Paris : 30 rue du Faubourg Saint Antoine, les vocations contrastées d'un immeuble industriel de la fin du XIXème siècle - XIIème

 

Au 30 rue du Faubourg Saint Antoine se trouve un immeuble édifié en 1885, sur les plans de l'architecte Victor Calemard (1831- circa 1897/1906). Formé aux Beaux-Arts de Paris, élève d'Augustin Eugène Rebout (1812- avant 1895), il a été commissaire voyer de la Ville de Paris pour le XIIème arrondissement. En activité à Paris entre 1875 et 1894, il réalise notamment une école de fille au 56 rue du Faubourg Saint Antoine, puis à la fin de sa carrière, devient architecte honoraire de la Ville de Paris. L'immeuble du 30 rue du Faubourg Saint Antoine, développé à usage commercial, témoigne du style d'architecture d'inspiration industrielle, caractéristique au tournant du siècle. En venant de la Bastille, ce bâtiment, structure métallique et larges baies vitrées, quatre étages sur rez-de-chaussée, rompt avec l'esthétique XVIIIème de la rue du Faubourg Saint Antoine. De fines poutrelles achevées sur des chapiteaux corinthiens scandent la façade. Les montants en pierre de taille alternent le blanc et le noir dans un singulier effet graphique. L'œil de bœuf en attique est un ajout récent. 







Le Faubourg Saint Antoine, quartier historique des artisans du meuble et du bois, ébénistes, menuisiers, vit, depuis les années 1980, une évolution socio-professionnelle radicale. Les anciens ateliers réhabilités, les magasins et les entrepôts réinventés, ont été transformé en studio d'architecte, cabinets variés de professions créatives, enseignes de mode, bars restaurants. 

Longtemps squatté par un collectif d'artistes, le 30 rue du Faubourg Saint Antoine devient siège social de la maison de couture Jean-Paul Gaultier, en 1994. L'immeuble de 700m2, restauré, rénové, adapté à cette nouvelle fonction, réunit un lieu de vente et les bureaux. En 2004, la boutique ferme. L'entreprise quitte les locaux pour réunir toutes ses activités rue Saint Martin. 








La Ville de Paris rachète le bâtiment afin d'y implanter l'un des deux incubateurs du Bureau du design, de la mode et des métiers d'art créé en 2005. Lieu d'accompagnement et de promotion de la jeune création, centre d'exposition, facilitateur de partenariats, les Ateliers de Paris ouvrent en mars 2006. Cet espace atypique a pour vocation de favoriser l'éclosion des talents, véritable pépinière d'artisans des métiers d'art. 

Immeuble industriel 
30 rue du Faubourg Saint Antoine - Paris 12




Caroline Hauer, journaliste depuis le début des années 2000, a vécu à Londres, Berlin et Rome. De retour à Paris, son port d’attache, sa ville de prédilection, elle crée en 2011 un site culturel, prémices d’une nouvelle expérience en ligne. Cette première aventure s'achève en 2015. Elle fonde en 2016 le magazine Paris la douce, webzine dédié à la culture. Directrice de la publication, rédactrice en chef et ponctuellement photographe de la revue, elle signe des articles au sujet de l’art, du patrimoine, de la littérature, du théâtre, de la gastronomie. 

Bibliographie
Connaissance du Vieux Paris - Jacques Hillairet - Éditions Rivages
Le guide du promeneur 12è arrondissement - Danielle Chadych - Éditions Parigramme