Nos Adresses : Tintamarre, saveurs levantines, cuisine libanaise généreuse et convivialité joyeuse - Paris 19


Le Tintamarre, temple des saveurs levantines, fait joyeusement résonner son nom, promesse d’instants conviviaux, de partage. De ces moments qui donnent envie de faire du bruit, de rire à gorge déployée, de se lancer dans de grands échanges amicaux. A deux pas des Buttes Chaumont et du bassin de la Villette, à dix minutes de la Philharmonie, ce restaurant, inauguré en mars 2018, fête aujourd’hui ses trois ans. En salle et aux fourneaux, Gabrielle Beck, à la fois propriétaire et cheffe, raconte par l'entremise de sa jolie table orientale une histoire de reconversion heureuse. Originaire du Liban, elle a été architecte d’intérieur durant quinze ans avant d’embrasser cette nouvelle vocation née d’une passion familiale. Animée par la tradition d’accueil de son pays natal, elle a imaginé un cadre chaleureux, où il est aisé de se laisser aller à une certaine douceur de vivre. La carte du Tintamarre a des allures d’invitation au voyage. Tout est fait maison, à partir de produits frais et de saison. Les compositions s’inspirent d'un patrimoine culinaire libanais que Gabrielle Beck a hérité de sa mère et de sa grand-mère. Les variations levantines alléchantes célèbrent la gastronomie du Moyen-Orient riche en saveurs et en couleurs. La créativité de la cheffe vient twister ces classiques par des touches décalées. De nombreux plats végétariens témoignent d’une cuisine volontiers végétale. Formules et menus malins pour le déjeuner - ou la vente à emporter - confirment la dimension abordable d'une table qui ne fait jamais l’impasse sur l’exigence et la qualité. Et ce n’est pas la seule vertu du Tintamarre. Le projet de Gabrielle Beck s’est construit autour d’une démarche éco-responsable pour une alimentation durable. Circuits courts, collaboration avec de petits producteurs locaux, produits frais bio, engagement écologique au quotidien, le restaurant a été distingué par le label Ecotable. 











Arrivée en France en 2001, Gabrielle Beck oeuvre durant huit années comme architecte d’intérieur au sein d’un grand groupe de l’hôtellerie internationale haut de gamme. Conception, managment, design, elle est de tous les tableaux. Lors de la naissance de son premier enfant, elle a néanmoins un déclic.  Elle souhaite redonner du sens à son quotidien, revenir à des valeurs essentielles, se reconnecter à ses racines. Elle nourrit l’envie de partager sa culture pour laquelle elle éprouve une certaine nostalgie. La cuisine moment de plaisir propice à la détente qu’elle a toujours adoré devient une passion dans la grande tradition familiale. Histoire de transmission. Gabrielle Beck se replonge dans les recettes de sa mère et sa grand-mère, échange avec ses cousines. Elle redécouvre cette cuisine libanaise naturellement saine, équilibrée, très végétale, le parfum des épices, le goût des beaux produits. Elle se saisit de cette partition sensible pour la réinterpréter à sa façon. Et enfin elle se dédie à cette nouvelle vocation intime. 

En 2014, Gabrielle Beck débute une formation intensive polyvalente, cuisine et pâtisserie, à l’école Lenôtre. Désormais, elle revisite les classiques du terroir natal, adapte les techniques de la gastronomie française et les associe aux saveurs levantines. En 2018, l’opportunité d’un local proche de son domicile s’offre à elle. Le Tintamarre voit le jour. Charmée par les lieux, la cheffe met à profit ses talents d’architecte d’intérieur. Elle découvre poutres en bois, briques, anciennes traces de peinture qu’elle choisit de valoriser comme les traces vivantes d’un passé. Elle associe le métal noir, le bois recyclé, chine des chaises de bistrot cannées. Le restaurant de poche devient cocon charmant. Un petit rayon épicerie est consacré aux produits Terroir du Liban, aux vins libanais et à quelques bocaux maison, légumes en saumure, radis en pickles qui ne restent jamais bien longtemps sur les étagères. 












Au Tintamarre, la partition gourmande pianote avec aisance sur la gamme des plats emblématiques de la cuisine libanaise réinterprétés avec esprit. Saveurs gorgées de soleil, partage et générosité en prime. Les kefta, boulettes de viande hachée de bœuf et agneau, sont servies en brochettes. Le shawarma se décline en effiloché de cochon mariné. Les Sheik el Mehchi, aubergines farcies à la viande de bœuf, inspirent l’appétit. Le frikeh, blé vert torréfié typique, compose la base d’un met végétarien. La moudarda, ancien plat paysan, lentilles au riz parfumé au cumin, se modernise dans ses nuances épicées. Les croquettes de halloumi, fromage traditionnel aux laits de chèvre et de brebis, sont caramélisées à la mélasse de grenade, ce qui leur ajoute des notes fruitées acidulées surprenantes.  

Les condiments, les épices, les ingrédients spécifiques, confèrent une couleur particulière à ce patrimoine culinaire revisité. Le zaatar d’Alep - thym, sumac, et sésame - ou la sauce tahini maison - crème de sésame aux agrumes - enchantent les papilles. Le raffinement des associations et la belle évidence des compositions éclairent la générosité de plats simples aux saveurs équilibrées. Expérience des sens, les assiettes célèbrent en premier lieu le plaisir des yeux. Les effluves appétissants et finalement le contraste des textures flattent le palais tout autant que la subtilité des saveurs. 

Au menu du Tintamarre, la sincérité des compositions bigarrées exprime une passion du goût et du partage. Les bons petits plats longuement mijotés, comme à la maison mais avec le tour de main de la cheffe en plus, réconfortent. Le soleil de la Méditerranée s’invite à table. Au carrefour des influences, la carte évolutive que Gabrielle Beck propose au Tintamarre s’inspire du marché, des envies, des saisons. Soucieuse d’écologie, la cheffe est intraitable sur la qualité des produits, sélectionnés avec rigueur. Elle s’engage pour une alimentation durable, responsable, locavore auprès des petits producteurs, privilégiant les circuits courts, le bio. Son éthique de travail prend en compte la traçabilité de produits sourcés. L’établissement a reçu le label Ecotable pour l’exemplarité de sa démarche écoresponsable.











En ce moment au Tintamarre, les propositions très estivales ont des parfums de vacances avant l’heure. La citronnade à la fleur d’oranger, élégant délice, rafraîchit divinement. Le labné maison - crème de yaourt, kumquat au sel, tomates cerises, menthe séchée - lance des sortilèges onctueux. Au Tintamarre, l’iconique hoummous, purée de pois-chiche à la tahina et au citron, herbes aromatiques se décline parfumé selon l’inspiration, la saison. A l’ail des ours, son caractère gourmand acquiert une distinction gourmande. 

Le quatuor de mezzé évolue selon l’humeur de la cheffe. Belle entrée en la matière, les croquettes de halloumi caramélisées au zaatar - halloumi panné et caramélisé à la mélasse de grenade, zaatar, tatziki et huile pimentée - croustillent dans la rondeur du caramel que rafraîchit. La hendbé, poêlée de pissenlits aux oignons confits et jus de citron, volerait presque la vedette dans ses subtiles réminiscences d’amertume. Délicatement fondant, le caviar de courgettes - et graines de courge grillées pour le croquant - façon caviar aubergine, adapte la recette classique à la saison, alternative savoureuse. Les allègres boulettes de kefta, persil et oignon, pain pimenté, hoummous acidulé, pignons de pin poêlés, se dégustent avec empressement. 

En matière de plats, le chawarma de cochon - effiloché de cochon au vin blanc et épices, cuit doucement et longtemps, oignons, pickles, persil sauce tahina à la clémentine et pommes de terre au four - remporte tous les suffrages. Dans un genre différent, la tatin de tomates et féta à la mélasse de grenade en pâte filo, déploie des charmes croustillants, des notes acidulées enveloppées par la rondeur du fromage. 

Les desserts à l’avenant révèlent des parfums d’ailleurs. La ganache choco sumac, fraises et mélasse de grenade est renversante. Les cookies au zaatar ou choco cardamome nous transportent sur les bords de la Méditerranée. Il est tout simplement impossible de résister aux charmes gourmands de cette très très bonne adresse qui gagne à être connue ! Une pépite comme on les aime.

Tintamarre
80 Avenue Jean Jaurès - Paris 19
Tél : 01 44 52 01 63
Horaires : du mardi au samedi, déjeuner de midi à 14h30, dîner de 18h30 à 21h

Formule déjeuner en semaine
- entrée et plat ou plat et dessert 16,50 euros
- entrée, plat et dessert 19,50 euros 

Sandwiches à emporter
- veggie ou vegan 6,50 euros
- kefta ou cochon 7,50 euros

Formules sandwiches
- entrée et sandwich veggie 10 euros
- entrée et sandwich carné 12 euros