mardi 31 mai 2016

Cinéma : Retour chez ma mère de Eric Lavaine - Avec Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Mathilde Seigner



Après la perte d'un gros client, le cabinet d'architecte de Stéphanie a fait faillite. Compte bloqué, appartement vendu pour rembourser les dettes, sans indemnités et sans perspectives d'emploi immédiates, à quarante ans passés, elle trouve refuge chez sa mère Jacqueline. Celle-ci, une veuve qui rêve de refaire sa vie mais n'ose encore l'avouer à ses enfants, l'accueille à bras ouverts. Ce retour au bercail ne se fait pas sans quelques difficultés. D'autant que Nicolas et Carole, le frère et la sœur de Stéphanie, ne voient pas d'un très bon œil ce squat inopiné du domicile parental.

lundi 30 mai 2016

Lundi Librairie : Sula - Toni Morrison



En 1920 à Meddalion, une petite ville de l'Ohio, la communauté noire habite un quartier à part surnommé Le Fond. Deux fillettes de milieux différents, Nel Wright et Sula Peace y lient une amitié intense. Nel est élevée dans une famille très stricte et sa mère Hélène, fière de son teint clair, entend transmettre la rigueur de la femme au foyer parfaite à sa progéniture. Chez les Peace, les femmes abandonnées par leurs hommes s'organisent en clan. Eva la grand-mère unijambiste un peu sorcière a perdu sa jambe dans des conditions obscures qui lui ont permis d'obtenir suffisamment d'argent pour monter une sorte de pension où elle accueille des travailleurs célibataires et recueille des enfants trouvés. Hannah, la mère se dédie à la sensualité. En grandissant, Nel et Sula sont progressivement séparées. Nel se plie aux attentes de la société devenant épouse et mère tandis que Sula part faire des études en ville et conquérir une nouvelle liberté. Cette révolte contre l'ordre moral et l'aliénation de son statut de femme, ce rejet des conventions feront d'elle une paria lorsqu'elle retournera à Meddalion dix ans plus tard. 

vendredi 27 mai 2016

Mes Adresses : Les souris dansent, un bistrot de quartier polymorphe - 16 rue Marie Stuart - Paris 2



Bistrot parisien d'un nouveau genre, à la fois café de quartier, salon de thé gourmand et brasserie moderne qui se change la nuit venue en bar chaleureux, Les souris dansent - LSD Café pour les intimes -  est un lieu de vie polymorphe proposant des ateliers divers en journée et des soirées forts sympathiques pour les noctambules. Montorgueil, toujours à la pointe des tendances, accueille cet établissement singulier à la décoration soigneusement pensée. En mode récupération-arty osant le mariage des genres et les jolis clins d'œil, beaux objets et touches rétro années 80 font la paire avec les compositions végétales signées Les Mauvaises Graines. Abondance fleurie, tableau de Gregos, bougies pour un cadre pimpant douillettement lové rue Marie Stuart, Les souris dansent est le dernier endroit tendance où chiller en beauté.

jeudi 26 mai 2016

Cinéma, sorties DVD : En secret - Par Sand



En secret de Charlie Stratton
Avec Elizabeth Olsen, Oscar Isaac, Tom Felton
Sortie dvd le 27 mai 2016

Enfant, Thérèse a été confiée à sa tante et a grandi avec, Camille, son cousin souffreteux. Devenue adulte, elle rêve d’amour, de passion torride. Contrainte d’épouser Camille, elle monte à Paris, brûlante du désir de vivre, mais s’étiole d’ennui auprès de son mari maladif. Jusqu’au jour où elle rencontre Laurent, un ami de la famille, jusqu’au jour où elle s’embrase, s’engageant sur un chemin sans retour… 

Music : The Liminanas - Prisunic



J'tai croisée chez Prisunic
Parmi les tomates atomiques
T'étais sapée genre l'as de pique
Tu m'as fait forte impression
Comme en ex Union Soviétique
J'étais d'humeur neurasthénique

mercredi 25 mai 2016

Paris : L'insolite enseigne de la brasserie La Grosse Bouteille - 68 bd Richard Lenoir - XIème



A l'angle du boulevard Richard Lenoir et de la rue Moufle, immortalisé par Robert Doisneau, sur une parcelle aiguë, encoche canaille dans la continuité des façades haussmanniennes, se dresse une emblématique brasserie surmontée d'un curieux panache. Sur le toit du bar la Grosse Bouteille, troquet de quartier dans son jus datant du début du siècle dernier, un imposant flacon barbouillé d'un rose vineux attire l'œil des passants et la curiosité des piétons de Paris. Si aujourd'hui la bouteille est plus vétuste que charmante, son histoire ne manque pas d'intérêt.

mardi 24 mai 2016

Cinéma : American Hero de Nick Love - Avec Stephen Dorff et Eddie Griffin - Par Didier Flori



Lucille (Eddie Griffin) parcourt dans son fauteuil roulant les rues de la Nouvelle-Orléans, à la recherche de son ami, un dénommé Melvin (Stephen Dorff). Une équipe de tournage le suit avec l’intention de faire un film sur ce dernier, devenu une curiosité locale. Voilà comment nous est préparée l’apparition du “american hero” du titre, et même si l’on apprend que Lucille recherche Melvin parce qu’il a rendez-vous au tribunal pour la garde de son enfant, on s’attend quand même à une rencontre exceptionnelle. Finalement on est loin d’être impressionnés par le trentenaire vieillissant découvert ivre mort dans un terrain vague.

lundi 23 mai 2016

Lundi Librairie : Indignation - Philip Roth



Marcus nous parle d’outre-tombe, depuis un au-delà de souvenirs et de remémoration. En 1951, il a 19 ans. Fils d’un boucher casher de Newark, ce jeune homme honnête et droit qui suit brillamment des études à Robert Treat, ne supporte plus le comportement de son père rendu fou d’angoisse à l’idée de voir s’émanciper son enfant dans un monde marqué par les guerres. Pour échapper à la surveillance de celui-ci, Markus décide de s’exiler dans le Middlewest en s’inscrivant dans la petite Université très conservatrice de Winesberg, Ohio. Alors qu’il pensait enfin pouvoir se concentrer sur ses études, sans avoir à se mêler à une collectivité à laquelle il ne trouve pas d’intérêt, la tyrannie des conventions le rappelle à l’ordre. Obligé d’assister aux offices religieux chrétiens alors qu’il est juif, contraint de partager sa chambre avec des camarades lunatiques, poussé à rejoindre contre son gré l’une des fraternités du campus, Markus s’indigne, se rebelle et refuse de se plier aux normes. La découverte de la sexualité en compagnie d’Olivia, une étudiante psychologiquement fragile, découverte marquée du sceau de la culpabilité, va le mener inexorablement à la suite d’un concours de circonstances vers l’expulsion et l’enrôlement dans l’armée avec départ pour la guerre de Corée.

samedi 21 mai 2016

Paris : Au Lapin Agile, souvenirs de la bohème à Montmartre et cabaret moderne - XVIIIème



Au début du XXème siècle, mythique lieu de la bohème artistique montmartroise à son apogée, le cabaret Au Lapin Agile a connu une trajectoire mouvementée. Dans la grande lignée des légendes de la Butte, s'il n'est plus exactement un épicentre de la vie intellectuelle, il conserve une aura de carte postale qui ne cesse de séduire les touristes du monde entier. Tour à tour auberge, guinguette, cabaret, le Lapin Agile "nous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître", les contes de la bohème et les secrets d'un Paris lointain.

vendredi 20 mai 2016

Expo : Everyday Life Circus, la grande parade street art de Levalet - Galerie Openspace - Paris 11



Depuis 2012, Charles Leval intervient dans les rues de Paris sous le pseudonyme de Levalet. Sens de la mise en scène, goût du rire et de l'absurde, il détourne l'environnement physique de la cité, utilise l'architecture, le mobilier urbain afin de créer des trompe-l'œil, des œuvres in-situ qui s'intègrent naturellement. Esthétique du prélèvement du réel à un niveau élémentaire, esthétique du surgissement sa vision poétique lui vaut lui vaut une place singulière sur la scène parisienne du street art. Ses dessins à l'encre de Chine sur papier craft prennent leur quartier dans le bel espace de la galerie Openspace dans une exposition sur le thème du cirque, art itinérant par excellence à l'instar du street art.

jeudi 19 mai 2016

Cinéma, sorties DVD : Arrête ton cinéma et Je vous souhaite d'être follement aimée



Arrête ton cinéma de Diane Kurys
Avec Sylvie Testud, Josiane Balasko, Zabou Breitman, Claire Keim, Fred Testot, François-Xavier Demaison
Sortie dvd le 17 mai 2016

Sybille, une actrice à succès, rêve d'écrire un film inspiré de la vie de sa famille, une oeuvre personnelle intime qui lui tient à cœur. Alors qu'elle est contactée par Ingrid et Brigitte, deux productrices à la réputation pas piquée des hannetons, elle se retrouve embarquée dans un projet qui lui échappe peu à peu. Sommée par ses deux nouvelles commanditaires de livrer un scénario dans un temps record, Sybille s'exécute, s'y consacrant entièrement au détriment de sa vie personnelle.  Mais les deux ogresses tyranniques, persuadées de détenir la recette du succès, exigent du plus sexy, plus bankable, plus racoleur. Entre les difficultés de financement, les revirements de casting, les exigences ubuesques de ses productrices, Sybille, trop heureuse à l'idée de passer pour la première fois derrière la caméra, est prête à toutes les compromissions. Diane Kurys adapte avec une truculence réjouissante le roman de Sylvie Testud C'est le métier qui rentre inspiré de ses déconvenues personnelles en tant que réalisatrice débutante. Portée par des personnages hauts en couleur, cette farce enlevée pousse le burlesque des caractères pour offrir des rôles jubilatoires à ses interprètes. En tandem, Josiane Balasko et Zabou Breitman, qui incarnent les deux productrices caractérielles survoltées, s'en donnent à cœur joie dans un duo de choc explosif à la Absolutely fabulous. Comédie satirique acide et cruelle, Arrête ton cinéma égratigne avec malice les mœurs baroques du cinéma français pour notre plus grand plaisir.

Music : Iggy Pop - Gardenia



Gardenia
Where are you?
Black goddess in a shabby raincoat
Where are you tonight?
Cheap purple baby-doll dress
A gardenia in your hair
Much taller and stronger than me
A forbidden dream, a dream, a dream

mercredi 18 mai 2016

Coup de coeur : LeCab, la plateforme de chauffeur privé à la française



Si vous suivez un peu le blog, vous devez savoir que je n'ai pas le permis. Fervente utilisatrice des transports en commun, je me retrouve souvent, tard le soir venu ou très tôt le matin quand je pars travailler dès potron-minet, dans l'obligation de chercher une autre solution. Le profond désamour que je voue aux taxis parisiens, gent fort peu recommandable à mon sens, m'a poussé à tester les nouveaux services mis à disposition des usagers pour leur permettre de se déplacer en ville, les fameux VTC, véhicules de transport avec chauffeur. Au cœur de l'innovation, LeCab est la réponse française au géant californien que je ne citerai pas, un service de chauffeur privé à Paris et en région, accessible à tous, reprenant à la façon de la conciergerie haut de gamme, l'excellence des codes de l'hôtellerie de luxe.

mardi 17 mai 2016

Cinéma : The Nice Guys de Shane Black - Avec Ryan Gosling et Russell Crowe



1977. Dans les rues de Los Angeles, un tandem de losers magnifiques cherche à retrouver la fille d'une ponte du Département de la Justice. La disparition d'Amelia Kutner, jeune activiste écolo, semble être liée à la mort suspecte de Misty Mountains, starlette d'une industrie pornographique en plein essor.  Poursuivis par un tueur à gages, Holland March (Ryan Gosling) détective privé, escroc à la petite semaine et Jackson Healy (Russell Crowe) collecteur de dettes, gros bras à louer se lancent dans un jeu de piste qui les mène d'un studio de film X clandestin, aux villas de la vallée où se déroulent des fêtes orgiaques. Violence, sexe, corruption et scandale politique, la seule à avoir assez de plomb dans la cervelle pour pouvoir démêler le fin mot de l'histoire pourrait bien être Holly, 13 ans, la gamine de Holland.

lundi 16 mai 2016

Lundi Librairie : Le clan du sorgho rouge - Mo Yan



Dans la province du Shandong à feu et à sang, bandes armées nationalistes du Guomindang et factions communistes s'opposent tout en combattant les envahisseurs japonais. Dans le village de Gaomi, les grands-parents du narrateur, Yu Zhan'ao chef d'une horde de brigands et Dai Fenglai beauté renommée au caractère bien trempé, propriétaire de la plus grande distillerie d'alcool de sorgho de la région mènent la résistance paysanne contre les troupes nippones, leur fils, le jeune Douguan à leurs côtés. Alors que la barbarie des militaires japonais se déchaînent, la guérilla portée par des maquisards assoiffés de vengeance s'organisent. La violence des affrontements révèle la véritable nature humaine alors que les chiens redevenus sauvages se repaissent des cadavres des combattants abandonnés dans la plaine.

samedi 14 mai 2016

Paris : Fontaine-sculpture de César Domela - Square Henri-Cadiou - XIIIème



Voisin de la Cité Fleurie, un ensemble d'ateliers d'artistes datant de la fin du XIXème siècle où séjournèrent Paul Gauguin, Amadeo Modigliani ou encore Henri Laurens, le square Henri-Cadiou du nom d'un autre résident célèbre, est un jardin public ouvert en 1989. A l'entrée donnant sur le boulevard Arago, au centre d'un bassin une singulière fontaine-sculpture s'élance vers le ciel en élégantes arabesques qui rivalisent avec la vivacité des jets d'eau. Eclats aquatiques et métalliques se mêlent dans un ballet de lumière ciselée, enchevêtrement de lignes courbes rythmé par la matière. La sculpture, à contempler sous de nombreux angles, évoque dans ses sinuosités géométriques, le ruban Möbius et son serpentement infini. Réalisée d'après un modèle original de César Domela (1900-1992) en duralium naturel et duralium électrolysé datant de 1963, cette reproduction en acier inoxydable a pris place au coeur du jardin en 1990.

vendredi 13 mai 2016

Théâtre : La dernière bande de Samuel Beckett - Avec Jacques Weber - Mise en scène Peter Stein - Théâtre de l'Oeuvre



Silhouette clownesque, Krapp, homme solitaire au crépuscule de sa vie, écrivain raté usé par l'alcool, somnole derrière un bureau. A chaque anniversaire, il enregistre une bande confiant ses humeurs, ses souvenirs de l'année à son moi futur. Au cours de ce rituel, il écoute des bouts d'enregistrement passés et dans une singulière distorsion du temps, dialogue avec l'homme qu'il fut jadis. Le drame de la condition humaine s'incarne dans l'inéluctable passage des jours, le déclin physique, la nostalgie douloureuse, les regrets.

jeudi 12 mai 2016

Cinéma, les sorties DVD : The Human Centipede 2 (Full Sequence) de Tom Six



Martin, obèse asthmatique visiblement atteint d'une déficience mentale, violé par son père, maltraité par une mère castratrice qui lui reproche d'avoir envoyé son mari en prison, souffre-douleur de la grosse brute de voisin, est obsédé par le film The Human Centipede auquel il trouve des vertus érotiques. Il décide alors de reproduire l'expérience et de s'offrir, dans l'improvisation la plus totale, son propre mille-pattes humain. Il kidnappe au hasard ses victimes dans les couloirs souterrains du parking où il travaille comme gardien de nuit, leur tirant dessus ou les anesthésiant au pied de biche. Technique signature. Contre toute attente, il parvient à convaincre l'agent d'Ashlynn Yennie, actrice du film originel de Tom Six, de l'envoyer à Londres pour soi-disant passer un casting avec Quentin Tarantino. Ni une ni deux, il la kidnappe également. Alors que les douze victimes sont réunies dans un entrepôt désaffecté, débute une effroyable boucherie.

Music : Sages comme des sauvages - La Réserve



Le bras se lève
La main prend le verre
Les coudes se plient
L'alcool se sert
Et ça coule
Et ça gronde
Et ça couve
Comme une bombe

mercredi 11 mai 2016

Paris : Rue et Villa Hallé, sérénité champêtre du village d'Orléans - XIVème



Terre de prédilection des artistes et des gens du spectacle, le XIVème arrondissement a été l'un des centres de la vie intellectuelle et artistique de Paris. Entre tradition faubourienne, nombreux ateliers et modernité, persistent, de nos jours, les traces d'un passé champêtre notamment dans le quartier où nous nous rendons aujourd'hui. A la frontière de Montrouge et de la barrière de Paris, entre le mur des Fermiers Généraux et les fortifications de Thiers, un hameau modeste se développe au XVIIIème siècle et reçoit le sobriquet de Petit-Montrouge. Lors de l'annexion des communes limitrophes à la Capitale en 1860, le nom lui est resté. Regroupant trois rues en une seule par décret du 2 octobre 1865, la pittoresque rue Hallé du nom de l'un des premiers médecins de Napoléon, Jean Noël Hallé (1754-1822), réunit l'avenue de la Santé, la rue Neuve Saint Jacques et l'avenue du Capitaine. Elle suit un curieux parcours coudé qui débute à la hauteur du pont du chemin de fer de la rue de la Tombe-Issoire, coupe l'avenue René Coty et se termine sur la rue du Commandeur. Le charme provincial et la quiétude heureuse de cette singulière petite rue offre un joli contrepoint avec le tumulte des grandes artères qui la cerne. Un peu d'histoire, si vous le voulez bien.

mardi 10 mai 2016

Cinéma : La Résurrection du Christ de Kevin Reynolds - Avec Joseph Fiennes - Par Sand



Le tribun Clavius, intrépide officier de la garde romaine, est le bras armé et l’homme de confiance du préfet à Jérusalem, un certain Ponce Pilate.  Alors qu’il rentre d’une bataille, victorieux comme à son habitude, Pilate le presse d’aller abréger l’agonie d’un Nazaréen crucifié, un agitateur, un fanatique, un illuminé qui, non seulement, prétend être le Messie, mais affirme également qu’il peut revenir d’entre les morts. Lassé des jeux de pouvoir mais soucieux de maintenir l’ordre romain au sein de Jérusalem, Clavius s’exécute. Trois jours après son enterrement, le corps du Nazaréen disparaît. Le tribun doit retrouver rapidement le cadavre, avant que la légende de la résurrection ne se propage, entrainant Jérusalem dans une ferveur nuisible aux intérêts romains. L’enquête commence pour retrouver Jésus.

lundi 9 mai 2016

Lundi Librairie : En attendant Bojangles - Olivier Bourdeaut



A travers les yeux naïfs d'un enfant, émerveillé par le couple extravagant que forment ses parents, c'est la belle histoire d'un amour fou sur l'air de Mister Bojangles chanté par Nina Simone. Georges et sa femme se vouvoient en se donnant des prénoms imaginaires. Eperdument épris, ils dansent ensemble des heures en buvant des cocktails. Ils ont fait le pari du bonheur sans contraintes, loin des contingences matérielles de la réalité. Réenchantant le quotidien auquel ils prêtent leur fantaisie, chaque jour est une fête, chaque heure l'occasion de choisir la voie du merveilleux comme remède à l'ennui, à la morosité de l'époque. Le courrier qui s'accumule sans jamais être ouvert est un terrain de jeu pour leur fils. Ils ont pour animal de compagnie une grue de Numidie qui répond au doux nom de Mademoiselle Superfétatoire. Tous les soirs, ils reçoivent brillamment d'élégants convives. Entre leur appartement en ville et leur château en Espagne, la vie, comme hors du temps, a la poésie du rêve, la saveur de l'improvisation. Jusqu'à ce que l'improbable famille soit rattrapée par la réalité.

vendredi 6 mai 2016

Mes Adresses : Hôtel Marignan Elysées, un écrin cinq étoiles au coeur du Triangle d'or - Paris 8

Crédit Christophe Bielsa


Au cœur du Triangle d'or, quartier vibrant des Champs-Elysées, lové entre la plus belle avenue du monde et l'avenue Montaigne, symbole des élégances parisiennes, une adresse confidentielle s'est réinventé sous la direction de Nathalie Richard, héritière du groupe Richard. Refuge luxueux sans ostentation, l'hôtel Marignan Elysées, au fronton duquel brillent cinq étoiles, cultive l'art du chic atypique dans la quiétude heureuse que lui confère sa discrétion. Etablissement d'exception entièrement rénové en 2012, véritable palais moderne, ce nouvel écrin séduit par l'originalité de son esprit raffiné très couture bien loin des codes standardisés de plus en plus répandus.

jeudi 5 mai 2016

Cinéma, les sorties DVD : L'étreinte du serpent et My skinny sister - Par Didier Flori et Caroline



L’étreinte du serpent de Ciro Guerra
Avec Jan Bijvoet, Brionne Davis, Nilbio Torres et Antonio Bolivar
Sortie dvd le 3 mai 2016

Au début du vingtième siècle, dans la jungle amazonienne, le chaman solitaire Karamakate reçoit la visite de l’explorateur-ethnologue allemand Théo Koch-Grunberg et de son guide et ami. Quarante ans plus tard, alors qu’il semble avoir perdu une partie de son identité et de ses souvenirs, il voit débarquer de façon similaire le biologiste américain Richard Evans Schultes. Les deux hommes sont à la recherche de la yakruna, une plante sacrée capable de guérir les êtres en mal de rêves. Partant de la base des notes des deux scientifiques historiques qui servent de protagonistes à son film, le colombien Ciro Guerra propose en fait un voyage dans la culture disparue des tribus amazoniennes. Rêves et réalité se mêlent et les temporalités se confondent dans une expérience sensorielle envoûtante. La photographie noir et blanc magnifique de David Gallegos, l’ambiance sonore envahissante de la jungle luxuriante, la musique tribale oppressante ou les accents tragiques et sublimes des extraits de La Création de Joseph Haydn, tout concorde à faire de L’étreinte du serpent une œuvre à la beauté unique. Un film inclassable, capable d’évoquer aussi bien Aguirre, la colère de Dieu par la folie et la violence qu’il met en scène, que le cinéma d’Apichatong Weerasethakul par sa nature méditative et mystique.

Music : Sergio Mendes ft Black Eyed Peas - Mas Que Nada



Oaria raio
Oba Oba Oba
Oaria raio
Oba Oba Oba

mercredi 4 mai 2016

Expo : Le 61ème Salon de Montrouge, le salon de la jeune création contemporaine - Du 4 au 31 mai 2016 - Beffroi de Montrouge



Depuis 1955, la ville de Montrouge s'engage auprès de la création artistique contemporaine lors d'un salon dédié aux nouvelles générations d'artistes. Manifestation qui rassemble le grand public, les galeristes, les critiques d'art et les collectionneurs, le salon de Montrouge, vénérable institution dépoussiérée récemment, se veut le témoin des tendances et des nouveautés, pépinières de jeunes talents. Il a pour objectif de décloisonner le milieu de l'art contemporain en le rendant accessible au plus grand nombre tout en cartographiant la scène émergente à laquelle il offre une tribune de choix. La 61ème édition ouvre ses portes aujourd'hui.

mardi 3 mai 2016

Cinéma : Eddie the Eagle de Dexter Fletcher - Avec Taron Egerton et Hugh Jackman



Depuis l'enfance, Michael Eddie Edwards souhaite devenir un athlète olympique. Fort d'une détermination opiniâtre et malgré une absence de don évidente, il s'essaie à diverses disciplines. Ses tentatives variées échouent jusqu'au jour où il s'intéresse aux sports d'hiver. Il rencontre un certain succès en ski alpin mais n'intègre pas la sélection britannique en 1984. Qu'à cela ne tienne, Eddie décide d'opter pour le saut à ski pour lequel la Grande-Bretagne ne présente aucune équipe. Tandis que sa mère le pousse à aller au bout de ses rêves, son père, plâtrier, préférait que son fils reprenne le flambeau familial. Le fiston part sans aucun soutien logistique en Autriche, centre d'entraînement des plus grands champions. Sans technique, sans matériel, il se lance sur les tremplins bien résolu à concourir au Jeux Olympiques d'hiver de Calgary en 1988. Touché par sa persévérance, Bronson Peary, ancien champion américain déchu qui a sombré dans l'alcool accepte de devenir son coach. Le Comité olympique britannique qui trouve sa candidature embarrassante n'arrête pas Eddie qui parvient, contre toute attente, à se qualifier.

lundi 2 mai 2016

Lundi Librairie : Une année qui commence bien - Dominique Noguez



En 1993, Dominique Noguez, cinquante-et-un ans, rencontre lors d'un colloque de la Société des gens de Lettres, Cyril Durieux, vingt-quatre ans, fils de diplomate, futur banquier qui caresse des rêves de littérature. Le jeune homme déploie tous ses charmes pour séduire Noguez susceptible de l'introduire auprès des éditeurs. Blond aux yeux bleus, il n'est pourtant pas le type de l'écrivain qui préfère les bruns adonis. Mais le célibataire endurci tombe amoureux fou pour la première fois. Pervers narcissique, Cyril, tout en se refusant à Dominique, le fait courir, l'aguiche, flatté par les sentiments que ce dernier lui porte. Peu à peu, le jeu de séduction se mue en un long supplice ponctué de sévices psychologiques et d'humiliations. Victime consentante, ébloui par ses sentiments mais lucide sur l'objet de son amour, Dominique vit une lente descente aux enfers. Pendant cinq ans, ils entretiennent des relations compliquées.  
  

Share this