mardi 21 novembre 2017

Cinéma : Le Brio, de Yvan Attal - Avec Camélia Jordana, Daniel Auteuil



Jeune étudiante de banlieue, brillante et ambitieuse, Neïla Salah rêve de devenir avocate. Inscrite à l'université parisienne d'Assas, elle arrive en retard pour le premier cours magistral de l'année dispensé par Pierre Mazard, un professeur connu pour ses positions réacs et ses dérapages. Alors que celui-ci l'humilie publiquement, dans l'amphi bondé, les réactions sont outrées. Pour éviter le conseil de discipline, Pierre Mazard est contraint de prendre Neïla sous son aile afin de la préparer au concours annuel d'éloquence des futurs avocats. Une opportunité unique pour elle, une planche de salut pour lui. Rencontre de deux mondes, deux générations, le vieux prof désabusé et l'étudiante au tempérament de feu vont devoir dépasser leurs préjugés respectifs.






Récit d'apprentissage rythmé, comédie dramatique bien tenue, Le Brio interroge les notions de déterminisme, d'intégration et de transmission à travers une radiographie piquante de la société. Si l'intrigue efficace évite les poncifs et la caricature, les grosses ficelles d'un scénario convenu sont rattrapées par la saveur de dialogues ciselés. Philosophie et rhétorique du prétoire se mêlent dans une grande leçon d'éloquence où l'excellence se fait art du verbe, pouvoir des mots. Sur fond de lutte des classes, ce plaidoyer social se révèle ode à la tolérance, hommage aux richesses de l'altérité.




Dans le schéma prévisible du récit, les deux personnages prisonniers de leurs préjugés se dressent l'un contre l'autre, incarnations de deux stéréotypes. L'intello cynique des beaux quartiers devient un guide pour la jeune de banlieue qui désire s'élever socialement dans le monde hostile d'une faculté réputée pour son positionnement très à droite. Cela pourrait tomber à plat, mille fois vu, mais la belle dynamique d'un duo de comédiens formidables apporte beaucoup d'éclat à cette histoire un peu banale. Camélia Jordana crève l'écran face à Daniel Auteuil en pygmalion bourru dont les ambiguïtés vacillent entre cynisme et humanité. 

Les apparences, les clichés, la xénophobie, la fable sociale soulève des interrogations politiques plus fines qu'il n'y paraît au premier abord. Un film délicieux malgré ses quelques maladresses. 

Le Brio, de Yvan Attal
Avec Camélia Jordana, Daniel Auteuil
Sortie le 22 novembre 2017




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this