mardi 4 octobre 2016

Cinéma : Chouf de Karim Dridi - Avec Sofian Khammes, Foued Nabba, Zine Darar



Né dans les quartiers Nord de Marseille, Sofiane poursuit de brillantes études dans une école de commerce à Lyon. Fierté de sa famille, il revient chez lui à la Cité Busserine pour les vacances lorsque son frère, petit caïd local victime d'un règlement de compte entre bande rivale, est tué au cours d'une fusillade. Sofiane qui n'accepte pas cette mort cherche à comprendre et réclame vengeance. Il se rapproche dangereusement de la pègre locale composée d'amis d'enfance jusqu'à devenir l'un des leurs. Grâce à ses connaissances acquises lors de ses études, il aide à faire évoluer le trafic local et gravit rapidement les échelons, sacrifiant ses rêves, ses valeurs pour retrouver l'assassin de son frère.







Plongée au cœur des quartiers difficiles, au cœur de la misère ordinaire, Karim Dridi s'appuie sur la vérité documentaire pour déployer un polar urbain efficace et nuancé. Renvoyant à la tragédie antique dans son propos, il s'approche au plus près du fait divers, pour lui redonner une dimension humaine. Chouf, regarde en arabe, est le nom donné aux guetteurs, petites mains des réseaux de drogue chargées de surveiller et de prévenir en cas d'intervention des forces policières.

Cette immersion dans les ghettos modernes est l'occasion de s'interroger sur le déterminisme et la discrimination dont sont victimes les populations sur fond d'affrontements entre bandes rivales qui s'entretuent à l'arme automatique, emprise de la pègre locale et corruption de la police. L'esthétique de western urbain dans des paysages sublimés voulue par le réalisateur ajoute à l'efficacité du thriller, mise en scène incisive.





Le casting épatant est composé de nombreux comédiens non-professionnels, amateurs bourrés de talent dont l'interprétation est très convaincante. Tronches et bagou en prime. Sofian Khammes qui interprète Sofiane compose avec finesse un personnage dont les fêlures le mènent vers les mauvais choix et finissent par l'emporter dans la spirale de la violence.




Lois de la cité et ultra-violence, banditisme, délinquance et forcément case prison, le quotidien des personnages s'inscrit dans une réalité vivace. L'argot marseillais mélange de français, d'arabe et de gitan résonne, authentique, parfois presque incompréhensible. La trame classique évoque Scorsese, Coppola, jouant sur les codes du genre tout en introduisant une dimension de drame social. Un film incarné, percutant.

Chouf de Karim Dridi
Avec Sofian Khammes, Foued Nabba, Zine Darar
Sortie le 5 octobre 2016




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

Aurore a dit…

Ta critique est enthousiaste.
Mais le sujet ne me transporte pas spécialement !

Caroline a dit…

Le thème en lui-même ne m'emballait pas plus que ça mais la façon de le traiter à mi-chemin entre les Affranchis et la tragédie antique m'a beaucoup plu.

Share this

Related Post