Cinéma : Dune, de Denis Villeneuve - Avec Timothée Chalamet, Zendaya, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac

Dans un futur lointain, l'Empereur Shaddam IV qui règne sur la galaxie confie un nouveau fief à la noble famille Atréides. Le clan devra prendre la succession de la maison rivale Harkonnen qui gouvernait jusqu’alors la planète Arrakis. Au cœur de ce vaste désert, jaillit l’Epice, source d’énergie fondamentale. Elle permet de voyager à travers l’univers et à ceux qui la consomment d’accéder à des niveaux de conscience supérieurs. Les colons en charge d’exploiter cette ressource naturelle exceptionnelle ont fait preuve d’une grande violence multipliant exactions envers les indigènes, les Fremen. Ceux-ci voient dans leurs colonisateurs l’incarnation de leurs légendes. Mais la rébellion s’organise autour des guerriers d’élite. Le duc Leto Atréides et son épouse Lady Jessica font face à des intrigues de cour menaçantes. Les luttes de pouvoir autour des richesses de cette planète s’annoncent sanglantes. Le jeune Paul Atréides, héritier du clan, est hanté par des rêves puissants. Ses visions prophétiques annoncent un avenir tragique et l’espoir d’une promesse d’amour. A la suite d’un drame familial, Paul s’engage dans la lutte auprès des Fremen.





Oeuvre culte de la science-fiction parue en 1965, « Dune » de Frank Herbert était réputé inadaptable tant le foisonnement de ce récit précurseur, voire visionnaire, la complexité des intrigues et la luxuriance des mythologies n’auraient souffert aucune réduction. Les adaptations au cinéma de ce livre-monde semblaient jusqu’à présent frappé d’une malédiction. Le film dantesque d’Alejandro Jodorowski jamais réalisé, celui de David Lynch sorti en 1984, renié par le cinéaste, ont entretenu la légende.  

Fidèle à sa vision d’auteur, Denis Villeneuve exploite une certaine noirceur, expression d’une communauté d’esprit. Son univers très personnel résonne par ce biais avec celui de Frank Herbert. Son propos, en ligne directe du roman écrit il y a plus de cinquante ans, trouve des échos troublants avec les grandes préoccupations contemporaines, les thématiques actuelles telles que l’écologie, la surexploitation des ressources naturelles, le colonialisme, la résurgence du sentiment religieux, la « guerre sainte », l’émancipation des femmes, les manipulations génétiques, l’eugénisme. 

Denis Villeneuve choisit de développer une phase d’exposition conséquente, autant d’explications nécessaires afin de pénétrer dans ces univers aux innombrables ramifications. Film onirique par les visions de Paul Atréides qui suit une prophétie, long-métrage d’un réalisme cru en matière de violence, l’oeuvre du cinéaste canadien se penche avec beaucoup d’à-propos sur la déliquescence des sociétés humaines, la diffusion du mal, l’imprégnation, les forces à l’oeuvre dans la radicalisation. 




D’une grande beauté plastique, soulignée par une photographie superbe, « Dune » se vit telle une expérience visuelle. Cette splendeur doit beaucoup au choix d’un tournage dans des décors naturels somptueux, le désert de Jordanie, plutôt que les fonds verts qui peuplent les films actuels. Plans aériens vertigineux et scènes contemplatives à couper le souffle rappellent l’insignifiance de l’être humaine dans l’immensité de paysages aussi captivant qu’inquiétants. Une prémonition de la désertification qui attend notre planète à plus ou moins long terme. Et les effets spéciaux très réussis, spectaculaires vers des sables, ajoutent à la fascination. 

Le film est servi par une distribution impeccable ce qui ne gâche rien. Timothée Chalamet / Paul Atréides est très convaincant, Rebecca Ferguson poignante dans le rôle de sa mère Lady Jessica, Zendaya solaire dans celui de Chani, Oscar Isaac irréprochable en Leto Atréides, Charlotte Rampling épatante en mère supérieure d’un ordre mystique. Le casting grand luxe tient ses promesses.  Space opera, roman initiatique, fable écologique et épopée philosophique, « Dune » assume pleinement sa dimension divertissement, scènes de batailles et grand spectacle pour mieux aborder une réflexion militante. Vivement la suite !

Dune, de Denis Villeneuve 
Avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Zendaya, Oscar Isaac, Josh Brolin, Stellan Skarsgård, Javier Bardem, Jason Momoa, Dave Bautista, Stephen McKinley Henderson, Chang Chen, Charlotte Rampling
Sortie le 15 septembre 2021