Paris : Stations de métro en pied d'immeuble et accès dits en boutique, curiosités hors-sol empruntées au modèle britannique



A Paris, les stations de métro en pied d’immeuble ou en accès dit en boutique sont des curiosités rares, directement, inspirées directement du précurseur réseau de transports en commun de Londres, The Tube ou Underground, inauguré en 1863. Ce type d’entrées très répandu chez nos amis britanniques contraste avec les édicules et autres entourages dessinés par Hector Guimard pour les lignes parisiennes dont la première date de 1900. Les accès Art Nouveau sont devenus l’un des symboles de la Capitale. Réseau au cœur de la ville, essentiellement souterrain, le métro de Paris a été développé dans un style architectural plutôt homogène, une esthétique qui tend à évoluer avec la création des nouvelles lignes, comme la ligne 14 entièrement automatisée. La création incongrue d’accès en boutique relève des aléas de l’urbanisme. Ces bouches de métro singulière sont le fruit d’un manque d’espace sur la rue, de trottoirs trop étroits ou peu adaptés mais encore d’éléments patrimoniaux à préserver. L’implantation d’accès sous la forme de trémies d’escalier confère un aspect fort différent à ces entrées. Les stations Sentier, Riquet, Buzenval ouvertes en pied d’immeuble, remplacent les espaces du rez-de-chaussée des bâtiments. A la station Volontaires, l’entrée dite en boutique prend la forme d’une vaste construction. Place Monge et Vaneau, des édicules particuliers, petits bâtiments de béton se fondent dans le paysage. La station Lamarck-Caulaincourt creusée sous la rue même s’enfonce dans la Butte Montmartre comme à l’entrée d’une mine. Ces configurations exceptionnelles à Paris trouvent des explications urbanistiques et historiques. Les bouches atypiques de la ligne 12 maintiennent le souvenir de la ligne Nord-Sud créée en 1905 par la Société de chemin de fer électrique Nord-Sud, concurrente de la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris. Les accès alternatifs de cette entreprise absorbée par la CMP en 1930, se démarquent par leur signalétique, le recours à des céramiques et des frises décoratives différentes. 


Les Halles ligne 4

Les Halles ligne 4

Sentier ligne 3

Sentier ligne 3

Place Monge ligne 5

Place Monge ligne 5

Miromesnil lignes 9 et 13

Miromesnil lignes 9 et 13


L’ingénieur Fulgence Bienvenüe (1852-1936), surnommé le père du métro, aura travaillé près de trente sur la conception du métro parisien, sa construction ainsi que l’extension du réseau. Le projet initial d’une ligne circulaire Étoile-Nation-Étoile et deux lignes transversales, une Nord-Sud (Porte de Clignancourt-Porte d'Orléans) et une Est-Ouest (avenue Gambetta - Porte Maillot) va prendre une direction différente. La première ligne ouverte entre Porte de Vincennes - Porte Maillot est inaugurée le 19 juillet 1900 par la CMP, Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris. Evénement de l’exposition Universelle de 1900, la ligne permet d’accéder au bois de Vincennes où se déroulent les épreuves des Jeux olympiques d’été. Depuis le réseau n’a cessé de se développer. Les seize lignes exploitées par la RATP (Régie Autonome des Transports Parisiens), s’étendent sur près de 225 kilomètres.

- La Station Les Halles sur la ligne 4, a été ouverte le 27 avril 1908 par la CMP sur la section Porte de Clignancourt / Châtelet, inaugurée une semaine plus tôt le 21 avril 1908. L’accès au 230 rue Rambuteau établi dans une sorte de bâtiment fait partie des aménagements créer à l’occasion de la mise en service par la RATP de la nouvelle station le 3 octobre 1977. La création du centre commercial et de la grande gare Châtelet-les-Halles destinée aux RER a profondément transformé la ligne 4 qui a bénéficié d’un nouveau tunnel

- La Station Sentier sur la ligne 3 a été établi sous la rue Réaumur. Ouverte le 20 novembre 1904, un mois après la mise en service du premier tronçon de la ligne 3 entre Avenue de Villiers et Père Lachaise, elle possède deux accès qui débouchent sur cette voie. Le principal est l’un des rares sur le réseau à être établi en pied d’immeuble, dans un bâtiment de facture élégante au numéro 97 de la rue Réaumur. L’accès possède un modèle unique de mâts de signalisation, M rouge entouré de bleu datant de la fin des années 1930.

- La Station Place Monge sur la ligne 7 a été creusée sous la rue Monge. Ouverte le 15 février 1930, elle fait partie du prolongement de la ligne 10 depuis Odéon jusqu’à place d’Italie. Le 26 avril 1931, la station est rattachée à la ligne 7 sur le trajet Pré-Saint-Grevais ou Porte de la Villette / Porte d’Ivry.  Elle possède deux accès répartis sur trois bouches de métro.  Celui situé au 2 rue de Navarre est doté d’un édicule original, petite bâtisse dont l’architecture s’inspire des arènes de Lutèce voisines.

- La Station Miromesnil des lignes 9 et 13, est placée à l’intersection de la rue Miromesnil et la rue La Boétie. La station est ouverte le 27 mai 1923 à l’occasion de la mise en service du tronçon Trocadéro / Saint Augustin de la ligne 9. Les quatre accès sont répartis sur cinq bouches de métro dont un édicule établi au rez-de-chaussée de l’immeuble du 13 rue de Miromesnil. Il possède deux signaux uniques, deux M jaunes inscrits dans un carré alors que le modèle courant s'inscrit dans un cercle.



Vaneau ligne 10

Vaneau ligne 10

Vaneau ligne 10


Riquet ligne 7

Riquet ligne 7

Volontaires ligne 12

Volontaires ligne 12


- La Station Vaneau sur la ligne 10 a été percé sous la rue de Sèvres. La station est inaugurée le 6 janvier 1924, une semaine après la mise en service du premier tronçon de la ligne 10 entre Invalides et Croix-Rouge, une station abandonnée depuis.  L’accès unique a été aménagé dans un édifice en béton édifié en 1923 sur une parcelle prélevée sur les terrains de l’hôpital Laennec, au 42bis rue de Sèvres. L’édicule qui respecte l’alignement urbanistique se fond dans le paysage.

- La Station Riquet ligne 7 a été implantée sous l’avenue de Flandre. Ouverte le 5 novembre 1910, à l’occasion de la mise en service du premier tronçon de la ligne 7 entre Opéra et Porte de la Villette, elle possède deux accès. Le premier rue Riquet débouche au rez-de-chaussée d’un immeuble à l’angle, dont l’entrée se trouve au 62 avenue de Flandre. 

- La Station Volontaires sur la ligne 12 occupe l’angle de la rue de Vaugirard et de la rue Volontaires. La station a été ouverte au public le 5 novembre 1910 lors de la mise en service du premier tronçon de la ligne A de la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud entre Porte de Versailles et Notre-Dame-de-Lorette. Le 29 mars 1931, la ligne A devient la ligne 12 à la suite de l’absorption de la société Nord-Sud par la CMP, le 1er janvier 1930. L’unique accès de la station a été établi au sein d’un édicule aménagé dans une structure au style illustrant l’esthétique alternative de la ligne Nord-Sud. 


Pernety ligne 13

Pernety ligne 13

Pernety ligne 13

Lamarck-Caulaincourt ligne 12

Lamarck-Caulaincourt ligne 12

Buzenval ligne 9

Buzenval ligne 9


- La Station Pernety sur la ligne 13 a été creusée sous la rue Raymond-Losserand. Ouverte le 21 janvier 1937, elle appartient à l’origine au premier tronçon de la ligne 14 entre Porte de Vanves et Bienvenuë. Le 9 novembre 1976, la ligne 13 et l’ancienne ligne 14 sont fusionnées. La nouvelle ligne 14 automatisée inaugurée en 1998 sera complètement différente. La station Pernety possède deux accès, dont le principal par escalier fixe. Il débouche au rez-de-chaussée d’un bâtiment massif, immeuble d’angle dont l’entrée est situé au 72 rue Raymond-Losserand. 

- La Station Lamarck-Caulaincourt sur ligne 12, placée en retrait par rapport à la rue, possède du fait de son implantation un mât signalétique bien avant du trottoir.

La station établie en courbe sous la place Constantin-Pecqueur a été ouverte le 31 octobre 1912 à l’occasion de la mise en service du prolongement de la ligne A de la Société des chemins de fer électrique souterrain Nord-Sud, entre Pigalle et Jules Joffrin. Le 29 mars 1931 la ligne A devient la ligne 12. L’unique accès de la station implanté dans la colline rend compte de la géographie accidentée de la Butte Montmartre. L’édicule entouré de deux escaliers débouche sur la rue Lamarck. 

- La Station Buzenval sur la ligne 9 a été ouverte le 10 décembre 1933. Elle est desservie par deux accès, dont le principal débouche au 35 rue d’Avron à l’angle de la rue Buzenval. Il est établi en boutique dans un immeuble de facture contemporaine peu heureuse.