Cinéma : Elizabeth : Regard(s) Singulier(s), un documentaire de Roger Michell - Deux séances dans les 250 salles Pathé le 2 juin 2022 à 20h et le 5 juin à 16h

 

A l’occasion du jubilé de platine de la reine d’Angleterre, Roger Michell, le réalisateur de « Coup de foudre à Notting Hill » disparu en septembre 2021 à l’âge de soixante-cinq ans, s’est penché sur un dernier projet aux accents pop très revendiqués. Montage d’extraits de reportages, de documentaires provenant du monde entier, parmi lesquels de vieilles pellicules dont la masterisation a présenté un véritable défi technique, « Elizabeth Regard(s) Singulier(s) » prend le contrepied du concept de l’hagiographie. Le documentaire sans voix off éclaire des séquences thématiques à la manière de capsules temporelles. Ce kaléidoscope d’images mêle les apparitions publiques, les images de l’intimité familiale et la représentation de la figure royale dans la pop culture au cinéma, à la télévision, dans la musique. Roger Michell raconte Elizabeth II, née en 1926, couronnée en 1952, en empruntant les chemins du romanesque. Itinéraire d’une princesse qui n’était pas destinée à devenir reine. Le cinéaste évoque pêle-mêle le chantier du Commonwealth, les coulisses du protocole, les entrevues hebdomadaires avec les dix-sept Premiers Ministres successifs de Churchill à Boris Johnson, l’incendie à Windsor en 1992, les événements personnels, le feuilleton familial des mariages mouvementés et des scandales à répétition, les critiques au décès de lady Diana, le prince Harry s’installant avec son épouse au Canada… Soixante-dix années d’un règne mouvementé.

Deux séances uniques seront proposées dans les 250 salles de Pathé le distributeur français. Le 2 juin 2022 à 20h, pour l’anniversaire même du couronnement, une séance synchronisée avec la cérémonie Outre-Manche et le 5 juin à 16h.







La figure de la reine Elizabeth II exerce une puissante fascination sur ses sujets et sur le public en général bien au-delà des frontières du Royaume-Uni. Le documentaire de Roger Michell, dévoile l’envers du décor des années 1930 à nos jours. En décryptant le parcours de la souveraine, il interroge l’identité d’un pays. Le long-métrage assume de bousculer la chronologie afin de mieux tracer des parallèles entre la réalité du quotidien de la famille royale et l’évolution de la société, l’Histoire en marche. 

Les séquences thématiques riches de nombreux documents et archives privées inédites, dévoilent un visage plus humain, éclairent la célébrité du souverain et le mystère de la personne. Multiplication des points de vue, accumulation d’images, le réalisateur retracent les épisodes marquants d’une longue existence en 90 minutes dans une construction narrative inventive au rythme prenant. 



A travers le montage très léché, la conjonction des archives laissent transparaître parfois une certaine ironie, une malice toute britannique qui sans se revendiquer de l’irrévérence n’oublie pas de signaler les facettes contestables du système monarchique. Objet cinématographique pop, « Elizabeth Regard(s) Singulier(s) » est un documentaire saisissant sur une femme et son époque.

Elizabeth Regard(s) Singulier(s), un documentaire de Roger Michell
Sortie : Deux séances dans les 250 salles Pathé le 2 juin 2022 à 20h et le 5 juin à 16h