mardi 27 novembre 2018

Cinéma : Les Veuves, de Steve McQueen - Avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki, Cynthia Erivo



Chicago, ville de métissage social et culturel, cité gangrénée par la criminalité et la corruption. Quatre braqueurs sont abattus par la police lors d’un casse qui tourne mal. Veronica Rawlins, la veuve du chef de gang, menait jusque-là une confortable vie bourgeoise. Le criminel notoire à qui appartenait le butin disparu lors de ce fiasco exige qu’elle rembourse les sommes dérobées. Acculée, Veronica contacte Linda et Alice, les épouses endeuillées des complices de son mari. Aucune ne connaissait mais le désespoir les contraint à devenir délinquantes à leur tour. Pour se sortir de ce mauvais pas, les trois femmes, rejointes dans leur entreprise par Belle, envisagent de réaliser le coup suivant imaginé par leurs défunts conjoints. Confrontées aux politiciens corrompus et criminels qui tiennent la ville, elles croisent le chemin de Jack Mulligan en campagne pour les élections locales qui tente de succéder à son père dans une circonscription où son adversaire africain-américain Jammal Manning tient la rue.






Film de braquage au féminin subtilement décalé, Les Veuves, inspiré par une série télévisée des années 1980, exprime dans une intrigue touffue dont les rebondissements et l’intense suspense ne cachent pas les ambitions dramatiques, de fortes préoccupations sociologiques, idéologiques et politiques. 

Steve McQueen à la réalisation et Gillian Flynn au scénario signent un drame intime sur fond de polar, un film d’action sur lequel souffle un vent de révolte amère. Les rebondissements, les apparences trompeuses, le grain de sable dans la belle mécanique impeccablement huilée, tous les codes du thriller sont réunis afin de donner au film une dimension de divertissement que vient éclairer un commentaire sociétal vibrant.






La réalisation efficace et le récit haletant sont portés par la beauté plastique des images. Mais c’est la distribution qui donne au film toute sa puissance dans une galerie de personnages abîmés, dessinés avec intelligence et brillamment interprétés. Viola Davis est magistrale dans son rôle de leader presque malgré elle, bourgeoise éduquée qui s’est longtemps voilée la face contrainte par les circonstances d’embrasser un autre destin. 

Michelle Rodriguez incarne Linda, gérante d’une boutique de vêtements endettée, avec une belle d’intériorité. Blonde éthérée maltraitée, Elizabeth Debicki est très convaincante tandis que la quatrième comparse, Cynthia Erivo qui prête ses traits à Belle, coiffeuse issue d’un milieu très modeste, se révèle une fois de plus d’une grande justesse. Les seconds rôles masculins, les hommes à abattre Colin Farrell, Robert Duvall, Brian Tyree Henry, sont également très bien.




Quatre femmes courageuses reprennent leur destin en main. Battues, manipulées, spoliées, opprimées par la société, ces personnages complexes sont définis par leur statut social. Interrogeant la place des femmes dans la société, le long-métrage se déploie plus largement sur les thèmes du racisme, de la corruption, des violences policières contre la communauté africaine-américaine, de l’omniprésence des armes à feu. Steve McQueen trace en filigrane le portrait d’une Amérique contemporaine minée par la fracture sociale et la corruption. Par le biais de cet arrière-plan hautement politique, Les Veuves interroge le phénomène de classe, la difficulté d’échapper au déterminisme dans un hymne à la solidarité féminine. 

Les Veuves, de Steve McQueen 
Avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki, Cynthia Erivo, Carrie Coon, Jackie Weaver, Colin Farrell, Liam Neeson, Robert Duvall, Brian Tyree Henry, Daniel Kaluuya
Sortie le 28 novembre 2018




Aucun commentaire :