Paris : Emplacement de la Maison natale de Molière, les deux prétendants, l'imposteur flamboyant et l'authentique discret, le 31 rue du Pont Neuf et le 96 rue Saint Honoré - Ier

 

Deux immeubles anodins se disputent le titre d’emplacement de la maison natale de Molière. Né Jean-Baptiste Poquelin le 15 janvier 1622, le dramaturge a grandi dans le très commerçant quartier des Halles, entre le plus important marché parisien et le pilori du roi. Cependant l’adresse exacte du domicile de Jean Poquelin, maître tapissier, et de son épouse Marie Cressé, n’a été confirmée qu’au XXème siècle. Ainsi au XIXème siècle, le 31 rue du Pont Neuf hérite du titre. De nos jours, la façade ornée d’un buste et d’une plaque commémorative revendique encore cet honneur. Pourtant d’autres sources affirment que Molière serait né dans une maison à quelques mètres de là, au niveau du 96 rue Saint Honoré. Une plaque placée au premier étage du bâtiment évoque l’heureux événement mais si discrète qu’elle passe inaperçue contrairement à sa rivale. Laquelle des deux adresses se trouve bien à l’emplacement de la maison natale de Molière ?



31 rue du Pont Neuf - Paris 1

31 rue du Pont Neuf - Paris 1

31 rue du Pont Neuf - Paris 1

31 rue du Pont Neuf - Paris 1


Au numéro 31 de la rue du Pont Neuf, la façade de l’édifice est marquée par la présence d’un buste élégant et d’une plaque commémorative, à première vue légitimes. Sur cette dernière se lisent les mentions « J.B Poquelin de Molière [sic], cette maison à [sic] été batie [pas d’accent circonflexe] sur l’emplacement de celle où il naquit l’an 1620 ». Les éléments erronés, erreur de l’année de naissance, grammaire vacillante, nom réinventé font néanmoins douter de la véracité de ce qu’elle affirme.

Cette plaque aurait été posée à l’initiative d’Alexandre Lenoir (1761-1839), historien de l’art, médiéviste, créateur du musée des Monuments nationaux, un musée inauguré en 1795 et démantelé en 1816 au début de la Restauration. En 1799, le conservateur fait placer les éléments commémoratifs sur la façade d’un petit immeuble construit sur l’emplacement supposé de la maison natale de Molière. Le doute subsiste : honnête confusion ou manipulation du propriétaire désireux de valoriser son bien ? Les commerçants contemporains entretiennent abondamment le mythe et la méprise.

Des recherches plus récentes ont permis de contester cette localisation de la maison de natale de Molière et de retrouver plus sûrement l’adresse exacte. L’emplacement avéré se trouve à deux-cents mètres de l’imposteur, au 96 rue Saint Honoré, à l’angle de la rue Sauval. 


96 rue Saint Honoré - Paris 1

96 rue Saint Honoré - Paris 1

96 rue Saint Honoré - Paris 1

96 rue Saint Honoré - Paris 1

Dans « Histoire de la Vie et des Ouvrages de Molière » (1828), Jules Antoine Taschereau qui a eu accès aux détails les plus anciens du cadastre note : « Depuis la fin de 1825, […], M. Guerard, attaché à la Bibliothèque du Roi, section des manuscrits, qui a découvert différentes pièces relatives à Molière et à d’autres auteurs, et qui doit les publier dans quelques temps, a bien voulu en communiquer une à M. Beffara, extraite d’un manuscrit contenant les noms des propriétaires et principaux locataires de beaucoup de maisons de la rue Saint-Honoré, et portant ce qui suit : Année 1637. Maison où pend pour enseigne le Pavillon des Cinges, appartenant à M. Moreay et occupée par le sieur Jean Pocquelin, maître tapissier, et un autre locataire, consistant en un corps d’hôtel, boutique et cour faisant le coin de la rue des Estuvées (Vieilles-Etûves), taxée à huit livres. »

Cette maison, également l’atelier de maître Poquelin, surnommée « pavillon des singes », se distingue jusqu’au début du XIXème siècle par un poteau sculpté, un cornier décoré de sept singes s’amusant dans les branches d’un pommier. Poteau et maison sont rasés en 1802 pour faire place au petit immeuble qui nous est parvenu. La plaque apposée sur la façade au niveau du premier étage rappelle sans aucune ostentation la naissance de Molière en ces lieux.

Emplacement de la Maison natale de Molière : 31 rue du Pont Neuf / 96 rue Saint Honoré - Paris 1

Bibliographie
Paris secret et insolite - Rodolphe Trouilleux - Parigramme
Le guide du promeneur 1er arrondissement - Philippe Godoÿ - Parigramme
Histoire de la Vie et des Ouvrages de Molière (1828) - Jules Antoine Taschereau