lundi 8 juillet 2019

Lundi Librairie : Art et décès - Sophie Hénaff



Art et décès - Sophie Hénaff : Mise en disponibilité pour se lancer dans le cinéma après ses succès à la télévision, la capitaine Eva Rosière rencontre quelques difficultés sur le tournage du film dont elle est la scénariste. Le réalisateur a malmené son histoire via d’importants changements. Tempérament de feu, fidèle cabot à ses côtés, elle fulmine sur le plateau en menaçant de le tuer. Le type est alors retrouvé dans sa loge, un couteau planté entre les omoplates, chargé à la kétamine, une drogue anesthésiante puissante. Désormais principale suspecte, Eva Rosière fait appel à la Brigade des Innocents pour la tirer de ce mauvais pas. La commissaire Anne Capestan, officieusement de retour de congé maternité, bébé de 18 mois sur les bras, mène les investigations aux côtés de Lebreton, l’ancien de l’IGS, Torrez le chat noir, Merlot l’ivrogne mondain, Dax le hacker génial devenu neuneu après un combat de boxe, Evrard l’accro au jeu, Levitz le fou du volant, Saint-Lô qui se prend pour un mousquetaire de Louis XIII…
Troisième opus de la série Poulets grillés, la brigade spéciale des bras cassés de la Police nationale reprend du service dans récit désopilant sur fond de satire du monde du cinéma. Il n’est pas question de bouder son plaisir des retrouvailles avec la fine équipe de caractères atypiques qui trimballent toujours autant d’improbables casseroles. Plume alerte, Sophie Hénaff reprend les personnages de son commissariat de mis au placard pour les entraîner dans une nouvelle enquête haletante dans la lignée de la série à la fois légère et savoureuse.

Humour débonnaire, gouaille réjouissante, elle tisse avec adresse un polar loufoque, aux rebondissements croquignolesques. La romancière mène son intrigue avec un pétillement caractéristique, une dose de goguenardise délectable. Les péripéties fantasques de la brigade déjantée composée de dépressifs, névrosés, irrécupérables mais surtout de grands talents cachés suit à un rythme soutenu une narration joliment troussée dont la résolution ne pourra être que truculente. Attention, lecture d’été idéale !

Art et décès - Sophie Hénaff - Editions Albin Michel 



Aucun commentaire :