mercredi 20 février 2013

Art, illustration : Pete Hawley, king of cute et prince des pin-ups

Pete Hawley - Affiche du film Girls of Pleasure Island - 1953


Pete Hawley est un homme dont on connait peu la vie malgré la densité de son œuvre. Son coup de crayon distinctif est composé d’un subtil équilibre entre des éléments très bande dessinée alliés à une modélisation au rendu plus réaliste. Tout au long de sa carrière, il s’inspire des membres de sa famille, de ses voisins qui lui servent volontiers de modèles. Son travail qui couvre un large spectre de sujets marque l’âge d’or de l’illustration. Les dessins colorés de Pete Hawley ont un style immédiatement reconnaissable ce qui n’est pas forcément le cas de tous ses contemporains dont le trait est moins marqué. Il fait partie des rares illustrateurs avec Norman Rockwell, George Petty dont le nom est largement connu du grand public. Ces dessins pour les cartes de vœux American Greetings sont encore aujourd’hui parmi les plus populaires. 



Pete Hawley - Florida Citrus Commission - 1951
Pete Hawley - Florida Citrus Commission - 1951


Pete Hawley naît en 1916 à Oakland, Californie. Dès l’enfance, il s’intéresse au dessin. Adolescent, il peint une grande fresque représentant son lycée, les élèves et leurs activités qui est remarqué par une grande chaîne de magasins. Le dessin est affiché dans les allées du rayon junior. Il remporte une bourse d’étude en obtenant la première place lors d’un grand concours organisé par l’Etat de Californie. Une fois ses études à la California School of Fine Art à San Diego terminées, il déménage pour Chicago où il est embauché par l’une des plus grandes agences  américaines d’illustration et publicité Kling and Associates.

Rapidement de grands comptes nationaux lui sont confiés comme la campagne des soupes Heinz pour laquelle il reçoit la reconnaissance de ses pairs et une distinction du New York Art Directors Club. Son talent pour dessiner de malicieux gamins lui vaut le surnom de " King of Cute " et c’est avec ses galopins aux joues roses qu’il séduit les responsables de Gripper (accessoires pour couches) et Bell Telephone lesquels lui confient l’illustration de leurs publicités sur le plan national.


Pete Hawley - Soupe Heinz - 1938

Fin 1941, les Etats-Unis entrent en guerre et Pete Hawley qui désire servir à bord d’un bombardier découvre au cours d’un contrôle médical qu’il est daltonien et ne voit ni le vert ni le rouge. Il est alors affecté à la tête du département artistique des armées à Fort Mead, Maryland où il supervise la production d’affiches de propagande et manuels d’instruction.  Le tout début d’une longue carrière qui dura plus de 40 ans.


Pete Hawley - Jantzen 1952
Pete Hawley - Jantzen 1952

Hormis les cartes de vœux, c’est dans la publicité que son talent s’est épanoui. Pendant 17 ans, Pete Hawley travaille pour la marque de lingerie et de maillot de bain Jantzen qui emploie la crème des illustrateurs comme McClelland Barclay, George Petty, Alberto Vargas, Jon Whitcomb. Dans les années 50, le dessin a de sérieux avantages par rapport à la photographie et notamment celui de capter l’air du temps et l’évolution de la société, de ses mœurs sans pour autant choquer un certaine frange puritaine de la population. Pour vendre des maillots de bain, il faut à la fois plaire aux femmes et aux hommes, donner un sentiment d’énergie et de glamour. L’illustration permet d’aller plus loin dans le sex-appeal, véritable pied de nez aux tabous de l’époque. Dans ces publicités, des jeunes femmes sexy, souriantes, dynamiques croisent de sympathiques jeunes hommes impliquant une interaction simplifiée des figures féminines et masculines. La plupart des clichés actuels de la California Girl proviennent des dessins de cette période. L’œuvre de Pete Hawley célèbre alors une image idéalisée de l’Amérique d’après guerre, saine, sportive, rayonnante.


Pete Hawley - Jantzen 1955
Pete Hawley - Jantzen 1954

Quand il prend place dans l’équipe Jantzen à New York, Pete Hawley succède à George Petty et Alberto Vargas dont il s’inspire tout en y apportant sa touche personnelle résolument moderne. En pleine ère des pin-ups toutes en jambes et courbes audacieuses, les dessins de Hawley tranchent par leur expressivité, une espièglerie coquine qui se traduit dans les regards, les mimiques. Il n’hésite pas à ajouter au sex-appeal une touche d’humour. Son travail fait mouche dans le milieu des Mad Men, les fameux publicitaires de Madison Avenue croqués dans la série du même nom.


Pete Hawley - Coca-Cola - 1960
Pete Hawley - Coca-Cola - 1960
Pete Hawley - Coca-Cola - 1960


Dans les années 60, c’est sa campagne de pub pour Coca-Cola qui marque les esprits ainsi que les nombreuses affiches de cinéma. Avec le développement de la photographie et la disparition progressive des illustrations dans les annonces, il consacre de plus en plus de temps aux cartes de vœux pour American Greetings, boîtes de bonbons, posters destinés aux enfants, livres de coloriage. La carrière de Pete Hawley et plus particulièrement son travail pour des grandes marques nationales est le résultat d'une certaine forme d’expression artistique qui inspirera très fortement le courant Pop Art et son expérience figurative propre à la publicité, aux affiches, aux bandes dessinées et aux représentations populaires.

Pete Hawley (1916-1975)


Pete Hawley pour American Greetings


5 commentaires :

mesdecovertes a dit…

Ca sent délicieusement "MadMen" par ici... :-)

Polly Perkins a dit…

Il faut que je note son nom, j'a-dore!

Nekochan a dit…

je ne connaissais pas cet illustrateur (je reste pas mal bloquée sur Elvengreen de la même période et Olivia de Bernardini pour le plus récent) ... j'aime beaucoup!
Merci pour la décourverte!

Farfadette a dit…

J'adore cet illustrateur et c'est en autre lui qui m''a poussé a faire des études en publicité et communication ! Bon je suis loin d'avoir son talent !

Elo He a dit…

J'ai toujours trouvé ces photos magnifiques et super agréable à regarder :) Merci pour cet article!!

Share this

Related Post