jeudi 12 mai 2016

Cinéma, les sorties DVD : The Human Centipede 2 (Full Sequence) de Tom Six



Martin, obèse asthmatique visiblement atteint d'une déficience mentale, violé par son père, maltraité par une mère castratrice qui lui reproche d'avoir envoyé son mari en prison, souffre-douleur de la grosse brute de voisin, est obsédé par le film The Human Centipede auquel il trouve des vertus érotiques. Il décide alors de reproduire l'expérience et de s'offrir, dans l'improvisation la plus totale, son propre mille-pattes humain. Il kidnappe au hasard ses victimes dans les couloirs souterrains du parking où il travaille comme gardien de nuit, leur tirant dessus ou les anesthésiant au pied de biche. Technique signature. Contre toute attente, il parvient à convaincre l'agent d'Ashlynn Yennie, actrice du film originel de Tom Six, de l'envoyer à Londres pour soi-disant passer un casting avec Quentin Tarantino. Ni une ni deux, il la kidnappe également. Alors que les douze victimes sont réunies dans un entrepôt désaffecté, débute une effroyable boucherie.




Le premier opus de Tom Six, aujourd'hui culte - je vous recommande d'ailleurs l'épisode Humancentipad de la saison 15 de South Park - était déjà barré et malsain. Film pervers, il nous avait cependant épargné les épisodes opératoires au profit de la suggestion, un côté clinique "propret", tout en versant dans la scatologie, porté par la figure du Dr Heiter, prodigue en explications, croquis et diapositives, un chirurgien obsédé par l'idée de relier trois êtres humains par le même système digestif. The Human Centipede 2, torture porn assumé, verse allègrement dans l'ignominie dans le but avoué de choquer le plus possible. Ce film nous offre pléthore de moments sanguinolents répugnants, oscillant entre le dégoût et le burlesque. De trois cobayes, on passe à douze. Toujours plus est le maître mot de cette mouture. La gratuité des scènes horribles à la limite de l'insoutenable nous plonge en plein gore tout en cultivant la dimension immorale. Laurence R. Harvey, prête son physique très particulier à Martin le psychopathe, un corps, une gueule improbables qui ont inspiré Tom Six. Si le réalisateur s'attarde longuement sur la psychologie d'un personnage par ailleurs muet, la performance de l'acteur tout en mimiques ne manque pas d'intérêt. Amoral, sordide, absurde, sans pourtant renouveler le genre, ce film franchement détraqué fait le job. Et une grande question demeure en suspens : mais pourquoi ai-je voulu voir ça ? Vous êtes prévenus.

The Human Centipede 2 (Full Sequence) de Tom Six
Avec Laurence R. Harvey, Ashlynn Yennie, Dominic Borrelli
Sortie DVD le 9 mai 2016



3 commentaires :

Aurore a dit…

Je crois pas que je serais capable de visionner des films pareil ...

marion a dit…

Je crois que c'est l'un des rares films qui m'a fait vomir. Félicitations pour ta chronique, je ne me serais pas imaginé lire un jour une critique construite de ce film.

Caroline a dit…

@ Aurore : Je t'avouerais que celui-ci, j'ai un peu regretté....

@ marion : Dans le genre malsain, le 1 était pas mal parce qu'on ne voyait rien. Avec le 2, j'ai eu beaucoup plus de mal. J'ai d'ailleurs triché avec des avances rapides.

Share this

Related Post