samedi 3 juin 2017

Théâtre : Colette & l'Amour, cabaret littéraire conçu et animé par Philippe Tesson - Avec Judith Magre, Elisabeth Quin - Théâtre de Poche Montparnasse



Femme de lettres affranchie des conventions mais pas des hommes, Colette aura mené une vie subversive et paradoxale marquée par de grandes passions. La sensuelle romancière s'attache aux êtres sans tabou et entretient une vision singulière de l'amour, celle d'un dévouement absolu à l'autre, jusqu'à l'oubli de soi. Alors qu'elle développe un fantasme de soumission dans les rapports hommes-femmes, indifférente à la cause féministe, cette personnalité profondément libre expérimente sans conquérir, suivant le mouvement naturel de son tempérament. Comme un défi à la société bourgeoise de son époque, mime, comédienne, elle danse dans les music-halls, se déshabille sur scène, désir de sensualité, d'exhibitionnisme, d'émancipation aussi. Ses liaisons saphiques avec Mathilde de Morny dite Missy, Natalie Clifford Barney, L'Amazone qui tenait salon rue Jacob, font scandale. Elle vit sa liberté sexuelle comme une évidence. 





Dans la petite salle du Poche Montparnasse, revisitée par un dispositif cabaret, une fenêtre en trompe-l'œil de Laurence Bost ouvre l'horizon sur les jardins du Palais Royal, la vue depuis l'appartement qu'occupait Colette voisine de Jean Cocteau. Au fil d'une conversation entre amis, Philippe Tesson, Judith Magre et Elisabeth Quin racontent Colette provocante, intrigante, tandis que Jean-Baptiste Doucelet au piano, ponctue les interventions de pauses musicales, Ondine de Ravel, Nocturne de Fauré ou encore Debussy que la romancière appréciait. 

L'échange érudit entre Philippe Tesson et Elisabeth Quin convoque avec panache le souvenir des amours de Colette, ses audaces, ses inconséquences. Judith Magre lit les textes, prêtant sa remarquable voix aux mots gourmands, sensuels, sulfureux de l'écrivain, plume parfumée et vagabonde. Scandaleuse ou bourgeoise établie, Colette cultivera jusqu'à la fin une fantaisie empreinte de sensualité, une poésie portée par une capacité d'émerveillement intacte.




Hommage épicurien mêlant la bonne chère et l'amour, cette évocation truculente dit l'expérience intime de l'écriture, celle d'une conteuse d'histoire donnant chair aux mots pour raconter le monde de manière sensible. Un cabaret littéraire amoureux, joyeux, tendre et passionnant.

Cabaret littéraire conçu et animé par Philippe Tesson
Avec : Judith Magre, Élisabeth Quin, Philippe Tesson
Piano : Jean-Baptiste Doulcet

Du 26 mai au 1er Juillet 2017 - Vendredi et samedi à 20h30

Théâtre de Poche Montparnasse 
75 boulevard du Montparnasse - Paris 6
Tél : 01 45 44 50 21


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this