mercredi 10 juillet 2019

Ailleurs : Chambord 1519-2019, l'utopie à l'oeuvre, l'exposition qui célèbre les 500 ans du château de Chambord



Symbole de la Renaissance française, le château de Chambord est le fruit de son époque, celle d’une nouvelle philosophie. Elément de propagande et de communication, cet édifice a été imaginé par François Ier, roi bâtisseur, au lendemain de la bataille de Marignan, à la veille du grand duel diplomatique contre Charles Quint pour la couronne du Saint Empire Romain Germanique. Inspiré par Léonard de Vinci décédé à Amboise quelques mois avant le début de la construction et également par les travaux de l’architecte italien Boccador, célèbre pour son escalier à double révolution, deux vis qui permettent à deux personnes de l’emprunter en même temps sans jamais se croiser, le château de Chambord a traversé cinq siècles d’histoire sans livrer tous ses secrets. Il suscite admiration et fascination, forme absolue de création. Afin de célébrer en majesté les 500 ans du domaine, neuf événements seront organisés au cours de l’année. « Chambord 1519-2019 l’utopie à l’oeuvre » pièce majeure de ce dispositif est une exposition d’envergure, rétrospective et prospective, la plus vaste jamais présentée au château, la plus ambitieuse également. Genèse, inachèvement, enjeux et préoccupations liées au patrimoine, représentation, espoirs, Chambord en majesté se révèle dans sa splendeur, édifice énigmatique cinq fois centenaire qui inspire les recherches les plus innovantes.











Chambord 1519-2019 l’utopie à l’oeuvre nous invite à percer les secrets d’une architecture unique, à redécouvrir le sens des éléments symboliques intervenants dans les détails ornementaux les plus délicats. Au château de Chambord, chaque élément recèle un sens que les travaux les plus récents sur la construction permettent d’évoquer sous un angle hautement technologique. 

Mêlant histoire et procédés contemporains, l’exposition menée sous le commissariat de l’architecte Dominique Perrault, le philosophe Roland Schaer interroge avec force le thème de l’utopie architecturale comme reflet des préoccupations artistiques, philosophiques.










1519 date de grande effervescence politique offre un contexte historique, intellectuel, artistique singulier. La période est marquée par la confrontation de rois entre Charles Ier d’Espagne et François Ier qui s’affrontent sur le plan diplomatique pour la couronne impériale du Saint Empire Romain Germanique après s’être affrontés sur le champs de bataille. 

Le chantier du château de Chambord débute en septembre 1519. Sa genèse ainsi que les étapes de la construction seront placés sous le signe du symbole. Cette stupéfiante construction n’a pas été conçue pour être un lieu de vie, le roi n’y demeurera avec la cour itinérante que soixante-deux jours. Elle est la représentation du pouvoir, de l’esprit, de la richesse du royaume de France ou tout du moins de François Ier.










150 œuvres remarquables ont été réunies sur 2000m2 au sein du château grâce au soutien de 33 institutions culturelles internationales prestigieuses, BNF, Musée du Louvre, Musée de l’Armée, Galerie des Offices, Bristish Museum, la Veneranda Biblioteca Ambrosiana, la Bibliothèque Nationale Centrale de Florence.

A ces œuvres patrimoniales viennent s’ajouter les projets de 18 universités d’architecture qui ont relevé le défi de penser l’achèvement du domaine de Chambord entre réinterprétation classique et réinvention du futur de l’architecture.

Manuscrits enluminés du IXème au XVIème siècle, traités d’architecture originaux du Quattrocento, armure aux lions du roi François Ier, cinq dessins originaux sur vélin exécutés par le célèbre architecte Jacques Androuet du Cerceau, portrait de François Ier par le Titien prêté par le Louvre font partie de ces fascinants éléments qui composent le récit de Chambord 1519-2019 l’utopie à l’oeuvre.











Les plus rares sont sans conteste trois feuillets originaux ayant inspiré l’escalier à double révolution extraits du Codex Atlanticus, les prestigieux carnets de Léonard de Vinci, prêtés par la Veneranda Biblioteca Ambrosiana de Milan. Le premier feuillet représente la répartition du cercle et de la quadrature, le deuxième la décomposition du cercle et de la quadrature, le troisième des études de physique sur les contrepoids et le mouvement perpétuel. 

Jean d’Haussonville, directeur général du Domaine national de Chambord témoigne de l’importance et de la rareté de ce prêt : « Chambord est l’un des plus beaux symboles de l’influence artistique et culturelle de l’Italie en France. C’est le témoignage pluriséculaire de la perfection que peuvent atteindre le génie italien et le génie français quand ils décident d’œuvrer ensemble. Le prêt de ces trois feuillets de Léonard de Vinci est un grand acte de confiance de la part des autorités italiennes et de la Veneranda Biblioteca Ambrosiana, qui honore l’amitié entre les deux pays. » 











Aussi prestigieuse que divertissante, l’exposition allie une dimension ludique à la rigueur scientifique, à l’intérêt historique. De nombreux dispositifs de médiation numérique disposés le long du parcours invitent à l’interactivité. Maquettes numériques, écrans tactiles, vidéos entrent en harmonie avec la beauté fascinante de l’architecture.

Chambord 1519-2019 l’utopie à l’oeuvre
Jusqu’au 1er septembre 2019
Horaires : Accès aux horaires d’ouverture du monument de 9h à 18h et sans supplément au droit d’entrée

Domaine national de Chambord
Château de Chambord 
41250 Chambord

Aucun commentaire :