Paris : Au Bourdon d'or, ancienne enseigne d'un apothicaire royal - 93 rue Saint Honoré - Ier


L’enseigne d'une pharmacie disparue, Au Bourdon d’or, jouxte l’ancienne épicerie « À la Renommée des herbes cuites », au 93 rue Saint Honoré. L’immeuble originel date du XVIème siècle. Depuis 1637, les locaux auraient été occupés par des professions médicales : sage-femme, barbier-saigneur ancêtre du chirurgien. Le résident le plus fameux, serait un apothicaire dont l’activité remonterait au XVIIème siècle. Ici se trouvait l’officine d’un certain Clérambourg qui selon la légende, accueillit en son commerce le roi Henri IV mortellement blessé par Ravaillac le 14 mai 1610, pour qu’il y soit soigné en urgence. Sans succès. Si la théorie ne manque pas de piquant, elle n'a pu être confirmée, ajoutant un peu de mystère à cette histoire.





L’édifice du 93 rue Saint Honoré a été drastiquement transformé entre le Directoire et 1825, date à laquelle serait apparue l’actuelle enseigne. La toiture est inscrite aux Monuments historiques par arrêté du 23 juin 1962. L’ensemble de la façade et son décor remarquable ont fait l’objet d’une inscription par arrêté du 23 mai 1984. Ils se distinguent par la présence de vases florentins peints en trompe-l’œil d’où s’échappe une plante médicinale, de coquilles Saint Jacques symboles des pèlerins sur le chemin de Compostelle ainsi que des attributs des divinités gréco-romaines présidant aux vocations médicales. 

Le balcon, ici dissimulé sous le panneau immobilier, est décoré de quatre coquilles, du serpent ainsi que du vase d'Esculape, le dieu gréco-romain, fils d’Apollon, invoqué dans le serment d'Hippocrate aux côtés de ses filles principales Hygie et Panacée. Ancêtre mythique des Asclépiades, une dynastie de médecins exerçant à Cos et Cnide, il serait apparenté à son plus illustre représentant, Hippocrate.

La plaque portant mention de l’acronyme « MACL », maison assurée contre l’incendie, date du XVIIIème siècle. Les bâtiments deviennent assurables à partir de l’’ordonnance royale de 1754, ce qui leur assure une valeur accrue sur le marché. La Compagnie Royale d’Assurances générales, soucieuse de faire connaître ses services, marque les façades des assurés d’une plaque MACL. La coutume se perpétue et se diffuse d’une société à l’autre. 

Au Bourdon d’or
Ancienne enseigne d’apothicaire
93 rue Saint Honoré - Paris 1

Bibliographie
Vitrines du passé, l’art du fixé sous verre à Paris - Aline Boutillon - Editions Artena
Curiosités de Paris - Dominique Lesbros - Parigramme