vendredi 31 octobre 2014

Paris : Demeure 10, une sculpture monumentale d'Etienne-Martin - Parc de Bercy, jardin Yitzhak Rabin - XIIème



Installée dans le parc de Bercy au fond du jardin Yitzhak Rabin au centre d’un bassin recouvert de nénuphars, Demeure 10, sculpture monumentale en bronze créée par Etienne-Martin (1913-1995) en 1968, appartient à la série des Demeures débutée en 1954. Cette série évoque la maison natale de l’artiste à Loriol dans la Drôme, maison qu’il a été obligé de vendre en 1945 au décès de ses parents. Ce choc affectif a profondément modifié l’orientation de son œuvre passant d’une statuaire figurative axée à une sculpture plus centrée sur l’environnement tout en poursuivant son étude du corps et du visage humain . Il avait choisi la sculpture "parce que je n'étais pas foutu de faire autre chose (...) Et plus sérieusement parce que la sculpture est quelque chose que l'on peut attraper à bras-le-corps, embrasser, autour de laquelle on peut tourner, à l'intérieur de laquelle on peut évoluer, à l'intérieur de laquelle on peut éventuellement pénétrer", expliquait-il dans un entretien à Libération en 1992. Expérimentant la matière, bois, pierre, plâtre, utilisant des matériaux étrangers, jusque là, à la sculpture comme le tissu, Etienne-Martin a développé une pratique singulière très personnelle marquée par le goût de l’énigme.

jeudi 30 octobre 2014

Music : The Mamas and the Papas - California Dreamin'


All the leaves are brown and the sky is grey
I've been for a walk on a winters day
I'd be save and warm if I was in L.A.
California dreaming on such a winters day

Stepped into a church I passed along the way
Well, I got down on my knees and I pretend to pray
You know the preacher likes the cold he knows I'm gonna stay
California dreaming on such a winters day

mercredi 29 octobre 2014

Street Art : La Horde Urbaine s'invite au Chêne, résidence artistique à Villejuif



Lieu de création alternatif, le Chêne, résidence artistique en semaine, espace d’exposition le week-end, propose régulièrement des événements et ouvrent ses portes tous les dimanches aux amateurs d’art et de cultures urbaines. Dimanche dernier, La Horde Urbaine association qui œuvre à la promotion d’artistes d’horizons très divers et de jeunes talents, pochoiristes, graffeurs, peintres, photographes, s’est invitée afin de réaliser une fresque collective et d’offrir au Chêne une façade bigarrée et inventive digne du message dont cet espace singulier est porteur. J’ai été accueillie par Stéphane et Zaromcha aka Elisabeth le duo des Street Art Shooteurs que vous pouvez retrouver sur leur page Facebook  ou sur le blog  qui m’avaient conviée à les rejoindre. Ambiance joyeusement foutraque, énergie à revendre, un événement ludique et l’occasion de vous parler de la Horde, du Chêne et de leurs actions.

mardi 28 octobre 2014

Lubie Vernis : 0328 Teal - Collection Tentation - Fashion Make-Up

 0328 Teal - Collection Tentation - Fashion Make-Up

0328 Teal est un vernis bleu-vert, bleu canard à la finition légèrement jelly qui donne de la profondeur à cette superbe couleur. De temps à autre, je m'éloigne des grandes marques de cosmétique pour tester les vernis à petit prix. C'est le cas aujourd'hui avec ce flacon très économique qui ne m'aura coûté qu'1,50 euro pour un rendu épatant. Attention, bon plan !

La formule est agréable, facile à poser, pas trop liquide comme souvent les jelly. Opaque en deux couches pour un rendu ultra-laqué comme j'aime, le temps de séchage est optimal. Quant à la tenue, je dois avouer que j'ai été assez surprise qu'elle soit aussi bonne car c'est souvent ce qui pêche avec les vernis aussi peu chers. 

lundi 27 octobre 2014

Lundi Librairie : Le bonheur national brut - François Roux



Le bonheur national brut - François Roux : Au soir du 10 mai 1981, quatre garçons qui s’apprêtent à passer leur bac en Bretagne, célèbrent comme des adolescents qui jouent aux grands la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle. A 17 ans, ils ont l’avenir devant eux et de grandes aspirations. Paul Sevidan, le narrateur, fils d’une famille de petits bourgeois coincés, préfère les hommes mais ne sait pas encore comment assumer son homosexualité. Son père un gynécologue réac’ parfaitement odieux l’oblige à suivre la même voie que lui en l’envoyant faire des études de médecine à Paris alors que Paul se sent plutôt une fibre artistique. Rodolphe Lescuyer qui a grandi dans un clan communiste s’oppose à ses parents ouvriers en militant pour le PS de Rocard, la deuxième gauche. Il rêve de politique et de l’ENA. Tanguy Caron, orphelin de père très jeune, est l’homme de la famille. Il soutient sa mère en l’aidant à tenir les comptes de la conserverie familiale. Fasciné par la réussite à la Bernard Tapie, son idole, ébloui par le monde de l’argent, il se destine aux grandes écoles de commerce. Le dernier de la bande, Benoît Messager, esprit libre, élevé par des grands-parents aimants, s’intéresse beaucoup plus à son appareil photo qu’à ses études. Naissance d’une vocation.

samedi 25 octobre 2014

Paris : Passage des Soupirs, exquise venelle bucolique - XXème



A quelques encablures de la place Gambetta, quartier populaire très animé, existe l’un de ces nombreux secrets préservés si typiques du XXème, un charmant passage champêtre, insolite ilot de quiétude où les oiseaux et les chats sont rois. Venelle pavée bordée d’habitations, le passage des Soupirs porte un nom énigmatique des plus évocateurs, entre extase et désolation qui laisse planer le mystère. Et si le Pont des Soupirs renvoie à ceux des amants, le romantisme de cette allée verdoyante indiquée à l’état de sentier sur le plan cadastral de la commune de Belleville dressé en 1812, bien avant le rattachement haussmannien de 1860, pourrait bien prêter à quelques émotions tendres.


Résultats du Concours #WhiteBirdLeFilm - Qui a gagné les 10 invitations pour 2 personnes et l'affiche dédicacée du film ?



A l'occasion de la sortie de White Bird de Gregg Araki, je vous proposais la semaine passée de participer au concours #WhiteBirdLeFilm afin de tenter de gagner l'une des dix invitations pour deux personnes mises en jeu ainsi qu'un poster dédicacé par le réalisateur. Je remercie tous les participants pour leur enthousiasme et vous incite à aller voir le film même si vous n'avez pas gagné aujourd'hui. Un très bel opus plein de poésie et des comédiens épatants. Sensible, émouvant, prenant !

vendredi 24 octobre 2014

Mes Adresses : Dix-Huit, bistronomie fusion inspirée - 18 rue Bayen - Paris 17



Ouvert au printemps dernier à deux pas de la place des Ternes, le restaurant Dix-Huit à la tête duquel se retrouve Julien Péret, ex-Costes, propose une bistronomie inspirée à des tarifs raisonnables. Décoration moderne en noir et blanc, sobriété relevée par des touches plus exotiques comme ce  mur vert anis ou ces jolis luminaires en paille tressée façon lampions dans la nuit ou encore quelques palmiers en pot, au fond de la salle se dévoile un patio sous verrière des plus cosy. La gastronomie française façon bistrot prend des accents d’Extrême-Orient grâce au chef philippin Aaron Isip qui a fait ses armes chez Pan, Drouant, Ze Kitchen Galerie, Apicius. La carte, esprit fusion, change régulièrement en fonction du marché et de l’inspiration.

jeudi 23 octobre 2014

Music : Isabelle Adjani - Pull marine



J'ai touché le fond de la piscine
Dans le petit pull marine
Tout déchiré aux coudes
Qu'j'ai pas voulu recoudre
Que tu m'avais donné
J'me sens tellement abandonnée

Y'a pas qu'au fond de la piscine
Que mes yeux sont bleu marine
Tu les avais repérés
Sans qu'il y ait un regard
Et t'avais rappliqué
Maintenant je paie l'effet retard

mercredi 22 octobre 2014

Paris : Les Enfants du Monde de Rachid Khimoune - Parc de Bercy - XIIème



Œuvre du sculpteur français Rachid Khimoune, Les Enfants du Monde est un ensemble de vingt et une sculptures de bronze, installé depuis 2001 dans le parc de Bercy sur la terrasse qui domine la Seine au niveau de la passerelle Simone-de-Beauvoir. Représentant vingt et un pays différents, vingt et une cultures, les statues sont réalisées à partir de moulages d’empreintes urbaines - plaques d’égout, bitume fracturé, pavés, asphalte, utilitaires de la voirie - relevées dans les villes, prélevées dans les rues des grandes cités postindustrielles et des pays que chaque enfant symbolise. « Tous les bitumes se ressemblent, pourtant les plaques d’égouts et les grilles d’arbres se distinguent d’une ville à l’autre comme un tatouage sur la peau. Ces signes révèlent même l’identité de la ville… J’aurais moulé les mots : Eau – Assainissement – Gaz – Electricité dans toutes les langues du monde » raconte Rachid Khimoune.

mardi 21 octobre 2014

Lubie Vernis : Ignite The Night - Collection Encrusted Treasures - Essie

 Ignite The Night - Collection Encrusted Treasures - Essie

Ignite The Night est un vernis texturé composé uniquement de paillettes argentées et noires pour un effet métallisé festif ultra-glam qui en mettra plein les yeux. Pas étonnant puisqu'il s'agit de l'une des teintes sorties l'année dernière pour les fêtes de fin d'année.

Sa texture particulière pourrait inquiéter mais il est très agréable à poser. Deux couches suffisent pour une opacité parfaite malgré la finesse des particules pailletées. Il sèche en un temps record. Quant à la tenue j'ai été un peu déçue avec des éclats dès la première journée. Pourtant, la densité de paillettes en fait un vernis difficile à retirer. La combinaison des deux est un chouilla agaçante.

lundi 20 octobre 2014

Lundi Librairie : Fleur de Tonnerre - Jean Teulé



Fleur de Tonnerre - Jean Teulé : Dans la lignée de ses romans historiques sanglants, Jean Teulé s’intéresse dans son dernier opus à la légende de l’empoisonneuse Hélène Jégado, issue d’une famille de nolbiaux désargentés, devenue cuisinière qui sème la mort sur son passage à travers la Bretagne du XIXème siècle. Hantée par les contes celtes, la jeune Hélène, se croit, dès l’âge de huit ans investi d’une mission. Elle se prend pour la réincarnation de l’Ankou, l’Ouvrier de la Mort et débute sa sordide carrière de tueuse en série en assassinant sa propre mère, puis ses tantes et sa sœur. Placée dans différentes maisons comme apprentie en cuisine, elle trucide à tour de bras hommes, femmes, enfants avec ses soupes et ses gâteaux à l’arsenic. De presbytères en couvents, de bordels en maisons bourgeoises, Hélène originaire de Plouhinec, sillonne une Terre de légendes auxquelles elle donne vie en apportant la mort. Arrêtée en 1851, jugée et condamnée, elle est guillotinée le 26 février 1852 à Rennes.

samedi 18 octobre 2014

Mes Adresses : Diner Bedford Marais, l'authentique burger yankee - 3 rue du Bourg Tibourg - Paris 4



Fort du succès de son restaurant du Champs de Mars, Diner Bedford a ouvert il y a un peu plus de six mois une nouvelle adresse dans le Marais, située dans la rue du Bourg Tibourg, jolie petite place arborée dont les terrasses à plusieurs niveaux sont très prisées.  On y retrouve les codes qui ont fait le succès du premier établissement, une déco chinée orientée culture pop américaine, séries des années 70/80, Shérif, fais moi peur, Wonder Woman, Mc Gyver ou encore Rocky. Tout est dans le détail, comme cette console Ness mise à disposition des clients. Cette ambiance diner typique de Brooklyn, avec ses carreaux de faïence blancs, ses tables en formica, et les confortables fauteuils club patinés séduira les nostalgiques aussi bien que les jeunes branchés adeptes du vintage. Au Diner Bedford, le roi de la carte, c’est le burger bien sûr mais également toutes les recettes de la street food made in USA, du bagel au hot-dog en passant par les œufs dans tous leurs états, la désormais classique salade César, pas de doute, aux commandes, Yann, le patron, aime les States et nous sert un condensé d’Amérique gourmande.

vendredi 17 octobre 2014

Paris : Villa Olivier Métra, une coquette impasse joue les timides sur les hauteurs de Belleville - XXème



La villa Olivier Métra est une curiosité digne des incongruités parisiennes en matière d’architecture et d’occupation des sols. La découvrir se mérite. Au hasard des flâneries parisiennes, cette pépite colorée joue à cache-cache avec les promeneurs. La petite impasse débute au 28 de la rue Olivier Métra et passerait presque inaperçue tant elle est étroite - 5 mètres de large. Percée en 1906, sur une ancienne parcelle de vigne de 180 mètres de long sur 15 mètres de large qui appartenait au Couvent des Moines de Picpus dissout durant la Révolution. Cet opulent ordre religieux fondé en 1698 possédait de nombreux terrains où prospéraient vergers, potagers et vignobles. Il était également l’un des responsables des Eaux de Belleville.

jeudi 16 octobre 2014

Concours : A l'occasion de la sortie du film White Bird de Gregg Araki, tentez de gagner l'une des 10 invitations pour 2 personnes ainsi qu'une affiche dédicacée


A l'occasion de la sortie en salle du dernier opus de Gregg Araki, White Bird dont je vous parlais ici, je vous propose de tenter de gagner l'une des dix invitations pour deux personnes valables dans tous les cinémas mises en jeu. L'un des dix gagnants recevra également une affiche du film dédicacée par le réalisateur. Afin de vous plonger d'ores et déjà dans l'univers musical de la fin des années 80 qui rythme White Bird, Gregg Araki a créé spécialement pour vous une playlist très New Wave à écouter d'urgence pour un voyage dans le temps grâce au player Deezer ci-dessous.

Music : John Coltrane - A Love Supreme

John Coltrane - A Love Supreme

mercredi 15 octobre 2014

Cinéma : White Bird de Gregg Araki



Kat (Shailene Woodley qui crève littéralement l'écran), une lycéenne ordinaire, a 17 ans lorsque sa mère Eve (Eva Green, époustouflante et tout à fait flippante) disparaît mystérieusement sans laisser de traces. White Bird trace le portrait d’une adolescente désabusée qui devient femme en se construisant une carapace, une forme de rempart contre l’attitude névrotique de sa génitrice. Femme au foyer dont le mariage malheureux et la frustration de ne s’être jamais réalisée la poussent vers une neurasthénie angoissante, Eve est le symbole désaxé de toute une génération cantonnée au rôle de ménagère. Entre flashbacks et scènes oniriques d’une poésie dense et angoissante, le film retrace l’enquête intime de Kat, adolescente qui cherche la vérité sur sa mère et sur elle-même. Les faux-semblants de la petite bourgeoisie volent en éclats tandis que se révèle le vrai visage de la famille modèle, ce leurre datant des années 50, cauchemar planant d’une banlieue pavillonnaire de carton pâte. 

mardi 14 octobre 2014

Lubie Vernis : Lots of Lux - Collection Encrusted Treasures - Essie

 Lots of Lux - Collection Encrusted Treasures - Holidays 2013 - Essie

Lots of Lux est un vernis texturé bleu lapis-lazuli sur une base de particules mates que viennent illuminer des paillettes bleues et argentées pour un effet ultra-glam. Une couleur riche, profonde dont la luminosité varie en fonction de l'éclairage.

La formule est juste parfaite. Opaque en une couche - j'en ai tout de même mis deux parce qu'en une seule je ne suis pas capable de faire quelque chose de propre - il sèche en un temps record révélant sa texture sablée. Côté tenue, il a tendance à s'effriter un peu sur le bout de l'ongle tandis qu'il tient très bien sur la base. Tellement bien qu'il est délicat à retirer et qu'il faut s'armer de patience. Le seul vrai hic, ce vernis est tellement pigmenté que même avec deux couches de base - et une excellence base, il a tendance à colorer, à déteindre sur l'ongle naturel. Sympa l'effet grisâtre après dépose... Pour l'instant, je n'ai pas trouvé de solution à ce problème mais il est tellement superbe que je me résigne à ses effets secondaires peu seyants.

lundi 13 octobre 2014

Lundi Librairie : Le train zéro - Iouri Bouïda


Le train zéro - Iouri Bouïda : Une gare perdue au fin fond de la Russie, dans la boue, le froid, les relents de chou et de vodka. Et toutes les nuits, un train qui passe. Nul ne sait d’où il vient, où il va, ni ce qu’il transporte. L’ombre effroyable de la déportation rôde. Dans ce no man’s land isolé du reste du monde, vivent des gens qui s’aiment, espèrent, tuent et agonisent empoisonnés par le doute, par un secret qui leur est interdit de chercher à connaître sous peine de mort.

jeudi 9 octobre 2014

Music : Warpaint - Majesty



When I held your hand, when I held your hand,
When I helped you, when I held your hand,
You still went the other way and you wanted me to stay, 
 With my arms stretching away, with my arms stretching away.

I couldn't stand that sight but I adore your face

I adored your face.
 

mercredi 8 octobre 2014

Paris : La fontaine-sculpture réalisée par Marnix Raedecker - Square des Saint-Simoniens - Ménilmontant - XXème


Le square des Saint-Simoniens situé sur les hauteurs de Ménilmontant du côté de Saint-Fargeau, est un paisible espace vert fréquenté par les riverains dont les plus matinaux participent à des cours de taï chi dans un recueillement bienheureux. L’après midi après l’école ou le week-end, rires et chamailleries des enfants du quartier donnent à ce joli jardin une toute nouvelle vie pleine d’énergie. Le square a été créé en 1937 à l’emplacement d’une vaste demeure du XVIIIème entourée d’un parc qui appartenait à Propser L’Enfantin, fils d’un riche banquier et secrétaire du Comte Saint-Simon. Ce philosophe donna son nom à la doctrine des Saint-Simoniens, une forme de nouveau christianisme prônant l’égalité entre les hommes, l’abolition des privilèges, la fraternité, en somme un socialiste avant l’heure. L’expérience communautaire entre les murs de l’hôtel particulier qui rassembla jusqu’à quarante disciples ne dura que quelques années mais la vision utopiste bienveillante de ce mouvement marqua durablement la pensée du XIXème siècle.

mardi 7 octobre 2014

Lubie Vernis : Dangerous Affair - Ciaté

Dangerous Affair - Ciaté

Dangerous Affair est un vernis rouge profond, bordeaux à la finition crème très laquée avec presque un léger effet jelly en deux couches. Une couleur femme fatale, un classique qui ravira la vamp qui sommeille en chacune de nous. 

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je suis victime de la malédiction de la pose de rouge. Je suis incapable de réaliser une manucure rouge sans en coller partout et pourtant c'est vraiment le type de teinte qui ne supporte aucun défaut. Donc malgré une formule très agréable à poser, ni trop liquide ni trop épaisse, je m'en suis mis partout. Ca déborde, ça fait des pâtés sur la cuticule bref la cata. Ma solution maison pas du tout pro, je fais comme si de rien n'était. J'applique mon top coat. Je laisse sécher. Je constate d'ailleurs que sans top coat le temps de séchage n'est pas mal du tout. Les Liaisons Dangereuses sèchent vite. Une fois que la manucure est sèche, je trempe mes doigts dans un verre d'eau. Eau qui va assouplir la peau, rétracter les cuticules etc. Au bout de quelques minutes, il n'y a plus qu'à gratouiller gentiment ce qui a débordé avec un repousse cuticules. Tout l'excédant s'en va avec facilité. Passons à la tenue, je suis une maniaque quand il s'agit de rouge, à la moindre rayure, au moindre éclat, j'enlève tout. Avec un bon top coat, Dangerous Affair joue le jeu et tient vraiment bien, je trouve.

lundi 6 octobre 2014

Lundi Librairie : Notre-Dame du Nil - Scholastique Mukasonga



Notre-Dame du Nil - Scholastique Mukasonga : C’est l’histoire du lycée rwandais Notre-Dame du Nil construit à 2500m d’altitude juste au dessus du lac et de la source présumée du Nil, l’histoire d’un pensionnat de jeune fille au début des années 70. Une institution catholique perchée dans les nuages, éloignée de toutes les tentations de la ville, où la future élite des femmes rwandaises vient parfaire son éducation. Filles de notables, banquiers, commerçants enrichis, militaires, dignitaires Hutu du régime en place depuis la révolution sociale et l’indépendance. Le peuple majoritaire, les Hutu, a imposé un quota de 10% de Tutsi dans l’enceinte de l’établissement, dont Véronica et Virginia qui doivent briller par leurs résultats afin d’espérer obtenir le précieux diplôme de fin d’étude qui est quasiment assuré à leurs camarades. Cependant, Gloriosia, fille de ministre mène contre ses camarades Tutsi une insidieuse propagande, soulignant la question ethnique à travers brimades et humiliations.

vendredi 3 octobre 2014

Expo : Jules de Balincourt - Blue Hours à la Galerie Thaddaeus Ropac - Marais



A travers l’œuvre de Jules de Balincourt, le spectateur est violemment projeté dans la culture visuelle contemporaine. L’énergie du trait et de la couleur dont les harmonies se déploient jusqu’à la stridence, imprègnent les toiles qui évoquent fauvisme, expressionnisme ou encore art brut. Né à Paris en 1972, la famille de l’artiste déménage à San Diego dans les années 80. Jules de Balincourt vit et travaille à Brooklyn, new-yorkais d’adoption marqué par les couleurs de la Californie. Les camaïeux évoquent aussi bien le solaire David Hockney que le mélancolique Edward Hopper et entrent en résonance avec la réalité qui se dissout dans les aplats de couleurs primaires. Les œuvres sont autant d’invitations à l’évasion pour le meilleur et pour le pire. Fuite pour échapper à un mystérieux danger, fuite en avant frénétique, métaphore du monde actuel qui tend vers un rassemblement phagocytant les identités. Le mouvement compulsif de la foule est au centre de son travail.

jeudi 2 octobre 2014

Music : Feu ! Chatterton - La mort dans la pinède


Sur cette côte d'azur
Les baigneurs palmipèdes
Ignorent tout
Des secrètes plages où
L'on étend
Nos dix-sept ans.

mercredi 1 octobre 2014

Paris : La charmante fontaine bigarrée Alban Satragne - Square Alban Satragne - 107 bis rue du Faubourg Saint Denis - Xème



Longtemps seules sources d’approvisionnement en eau des Parisiens, les fontaines publiques sont devenues de nos jours des éléments de décoration agrémentant places et espaces verts. L’apaisante musique du ruissellement de l’eau chante le retour des beaux jours jusqu’aux premiers frimas. Si la plupart se parent des grâces du néo-classicisme haussmannien, les fontaines modernes gagnent peu à peu le cœur des habitants à travers leur originalité. C’est le cas de la fontaine du square Alban Satragne situé à quelques encablures de la Gare de l’Est, quartier populaire par excellence où se croisent une population très diverse. Peu commune est l’histoire de cet espace vert créé en 1963, lieu propice au  loisir et à la contemplation et dont l’air de jeux est particulièrement appréciée des enfants du quartier. On y trouve une halte crèche, un centre social, un centre culturel, un gymnase, et une bibliothèque. Un jardin et une école maternelle occupent aujourd’hui le nord de la parcelle.