mardi 23 août 2016

Cinéma : Star Trek : Sans limites de Justin Lin - Avec Chris Pine, Zachary Quinto, Simon Pegg - Par Sand



Quand la capitaine d’un vaisseau, à bord d’une capsule de survie, demande de l’aide pour sauver son équipage, mystérieusement crashé au cœur d’une insondable nébuleuse, le capitaine James T Kirk se porte volontaire pour une opération de sauvetage, aux commandes de l’Enterprise. Mais à peine entré dans ce territoire inconnu,  le vaisseau est attaqué par une armée d’abeilles de fer, bien décidée à récupérer un mystérieux et apparemment banal, objet stocké dans les archives du navire.






Subjectivement, en mode fan de Star Trek.
Des personnages incroyablement ressemblants à ceux de la série, tant physiquement que par les attitudes, de nombreux clins d’œil-références à la série des années 60, font de ce 3ème opus-reboot, un (nouvel) bel hommage à Star Trek. Une pléthore d’extra-terrestres artistiquement déclinés sous de multiples formes (on peine à imaginer qu’il s’agit de maquillage), armures et costumes d’un esthétisme rare, scènes de bataille et de crash à couper le souffle… bienvenue dans l’univers Star Trek. Jouissif ! 






Plus objectivement
Un scénario faiblard, mais heureusement, deux-trois idées originales (chuuuut), viennent sauver le spectateur de l’ennui naissant dans le dernier tiers du film. De grossières erreurs de raccords sont quelques peu agaçantes dans un film de cette envergure, comme dans l’avant dernière scène (toutes les batailles sont terminées) où le capitaine Kirk affiche un visage lisse et un regard d’acier, puis, où la scène suivante (1 minute plus tard), le même visage est couvert d’ecchymoses…  Côté 3D Imax, dans certaines scènes, le spectateur est à la limite de la fracture de la rétine et du perçage de tympan, on en prend plein les yeux et les oreilles. Ebouriffant.




J.J. Abrams, désormais uniquement producteur, a passé le flambeau de la réalisation à Justin Lin, se contentant désormais d’activer la machine à dollars… Dommage… Du cinéma hollywoodien pur jus, esthétiquement très réussi mais manquant de finesse, de densité et de… soin ! Espérons que la saga ne perdra pas l’esprit « Star Trek » pour devenir une coquille bardée d’effets spéciaux mais vide de sens.

Star Trek : Sans limites de Justin Lin
Avec Chris Pine, Zachary Quinto, Simon Pegg
Sortie le 17 août 2016

Passionnée par le 7ème art, Sand est chroniqueuse cinéma pour le blog collaboratif The girls next door depuis près de quatre ans. Elle vient de lancer un blog consacré au bien être et au yoga Coeur de Voyage. Retrouvez toute son actualité sur Facebook. Appréciant aussi bien les films d'auteur que les blockbusters, elle porte un regard aigu et éclairé sur les productions actuelles. Verbe haut et plume acérée, ses chroniques sauront vous séduire par la qualité de leur analyse, leur bonne humeur contagieuse. 




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post