mercredi 16 mars 2016

Paris : 145 rue de Belleville, une cour industrielle typique du vieux Belleville - XIXème



La rue de Belleville qui marque la frontière entre le XXème et le XIXème arrondissement est, jusqu'à l'annexion de la commune de Belleville à Paris en 1860, la rue principale du village qui se regroupe autour de la vieille église. Sur les traces du funiculaire dont la ligne ouverte en 1891 ferme en 1924 en raison des nombreux accidents provoqués par la circulation anarchique des voitures à bras, remontons vers Jourdain. Quartier vivant et populaire, le Plateau garde, malgré le bétonnage radical et les profondes transformations datant des années 1970, quelques traces de l'ancien tissu bellevillois. Au début du XXème siècle, se développe à Belleville une nouvelle industrie liée à l'activité des abattoirs de la Villette. Dans les ateliers situés en arrière-cours, se travaillent cuir et corne afin de confectionner des chaussures, des ceintures, des boutons, des peignes comme dans l'ancien atelier des peignes A. Mermet rue Clavel dont je vous parlais par là. Au 145 rue de Belleville, passé le porche d'un classique immeuble de rapport, l'une de ces cours industrielles datant de 1906 se dévoile dans la candeur d'un charme préservé.









Etroite allée privée, cette cour en impasse a perdu avec les rénovations récentes un peu de sa spécificité au profit de la salubrité. Les pavés disjoints ont fait place à un revêtement bétonné autour de la rigole centrale originelle. L'atmosphère particulière témoigne des ensembles du début du XXème siècle qui accueillaient la petite industrie du quartier. Les anciens ateliers industriels réaménagés qui ne dépassent pas un étage ont trouvé aujourd'hui une nouvelle vocation. L'activité des sociétés du tertiaire a permis de protéger l'ambiance si particulière des lieux.










Artistes, artisans d'art, studio de danse, cabinet d'architecte, société de production de spectacles vivants, agence de publicité, la création est à l'honneur au 145 rue de Belleville. Vincent Collin, peintre et poète y travaille depuis quelques années. Membre de l'association Ateliers d'artistes de Belleville visant à rendre accessible l'art à tous, il témoigne de la richesse culturelle bellevilloise à travers expositions, rencontres et échanges avec le public. Au studio Legato, Rana Gorgani enseigne la danse persane ou danse classique iranienne, un langage poétique qui prend sa source dans le flot généreux d'une tradition ancestrale.









Tout le pittoresque de cette petite cour fleurie réside dans son calme bucolique qui contraste avec l'intense activité de la rue de Belleville. Si la porte est rarement fermée, respectons l'heureuse quiétude des riverains à l'accueil des plus aimables.

Cour industrielle typique du quartier de Belleville
145 rue de Belleville - Paris 19

Bibliographie
Le guide du promeneur 19è arrondissement - Elisabeth Philipp - Parigramme
Le guide du promeneur 20è arrondissement - Anne-Marie Dubois - Parigramme

Sites référents




145 rue de Belleville Union Photographique Française 
juillet 1906 crédit  Musée Carnavalet Roger-Viollet


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post