Ailleurs : Musée d'Histoire de Lyon, point de départ d'une exploration éclairée - Gadagne Musées - Lyon 5



Le Musée d’Histoire de Lyon, sur les traces des bâtisseurs et des personnalités marquantes, remonte les siècles à travers un parcours raisonné. La réflexion au sujet du développement de la ville suit son évolution de la cité antique, la capitale des Gaules à nos jours, en passant par la Renaissance, le XVIIème siècle, le XXème siècle. Les riches collections du musée comportent plus de 80 000 objets et documents, éléments graphiques techniques tels que des plans, des gravures, des œuvres d’art, peintures, sculptures, dessins, photographies, un artisanat d’art plus proche du quotidien, mobilier, orfèvrerie mais également reflet de la vie industrielle de la région, outils et machines divers. Afin de mieux appréhender les spécificités historique, politique, sociale, économique, culturelle, le MHL jalonne son propos de repères essentiels qui soulignent les grandes mutations territoriales et urbanistiques. Les facteurs de transformation sont présentés au fil de 8 séquences dispersées sur 31 salles, synthèse de près de 2000 ans d’histoire. Le Musée d’Histoire de Lyon, à la fois espace de compréhension d’un environnement et lieu de ressources documentaires tend à cerner les composantes qui constitue la ville aux deux collines. Fantastique point de départ pour une exploration éclairée.












Au cœur du quartier Saint Jean, l’un des trois quartiers du Vieux Lyon classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, l’ensemble Gadagne Musées se déploie en une double entité qui comprend le Musée d’Histoire de Lyon et le Musée des Arts de la Marionnette. Cet hôtel particulier de la Renaissance a été édifié au début du XVIème siècle par les frères Pierrevive sur les terrains d’une ancienne propriété bourgeoise. A partir de 1538, l’édifice est loué à Thomas II de Gadagne, homme prospère issue d’une famille de banquiers florentins les Guadagni dont le nom a été francisé en Gadagne. Sa fortune est telle qu’il vient à l’aide de Louise de Savoie pour payer une partie de la rançon nécessaire à la libération de François Ier emprisonné par Charles Quint après la bataille de Pavie en 1525. 

L’hôtel particulier est racheté en 1545 par ses deux fils, Guillaume et Thomas III. Leur mésentente est telle, qu’ils remanient la structure afin que les deux corps principaux deviennent autonomes. Chacun chez soi. Cette famille demeure propriétaire jusqu’en 1581. En 1654, André Falconnet élève un nouveau corps de bâtiment et un petit jardin d’agrément appuyé à la montée du Garillan. Au XIXème siècle, le Vieux Lyon décline et se délabre. L’hôtel de Gadagne est découpé en petits logis. Soixante familles s'y installent et réaménagent les lieux. Des fenêtres sont murées, des baraquements de fortune dressés dans les cours et jardins. L’opulence de ses débuts n’est plus qu’un souvenir.











Vers 1898, la Commission archéologique du Vieux Lyon décerne le titre d’édifice remarquable à l’ensemble Gadagne. La ville le rachète par étape entre 1902 et 1941 afin d’y créer une nouvelle institution culturelle susceptible d’accueillir les collections qui étaient présentées à l’hôtel de Ville. En 1920, l’hôtel de Gadagne est classé aux Monuments historiques. Les premières salles du Musée d’histoire de Lyon ouvrent en 1921. Le Musée de la Marionnette, dont je vous parlais en détails ici voit le jour en 1955.

Avec le temps, l’hôtel de Gadagne montre des signes de délabrement. Une opération de restructuration majeure est lancée en 1998. Dix années de travaux menés par Didier Repellin, architecte en chef des Monuments historiques, Catherine Bizouard et François Pin, architectes seront nécessaires afin de redonner son lustre à cet ensemble exceptionnel. Le désir de modernisation accompagne la réflexion sur la rénovation. 

Le programme de restauration des deux musées, s’associe à des fouilles archéologiques, une série d’études historiques des sous-sols et des élévations. La découverte de nombreux vestiges antiques offre de précieuses informations sur l’urbanisation de ce secteur de la ville. Ces recherches ont permis de reconstituer en détails la riche histoire de l’ilot depuis l’époque gallo-romaine jusqu’au XIXème siècle. Le musée reste ouvert durant les travaux jusqu’en 2003. Les salles d’exposition temporaire rouvrent progressivement à partir de 2007 avant une inauguration complète du bâtiment restauré en juin 2009. L’hôtel de Gadagne, grand ensemble représentatif des constructions civiles lyonnaises entre le Moyen-âge et le Grand Siècle, affirme son statut de première œuvre du musée.











Récemment, le Musée d’Histoire de Lyon a entamé, sous l’égide de son directeur Xavier de la Selle, un cycle de profondes transformations. Afin d’affiner sa vocation de musée moderne dédié à la ville au sein de l’ensemble Gadagne Musées, l’institution a engagé une refonte en quatre étapes. De musée de collections à l’ancienne, le MHL deviendra musée de ville contemporain, ancré dans l’actualité. L’approche scientifique originelle se double d’un propos éducatif et ludique pas exempt d’humour qui confère une place importante à la créativité, aux imaginaires. 

La démarche ambitionne de valoriser l’accueil de publics variés, toucher un plus vaste panel de visiteurs, habitants comme touristes de passage, afin que chacun puisse inscrire son propre parcours au cœur d’une expérience personnelle. Les nouvelles technologies, l’interactivité et les modules inventifs inscrive l’innovation au cœur du dispositif à venir. Les quatre expositions permanentes, présentées au rythme d’une par an jusqu’en 2022, annoncent un repositionnement majeur avant le centenaire de Gadagne en 2021. La toute première, Portraits de Lyon, inaugurée en décembre 2019, pose désormais les jalons de ce que sera la future muséographie. Le Musée d’Histoire de Lyon restera ouvert durant toute la durée des aménagements, période transitoire nécessaire à sa réinvention.










Les liens noués entre les différents musées de la ville reflètent la politique de mutualisation des ressources. Le Musée d’Histoire de Lyon collabore étroitement avec le Musée gallo-romain, le Musée des Beaux-Arts, le Centre d’art contemporain, le Musée des Tissus et des Arts décoratifs, le Centre d’histoire de la Résistance, la Villa du Cinéma Lumière, le Musée de l’Imprimerie et même le musée de l’Olympique lyonnais. 

Les divers partenariats avec les institutions de recherche, les associations patrimoniales comme La Renaissance du Vieux Lyon, l’ALPARA (association de liaison pour le patrimoine et l’archéologie en Rhône-Alpes et en Auvergne) en font l’un des pôles essentiels de connaissance de la ville.  L’ensemble Gadagne est également le siège de la Société des Amis du musée Gadagne et de la Société des Amis de Guignol qui œuvrent à la préservation et à la transmission des traditions lyonnaises, du patois local ainsi qu’à la promotion du théâtre de Guignol par des spectacles, conférences et publications. 











Audioguides gratuits et dispositifs multimédia complètent la visite. Ils permettent d’aborder les thématiques sous un angle différent. Gadagne Musées propose toute l’année de nombreuses activités, visites guidées à thème, spectacles, ateliers pédagogiques tout public et promenades urbaines. Le programme est disponible sur le site de l’ensemble. Le Café Gadagne et ses délicieux jardins en terrasse offrent une halte gourmande précieuse après une journée bien remplie.

Gadagne Musées
1 place du Petit Collège - Lyon
Horaires : Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h30