Vin : Lancement de la cuvée millésimée Louis Salmon Blanc de Blancs 2008, expression élégante des grands chardonnays de la Côte des Blancs, excellence de la Maison de Champagne Billecart-Salmon

 


La cuvée Louis Salmon 2008 illustre le savoir-faire de la Maison Billecart-Salmon en matière de millésimes, son approche exigeante des grands Chardonnays. Reflet d’une vendange, d’un instant, ces Blanc de Blancs prestigieux ne sont élaborés que les plus belles années. 2008 était exceptionnelle. Les champagnes révèlent une personnalité puissante, une complexité admirable. La concentration des arômes se fait promesse d’accords gustatifs heureux. Harmonie des parcelles remarquables, expression des terroirs, sélection des meilleures cuves et fûts, la cuvée Louis Salmon 2008 incarne l’élégance des Chardonnays de la Côte des Blancs. L’assemblage, 40% Chouilly, 33% Cramant, 7% Avize, 20% Mesnil-sur-Oger, trouve son équilibre, vin racé, dans une belle minéralité. Robe d’or pâle, cristalline, aux reflets délicats, la fine effervescence dynamise un vin lumineux. Le nez exprime maturité et élégance. Le bouquet aromatique complexe souligne l’épanouissement du fruit, notes de fruits jaunes et agrumes, mandarine confite, limoncello, poire, des nuances gourmandes de brioche et de beurre cru. La bouche d’une grande fraîcheur, crémeuse, ciselée, marque sa typicité puissante, accents de cédrat, biscuit aux amandes, tandis que l’énergie des épices, poivre, blanc, cardamome, safran s’affirme sur une finale persistante, une longueur appréciable. Expérience unique, la cuvée millésimée Louis Salmon 2008 se distingue par sa pureté, sa richesse, sa sensorialité. 


La création de la Maison de Champagne Billecart-Salmon, fondée en 1818, consacre le mariage d’amour entre Nicolas François Billecart et Elisabeth Salmon. Très vite, Nicolas François s’associe avec Louis Salmon, frère d’Elisabeth. L’un, sens du négoce et des affaires, prend en charge la partie commerciale tandis que le second se consacre à l’élaboration des vins, au travail œnologique. Alchimiste, il règle chaque étape de la vinification en harmonie avec la nature, au rythme des saisons. Dès 1864, la création de cuvées Blancs de Blancs millésimées célèbre les grands Chardonnays, uniquement les meilleures années. Seuls quinze millésimes ont été édités depuis 1979. La cuvée Louis Salmon, rebaptisée en 2006, rend hommage au tout premier chef de cave de cette maison familiale, l’une des rares à être demeurée indépendante. Mathieu Roland-Billecart, septième génération, perpétue un héritage, deux siècles de création, de passion, de courage et d’intuition lumineuse.  Une tradition d’exigence que traduit la devise Billecart-Salmon : « Privilégier la qualité, viser l’excellence. »

La cuvée Louis Salmon, assemblage des raisins récoltés sur les plus belles parcelles des grands crus de la Côte des Blancs, affirme les spécificités des terroirs, Chouilly, la finesse, Avize, la puissance, Mesnil-sur-Oger la structure, la longévité et la minéralité, Cramant la délicatesse et la fraîcheur. La Maison Billecart-Salmon conduit cinquante hectares sur la Côte des Blancs, trois-cents-soixante parcelles valorisées pour leur terroir. Le domaine possède des vignes sur Chouilly dès sa création en 1818 et se développe depuis au gré des acquisitions, partenariats. La typicité des vins est le fruit d’une grande profondeur de craie et d’un sol relativement maigre. La variation des conditions produit des grands crus qui se démarquent. Le label HVE3, haute valeur environnementale, distingue le domaine Billecart-Salmon pour son respect de la biodiversité et sa faible dépendance aux intrants. Une partie des parcelles de Chouilly seront certifiées bio cette année.




Chez Billecart-Salmon, l’utilisation de petites cuves offre la possibilité de vinifier les lieux-dits. Le millésime Louis Salmon 2008 se compose de 33% de vins vinifiés à basse température en fûts de chêne âgés d’une quinzaine d’années. Cette vinification sous bois induit une ouverture aromatique particulière, une grande complexité. La fermentation à froid tend vers une fermentation majoritairement malolactique. La transformation de l’acide malique conduit à la formation d’acide lactique, ce qui confère au vin gras et fraîcheur. Le dosage maîtrisé, sept grammes par litre, apporte finesse et précision. Elevé sur lies, Louis Salmon 2008 a maturé durant onze ans en cave. La question la plus délicate aura été de déterminer quand sortir ce grand millésime, sommet de raffinement.

Le chef étoilé Frédéric Anton, ambassadeur Louis Salmon 2008, a imaginé un accord mets vins bientôt à la carte du Jules Verne, son restaurant de la Tour Eiffel, que nous évoquerons dans les pages du magazine très bientôt.

Millésime Louis Salmon 2008

Champagne Billecart-Salmon

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération