. Ensemble, ils se planquent pour ripailler, sauteries improvisées propices aux longues conversations éméchées. Ils refont le monde en peignoir, discutent de l’existence de Dieu, de la résurrection des corps, de l’art, de la politique, de l’absurde quête d’éternité. Mais leur séjour est bientôt perturbé par l’apparition des trois anciens ravisseurs de Michel. La femme du chef de gang s’est fait la malle avec son jeune amant et elle aurait bien pu mettre son ami l’écrivain dans la confidence.

lundi 19 août 2019

Lundi Librairie : Tuer le père - Amélie Nothomb



Tuer le père - Amélie Nothomb : A Reno, Nevada, Joe Whip est un gamin solitaire qui passe ses journées à exercer ses dons de prestidigitation devant un miroir. Sa mère, Cassandra, beauté fanée, croqueuse d’hommes sur le retour, n’a jamais voulu lui dire qui était son père. A moins qu’elle ne l’ait jamais vraiment su elle-même. Si elle collectionne les amants de passage, elle a un mal fou à les retenir. Et le jour où un prétendant semble décidé à rester, elle choisit de sacrifier le fiston et le met à la porte avec la promesse de lui verser chaque mois une petite pension. Joe, quatorze ans, se retrouve livré à lui-même. Son extrême dextérité naturelle et son émouvante jeunesse lui valent quelques succès dans les bars où il pratique des tours de magie dans l’espoir de récolter suffisamment de pourboires pour payer sa chambre d’hôtel. Un soir, un inconnu lui conseille d’aller trouver le plus grand magicien du monde afin de recevoir un enseignement digne de son don. Joe fait la connaissance du célèbre Norman Terence et de sa compagne, Christina, jongleuse de feu. Très vite, il s’installe chez eux, obsédé par l’idée d’apprendre avec le meilleur. L’adolescent va trouver en Norman un père de substitution, un guide spirituel et un maître en magie. Mais si ce dernier est pure honnêteté, le garçon est irrémédiablement attiré par la triche.