Paris : 5 tombes qui font l'objet de rituels ésotériques au Père Lachaise. Cultes et superstitions autour des sépultures d'Héloïse et Abélard, Oscar Wilde, Victor Noir, Allan Kardec, Jim Morrison - XXème

Tombe d'Oscar Wilde


Les rituels ésotériques au cimetière du Père Lachaise appartiennent au folklore des lieux. La nécropole de l’est parisien inaugurée en 1804 a été conçue comme un lieu de promenade, propice au recueillement par l’architecte néo-classique Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813). Les plans originaux s’inspirent des jardins à l’anglaise, avec bosquets et avenues. Les contre-allées sinueuses à l’abri des regards révèlent des monuments funéraires ouvragés à la manière des fabriques. Le cimetière du Père Lachaise reçoit chaque année près de trois millions de visiteurs. Désormais vaste de quarante-quatre hectares, il compte près de cent-mille sépultures. Plus d’un million de personnes y sont inhumées. De nombreuses légendes entourent sépultures de célébrités comme de personnes devenues illustres par le biais de leur tombe. La poésie mélancolique de ce cimetière stimule l’imagination débridée des visiteurs qui inventent rites irrationnels et de légendes fantastiques propres à frapper les esprits. Devant le mausolée d'Héloïse et Abélard, les amants légendaires, les couples renouvellent leurs serments d’amour afin que leurs sentiments soient éternels. Le monument sur la Tombe d’Oscar Wilde (1854-1900) a longtemps été l’objet de baisers féroces supposés apporter la chance en amour. Le gisant de Victor Noir (1848-1870), journaliste tué à la suite d’un article lors d’un duel par Pierre Bonaparte, se trouve au centre de rituels de fécondité érotico-morbides. Autour du dolmen où repose Allan Kardec (1804-1869), fondateur de la doctrine spirite, la pratique de l’imposition des mains permettrait la réalisation des vœux. Les offrandes rituelles déposées sur la tombe de Jim Morrison (1943-1971) font vivre un culte dionysiaque dédié au poète maudit membre du Club des 27.



Tombeau d'Héloïse et Abélard

Tombeau d'Héloïse et Abélard


Les serments d’amour - Tombe d'Héloïse et Abélard
Héloïse d’Argenteuil (1098-1163) et Pierre Abélard (1079-1142)
Division 7

Mausolée symbolique, la Tombe d’Héloïse et Abélard rend hommage à un couple légendaire, symbole de passion amoureuse et de constance depuis le Moyen-Âge. La publication de "Lettres des deux amants", émouvante correspondance échangée entre les époux contrariés jusqu'à la fin de leur vie, a permis la transmission à travers les siècles de leur histoire. Le tombeau est inauguré solennellement le 6 novembre 1817, au cœur de la toute nouvelle nécropole parisienne du Père Lachaise. Celle-ci qui peine alors à trouver son public. La municipalité fait transférer quelques défunts célèbres afin de développer son attractivité et son prestige. Héloïse et Abélard sont rejoints au cours de cette opération de communication par les dépouilles présumées de Molière et La Fontaine. Le tombeau d’Héloïse et Abélard acquiert rapidement le statut de sépulture la plus célèbre de France. En pleine apogée du courant romantique, sous les auspices de ces deux amants mythiques, la chapelle néogothique devient lieu de rendez-vous et de tendres serments échangés.  


Tombe d'Oscar Wilde

Tombe d'Oscar Wilde


Chance en amour, les baisers féroces - Tombe d’Oscar Wilde (1854-1900)
Division 89

La tombe d’Oscar Wilde (1854-1900) attire au cimetière du Père Lachaise nombre de visiteurs venus rendre hommage à l’une des plus grandes figures de la littérature européenne. Romancier, dramaturge et poète, l’écrivain irlandais décède à Paris dans le plus grand dénuement en 1900. Dans un premier temps, il est modestement inhumé à Bagneux dans les Hauts de Seine. En 1909, grâce au soutien financier d’admirateurs et d’amis qui se portent acquéreur d’une concession au nom de la famille, sa dépouille est transférée dans la nécropole parisienne. Le mausolée réalisé par Jacob Epstein (1880-1959), pionnier de la sculpture moderne, représente un sphinx ailé, allégorie de la poésie. Ce motif inspiré par le taureau androcéphale assyrien de l’époque classique fait allusion au poème de Wilde "La Sphinge". Le visage présente une ressemblance frappante avec celui de l’écrivain. Depuis 1950, le monument abrite également les cendres de Robert Ross, dernier compagnon et légataire d’Oscar Wilde. Dès sa révélation, l’oeuvre-hommage imaginée par Jacob Epstein devient un objet de scandale. Les esprits pudibonds de l’époque se sentent offensés par la générosité de l’appareil génital du sphinx. Depuis, la sculpture a été castrée dans des circonstances qui demeurent encore énigmatiques. A la fin des années 1990, les visiteurs développent un étrange rituel sensé apporté la chance en amour. Les lèvres fardées de rouge, ils embrassent la sculpture. Au fil des années, accumulation d’empreintes grasses, pigments indélébiles et nettoyages successifs ont rendu la matière si poreuse que la pierre s’en est trouvée dégradée. En 2011, une rénovation nécessaire a permis de sauver le sphinx d’Oscar Wilde. Mais désormais, une enceinte de verre infranchissable le protège des effusions.



Tombe de Victor Noir

Tombe de Victor Noir

Rituels de fécondité - Tombe de Victor Lenoir (1848-1870)
Division 92

La tombe de Victor Noir, entre deux chapelles de la division 92 est l’une des plus visitées du cimetière du Père Lachaise. Le monument funéraire dédié à un malheureux journaliste de l’opposition tué en 1870 par un cousin de l’empereur Napoléon III, fait l’objet depuis les années 1960 d’un curieux culte. Symbole républicain devenu talisman de fécondité, l’histoire a tout du canular qui tourne à la superstition. Le gisant très réaliste représente Victor Noir quelques instants après son assassinat. Le célèbre sculpteur Jules Dalou, auteur du monument inauguré en 1891, a doté la statue d’une anatomie généreuse qui attire désormais les rituels insolites. Frotter le membre viril apporterait fécondité aux femmes infertiles. Caresser les pieds du bronze permettrait de trouver l’amour. Embrasser le nez, le menton, les lèvres ferait revenir l'amant perdu. En remerciement des miracles accomplis, les visiteurs ont pris l’habitude de fleurir abondamment la tombe et de déposer des chaussons de bébé dans le chapeau de Victor Noir.



Tombe d'Allan Kardec

Tombe d'Allan Kardec


Rituel d’imposition des mains et réalisation des vœux - Tombe d’Allan Kardec (1804-1869)
Division 44

La tombe d’Allan Kardec, fondateur de la philosophie spirite, fait l’objet d’un rituel curieux supposé exaucer les vœux et inspirer les artistes. La sépulture située, à l’angle de l’avenue des Combattants Etrangers entrée Gambetta et du chemin Quinconce, 44ème division, attire de nombreux visiteurs venus du monde entier, tout particulièrement du Brésil, pays sensible à la doctrine spirite. D’après les pèlerins, le défunt aurait prononcé cette phrase : « Après ma mort, si vous passez me voir, posez la main sur la nuque de la statue qui surplombera ma tombe, puis faîtes un vœu. Si vous êtes exaucé, revenez avec des fleurs. » Il semblerait néanmoins qu’elle soit erronée voire tout à fait apocryphe. Le rituel d’imposition des mains inventé d’après une fausse citation connaît cependant un engouement remarquable. Allan Kardec, homme de science et de méthode, n’aurait probablement pas approuvé cette pratique relevant de la superstition. 



Tombe de Jim Morrison

Tombe de Jim Morrison


Hommages rituels - Tombe de Jim Morrison (1943-1971)
Division 6, rangée 2, allée 5

La mort nimbée de mystères de Jim Morrison a fait entrer la rock star pète dans le club des 27, celui des musiciens morts dans leur vingt-septième année. Au Père Lachaise, la tombe discrète peu accessible, est devenue lieu de pèlerinage et de recueillement pour les fans. L’engouement ne se dément pas cinquante ans après sa disparition. La sépulture est marquée d’un simple bloc de granit, sur laquelle se trouve une inscription en grec "KATA TON DAIMONA EAYTOY" (Fidèle à son propre démon). La stèle, posée en 1981, a été commandée par le père de Jim Morrison, un officier de la Navy, avec qui le chanteur ne s'entendait pas. Un buste a disparu depuis longtemps. Autour de la dernière demeure du Roi Lézard se perpétuent des traditions, des rituels étranges supposés rendre hommage au musicien. L’arbre voisin régulièrement couvert de chewing-gums, est désormais protégé par des canisses. Les offrandes de spiritueux, bouteilles de bière et de bourbon sont monnaie courante. Pour attirer la gloire et l’inspiration, il faudrait boire un verre de whisky et en verser un autre au sol pour le défunt. Nouveauté dans l’air du temps, sur les barrières placées autour de la sépulture pour empêcher les gens de s’asseoir sur la tombe, les cadenas d’amour se multiplient. 

Père Lachaise
Entrée principale : 8 boulevard de Ménilmontant - Paris 20
Horaires d’ouverture :
- De novembre à mi-mars : du lundi au vendredi de 8h à 17h30 - le samedi de 8h30 à 17h30 - le dimanche et les jours fériés de 9h à 17h30 
- De mi-mars à octobre : du lundi au vendredi de 8h à 18h - le samedi de 8h30 à 18h - le dimanche et les jours fériés de 9h à 18h