Mes Adresses : Au Coq Rico, la nouvelle proposition truffe et volaille du chef Antoine Westermann, en click & collect ou en livraison dans tout Paris



Le Coq Rico, le bistrot montmartrois des belles volailles, s’adapte aux mesures sanitaires et décline son menu en propositions nomades, à partager ou en solo. La nouvelle carte resserrée mais toujours aussi pertinente se redécouvre grâce à la plateforme de commande en ligne pour une vente à emporter ou livraison dans tout Paris, tous les jours de 12h à 21h. De la gastronomie étoilée à la bistronomie inspirée, le chef Antoine Westermann en « chasseur d’émotions » célèbre le bon et le beau. Il conçoit une cuisine d’auteur marquée par la philosophie du bien-manger et un souci constant des enjeux environnementaux comme humains. Ambassade au concept délicieusement thématique, le Coq Rico représente la crème des gallinacés. Les produits du terroir et les petits producteurs y tiennent le haut du pavé. A l’occasion de ce début d’année, deux nouveaux fermiers Anthony Marmeys à la ferme Laurency, et Gabriel Simon à la Ferme de la Galotière, rejoignent la basse-cour en majesté, représentant la Bresse et la Touraine. Trois petites nouvelles de noble lignée viennent étoffer la carte, la Volaille de Bresse AOC, une Bressane d’exception, la Pintade Perle Noire d’une délicatesse rare et la Volaille Cou Nu des Vignes de Bourgueil à la finesse remarquable. Elles s’invitent à la maison entières et prédécoupées. Pour leur tenir compagnie, le chef a imaginé de rehausser les accompagnements stars de la maison de truffe fraîche en direct de la Drôme provençale. Le parfum du tubercule magnifie avec faste les saveurs de la volaille. Crème de volaille aux champignons de Paris et râpée de truffe noire du Vaucluse, Mac and cheese à la truffe fraîche du Vaucluse, Purée de pommes de terre façon Westermann, râpée de truffe noire du Vaucluse et Frites au sel à la truffe noire, enchantent les papilles !









Depuis son Alsace natale où il a reçu une pluie d’étoiles pour son restaurant Buerehiesel, avant de se lancer dans la double aventure parisienne de Mon vieil ami sur l’île Saint Louis puis Drouant, le chef Antoine Westermann n’a cessé d’incarner une démarche engagée mêlant plaisir du produit et cuisine responsable. Son Coq Rico à Montmartre enchante les papilles des amoureux de la volaille sous toutes ses formes. Authenticité, exigence de qualité, produits sourcés et passions des belles appellations, le patrimoine gastronomique y convoque l’émotion des souvenirs d’enfance, la nostalgie heureuse des déjeuners dominicaux en famille autour du cultissime poulet rôti. Au Coq Rico, la volaille entière rôtie à la broche est iconique mais elle se décline également en terrines, rillettes, burgers, saucisses, bouillons… Peau dorée, croustillante, moelleux des chairs parfumées, au gré des saisons et des arrivages, se pressent à la rôtissoire, poulets, pintades, canards, oies, coqs, canards, cailles, pigeons ou encore gibiers à plumes. 

La carte volaillère imaginée par le chef Antoine Westermann est mise en scène au restaurant par une équipe dynamique, Enzo, sous-chef exécutif, Rémi, chef de partie et Samir, chef rôtisseur. Les propositions à la carte rendent hommage au travail des éleveurs. Une bonne volaille rôtie, une viande de qualité, reflète les conditions d’élevage, la tradition fermière ancrée dans un terroir, le respect de l’animal et de la saisonnalité. Le tour de main du chef Antoine Westermann s’exprime dans la signature de la maison. La volaille pochée lentement au bouillon puis rôtie à la broche est servie avec son jus de cuisson déglacé au bouillon et réduit. Tendreté, saveur, générosité, le plaisir gustatif a également beaucoup à voir avec la notion de partage et de convivialité.  








A emporter, la carte du Coq Rico propose six volailles d’origine prestigieuse, qui racontent chacun une histoire, un pedigree aux caractéristiques uniques. Ces spécificités inspirent les créations du chef qui en 2018 a lancé son tour de France des Belles Volailles. Jusqu’au début de la crise sanitaire en mars dernier, chaque mois un éleveur et l’une de ses volailles emblématiques étaient mises à l’honneur au menu du Coq Rico. Une manière de célébrer l’engagement quotidien des fermiers. La réorganisation radicale liée aux consignes gouvernementales a bouleversé l’approvisionnement parfois même jusqu’à l’interruption. Ce cycle mensuel a été suspendu mais les équipes du Coq Rico se sont adaptées. En ce début d’année 2021, le chef Antoine Westermann a pu sélectionner deux nouveaux fermiers qui proposent des volailles élevées en plein air au rythme de la nature, dans la tradition et le respect de l’animal.   

Race Gauloise ancienne, la Volaille de Bresse AOC aux pattes bleues est élevée par Anthony Marmeys à la ferme Laurency, en Saint Usuge en Saône et Loire durant 120 jours. Sa chair d’une tendreté particulière révèle des arômes élégants. La Pintade Perle Noire de Gabriel Simon à la Ferme de la Galotière à Ingrandes-de-Touraine, grandit en plein air durant 150 jours. Chair juteuse, son goût rustique et complexe évoque une nature sauvage de gibier. Toujours à la Ferme de La Galetière de Gabriel Simon, la Volaille Cou Nu des Vignes est élevée au cœur des vignes de Bourgueil. Durant 160 à 180 jours, cette descendante de la souche Gallus Domesticus se promène dans les vignobles préservant les ceps des insectes dont elle se nourrit. Sa chair voluptueuse très goûtue convoque le souvenir précis du poulet de nos grands-mères.








Le chef Antoine Westermann, très attaché à la Provence où il passe ses vacances et ses week-ends, fréquente assidument Marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants d’Europe qui se tient dans un petit village au sein de l’enclave des papes, dans le département du Vaucluse. Inspiré par la truffe noire, sa palette aromatique unique, il a composé des accompagnements intensément parfumés pour souligner la saveur des trois nouvelles volailles. La Crème de volaille aux champignons de Paris et râpée de truffe noire du Vaucluse inaugure les repas avec panache. Le Mac and cheese à la truffe fraîche du Vaucluse, crème Sour, bouillon de volaille et parmesan taquine la tradition avec modernité. La Purée de pommes de terre façon Westermann, râpée de truffe noire du Vaucluse, huile d’olive, bouillon de volaille, noix de muscade, déploie des trésors d’onctuosité. Les Frites au sel à la truffe noire s’encanaillent, exquises. Chacune de ces recettes contient trois grammes de truffe fraîche.

Les propositions à emporter ou en livraison dans tout Paris du Coq Rico sont présentées dans des packagings écologiques, des contenants compostables et biodégradables. Assiettes, couverts, serviettes, verres sont fabriqués avec des plantes sans aucun plastique. Un engagement précieux pour la planète.

Le Coq Rico
98 Rue Lepic - Paris 18
Tél :  01 42 59 82 89

Click & Collect et livraison dans tout Paris
7 jours sur 7, service continu de 12h à 21h

En click&collect et livraison, chaque volaille entière est accompagnée de deux recettes du chef pour accommoder les restes. Au restaurant, on repart avec son doggy bag et les deux recettes pour terminer les restes (dont la carcasse) à la maison.


Le Coq Rico proposition Volaille et truffe

1/ Les mets truffés 

- Crème de volaille aux champignons de Paris & râpée de truffe noire du Vaucluse - 12 €

- Mac and cheese à la truffe fraîche du Vaucluse, crème Sour, bouillon de volaille & parmesan - 12 €

- Purée de pommes de terre façon Westermann, râpée de truffe noire du Vaucluse, huile d’olive, bouillon de volaille, noix de muscade - 10 €

- Frites au sel à la truffe noire - 9 €

Chacune de ces recettes contient 3 g de truffe fraîche

2/ Les Nouvelles Volailles 

- Volaille de Bresse AOC 
120 jours Anthony Marmeys, la Ferme Laurency
Jusqu’à 4 personnes - 98 €

- Pintade perle noire
150 jours Gabriel Simon, la Ferme de la Galotière, Ingrandes-de-Touraine
Jusqu’à 2 personnes - 55 €

- Cou-nu des vignes de Bourgueil
160-180 jours Gabriel Simon, la Ferme de la Galotière, Ingrandes-de-Touraine
Jusqu’à 4 personnes - 62 €