Série : Maniac, de Espen PA Lervaag et Håkon Bast Mossige - Disponible sur Arte.TV



Depuis son internement dans une unité psychiatrique, il y a un an, Espen n’a plus prononcé un mot. Il menait une vie tout à fait ordinaire mais désormais, il s’évade dans des univers parallèles fantasmé. Espen échappe à la réalité en se réfugiant dans des réalités alternatives, fruits d’un imaginaire baigné de cinéma et de séries télé. Il n’adresse jamais la parole au personnel soignant qui désespère de voir son état s’améliorer. Dans les fantasmes d’Espen, les couloirs lugubres de l’hôpital se transforment en terrain de football américain, en cave de super-héros, en maquis durant la Seconde Guerre Mondiale. Toujours flanqué de son fidèle acolyte Hakon, il vit des aventures hautes en couleurs mais se déconnecte tout à fait du monde et des gens. Jusqu’à l’arrivée d’une nouvelle thérapeute, Mina, au charme de laquelle il n’est pas insensible. Intégrée sans le savoir aux péripéties chimériques d’Espen, elle devient son seul contact ténu avec la réalité.






Arte diffuse dans la sélection « Back to the originals », les séries originales qui ont inspiré les grands hits américains, telles que Hatufim / Homeland, House of cards version britannique, The Killing version danoise. « Maniac » production norvégienne de 2015 a donné naissance dans une mouture beaucoup plus élaborée et bien plus sombre à la mini-série du même nom diffusée sur Netflix en 2018, avec Jonah Hill et Emma Stone.

Pour donner chair aux délires d’Espen « Maniac » fait alterner la vie réelle de l’hôpital et les tribulations imaginaires de ce tendre anti-héros dans un panaché savoureux. Lors de ses aventures, il sort d’une prostration qui le frappe dès que la réalité tente de s’imposer. Les conséquences possibles de cet enfermement mental, la menace d’un internement plus dur, ne l’atteignent pas. 

Si elle se déroule dans un hôpital psychiatrique, la comédie décalée douce-amère ne prend pourtant pas position sur les maladies mentales et leur traitement. Chaque épisode s’inspire d’un genre du cinéma ou de la télévision et tourne au pastiche de western, soap, sitcom, film de guerre… Au gré de ses aventures, Espen devient tour à tour maquisard, playboy, joueur de football américain, cowboy. A travers, ces représentations d’un idéal masculin viriliste, la série interroge les injonctions et les représentations imposées par la société contemporaine.




Entre cinéphilie et pop culture, « Maniac » joue avec les codes et les références distribuant de nombreux clins d’œil aux classiques des grand et petit écrans tandis que l’influence de l’humour de sketch et de la scène dont sont issus les auteurs et comédiens Espen PA Lervaag et Håkon Bast Mossige. Ils traduisent dans l’écriture une grande tendresse pour ce personnage psychotique, héros de ses songes éveillés, le désarroi de ces personnages enfermés à la fois dans un service psychiatrique et dans leur tête. Dans le registre de la comédie, la série touche à l’émotion avec infiniment de délicatesse et une sensibilité particulière.  

Maniac, une série créée par Espen PA Lervaag et Håkon Bast Mossige
Réalisée par KjetilIndregard
Avec : Anf Salum, Hakon Bast Mossige, Espen P.A .Lervaag, Mats Mogeland, Ingeborg Raustol