Ailleurs : Vaux-le-Vicomte en Lumières, "Fêtes et Fastes", un Noël éblouissant au château - Jusqu'au 3 janvier 2021



A l’occasion de la Quinzième édition de Vaux-le-Vicomte en Lumières, le merveilleux château imaginé par Louis le Vaux pour Nicolas Fouquet, surintendant des Finances de Louis XIV, a revêtu ses plus beaux atours dès le 17 octobre. L’évènement interrompu par les mesures de confinement liées à la crise sanitaire reprend vie dès le samedi 28 novembre avec la réouverture de la boutique, des différentes cours, des jardins à la française et avant celle des salons d’apparat du château prévue le 15 décembre. La scénographie féérique, cette année sur le thème Fêtes et Fastes, renouvelle l’émerveillement à chaque édition. Illuminations et animations métamorphosent les lieux dans l’opulence des ornementations et la joie des activités gratuites pour les petits et les grands. A la tombée de la nuit, le domaine en habits de lumière brille de mille feux. Les merveilleuses illuminations rehaussent la beauté du château. Le chef-d’œuvre du Grand Siècle devient véritable Palais de conte de fée. Point d’orgue de ces célébrations, le spectacle de mapping vidéo projeté toutes les quarante-cinq minutes sur la façade du château qui mute et se réinvente au gré d’un film de huit minutes retraçant les grandes étapes clé de l’histoire de Vaux-le-Vicomte. A la suite de la crise sanitaire, les équipes, contraintes de réduire les dépenses, ont trouvé des solutions innovantes afin de prolonger la magie et l’illusion de la munificence. Créativité et originalité marquent de leur éclat cet opus si singulier d’une fête qui perdure depuis 2005.

Le spectacle déployé dans les cours, les communs, les jardins à la française et les salons d’apparat du château devrait donc être tout entier accessible à partir du 15 décembre. Les détails d’accès et les réservations nécessaires, à vérifier avant tout déplacement, se trouvent sur le site ici www.vaux-le-vicomte.com













Vaux-le-Vicomte en Lumières célèbre la féérie de Noël. Si le château demeure clos encore quinze jours, le parc de cinq-cents hectares rivalise d’attraits. Dans les jardins à la française créées par André Le Nôtre, l’enchantement s’incarne sous la forme de splendides illuminations et de joyeuses animations. Avant le déconfinement, il était question d’installer un Ecureuil, animal fétiche de Nicolas Fouquet, de cinq mètres de haut au parterre de Diane. Une chasse au trésor est organisée deux fois par jour pour retrouver deux noisettes dorées cachées à découvrir pour gagner un somptueux cadeau. 

Sur la terrasse du Bénitier, un kiosque gourmand propose des délices typiques des fêtes de fin d’année. Une flottille de petits bateaux a envahi le bassin de la Couronne. Des jeux en bois monumentaux, Mikado, Puissance 4, Morpion, sont mis à la disposition des familles. A côté de la terrasse des Arbres à Vœux, le Chalet des Grilles d’Eau distribue 20 000 cadeaux-surprise de la maison Papo pour tous les enfants de moins de 17 ans en souvenir d’une visite au domaine. La merveilleuse aventure dans les jardins se prolonge par une promenade en calèche. A la tombée de la nuit le jardin s’illumine de milliers de guirlandes artistiquement disposées dans les buis, les topiaires. 

Dans la cour du Musée des Equipages, de charmants moutons paissent en compagnie d’un Ange lumineux haut de 3,5 mètres. Les anciennes écuries accueillent une collection unique de voitures à cheval. Les équipages des carrosses, calèches, berlines ont été reconstitués en ours en peluche. Soixante-dix nounours prêtés par Histoire d’Ours sont les vedettes de tendres saynètes équipages. Au fil du parcours, des parfums gourmands évocateurs des fêtes sont diffusés dans les espaces, petit défi olfactif pour les visiteurs de les retrouver.











Sur la façade du château, la projection monumentale, reconduite pour la deuxième année consécutive, hybride l’art architectural du lieu et celui de l'animation par des effets de mapping en 3D. La vidéo en cinq tableaux saisissants retrace splendeur et misère de Vaux-le Vicomte à travers les siècles. Feux des fêtes passées, ciel étoilé dans la torpeur de l'oubli, végétation envahissante de l'abandon et renaissance flamboyante, la minéralité de la pierre s'habille des songes poétiques d’un film onirique.

La majestueuse allée de sapins accueille les visiteurs de Vaux-le-Vicomte. L’éclat des décorations extérieures se fait l’écho de celles bientôt accessibles dans les salons du château. 13 000 objets ornementaux, 4 000 mètres de guirlandes lumineuses, les chiffres du merveilleux donnent le tournis. Déjà ouverte, la boutique de cadeaux de Vaux-le-Vicomte richement achalandée, décorations, épicerie gourmande, produits dérivés, librairie, se révèle précieuse adresse pour quelques achats de Noël. 











Eric Naudin chef décorateur de Vaux-le-Vicomte, grand ordonnateur des fêtes de fin d’année depuis quinze ans a relevé le défi du montage dans des conditions particulières liée à la crise sanitaire, au confinement et aux mesures de distanciation sociale. Les décors ont été installés en moins de huit jours.

Privé, le château reçoit peu d’aides publiques limitant son budget. Un regain d’inventivité a permis de compenser les trous dans la trésorerie. Certains éléments des années précédentes ont été recyclés. Vaux-le-Vicomte a proposé des partenariats avec de belles maisons, produits contre visibilité prestigieuse sur site. Ainsi la société belge Goodwill M&G, spécialiste des objets décoratifs, a collaboré avec les équipes du château afin de mettre en place les décorations de fête.

Au château, l’éblouissement se perpétue à travers les siècles. Dans les salons d’apparat du rez-de-chaussée, la scénographie fastueuse confère une chaleur particulière aux salles d’exposition plongées dans la pénombre par les volets fermés. De véritables feux crépitent dans les cheminées. Il y règne une ambiance de Noël, de Réveillon à la campagne. 










La Grande Chambre Carrée devient Salon Musical. Les automates musiciens, animaux animés de Michel Taillis, jouent des airs baroques. Le Salon des Muses, recouvert d’or, évoque une sonate au clair de lune. Dans le Cabinet des Jeux, le Comptoir du Cacao a dressé une table gourmande que domine une splendide sculpture ananas en chocolat monumentale. Royale, l’Antichambre d’Hercule révèle une scène sous la neige. La délicieuse scène, ponctuée d’éléments en sucre, a été réalisée grâce à la maison Canasuc, une société artisanale installée à Ury près de Fontainebleau. Les chandeliers en sucre moulés à la main ont été créés spécialement sur mesure pour habiller ce décor hivernal.

Dans le Grand Salon, sous la spectaculaire coupole, Eric Naudin a choisi de célébrer un art de vivre à la française fastueux, dressant quatre tables somptueuses, aux couleurs de Nicolas Fouquet, argent et rouge. 26 500 lumières éclairent la scène. 12 000 pour le seul lustre monumental, cascade lumineuse de huit mètres de haut réinventé à partir des guirlandes lumineuses héritées de la crèche de l’année passée. Dans la Bibliothèque, la société Panache Blanc, fabricant de déguisements haut de gamme pour enfants, a doté les sapins danseurs de sublimes costumes d’époque. La Chambre du Roi accueille les incontournables personnages de la Crèche dans un décor vert et or.











Dans la Salle des Buffets, le banquet de Noël XVIIème est signé Villeroy et Boch. Au sous-sol, la salle des gens et les cuisines sont habitées par des ours cuisiniers animés. La Maison Fossier a imaginé un décor gourmand de deux mille biscuits. Croquembouches, pyramides, charlotte monumentale au chocolat, croquignoles, mettent en lumière un remarquable savoir-faire ponctué de biscuits roses et de meringues à la framboise.

Vaux le Vicomte en Lumières Fêtes et Fastes 
Du 17 octobre 2020 au 3 janvier 2021

La boutique et les jardins sont ouverts du mercredi au dimanche à partir du 28 novembre 2020, de 14h à 18h45 (dernier accès aux guichets)

Notes de la direction de Vaux-le-Vicomte : 
« Pour votre déplacement, pensez à cocher la case correspondant aux achats dans les commerces sur votre attestation de déplacement. Une fois sur place, la loi vous autorise à profiter de la visite des jardins, la projection monumentale et les animations et cadeaux pour les enfants pendant trois heures. »

« Réservation après le 15 décembre : nous étudions la possibilité d’ouvrir également le château à partir du 15 décembre. Toutefois, au vu des mesures de distanciation sociales demandées, nous ne pouvons aucunement garantir une ouverture ultérieure du château. Attention : la réservation en ligne est obligatoire »

Vaux-le-Vicomte fête un Noël solidaire avec la Croix-Rouge de Seine-et-Marne. Modalité sur le site 

Château de Vaux-le-Vicomte 
Route départementale 215 - 77950 Maincy 

Comment s'y rendre ? : En train depuis la Gare de l'Est à Paris, direction Provins, arrêt Verneuil l'Etang puis navettes jusqu'au château (20mn)

Dates & Horaires
Du 17 octobre au 3 janvier 2021, de 11h à 18h45 :
•du 17 octobre au 1er novembre : tous les jours
•du 2 novembre au 18 décembre : du vendredi au dimanche
•du 19 décembre au 3 janvier : tous les jours sauf le 25/12 et le 01/01
Attention : le 24 décembre dernier accès à 15h45 et le 31 décembre dernier accès à 16h45
 
Tarifs : Visite du château et des expositions - Sur Réservation uniquement
Adulte (à partir de 18 ans) : 19,90 €
Enfant de 6 à 17 ans : 14€
Gratuit pour les moins de 6 ans
Promenades en calèche en supplément du billet d’entrée
Réservation en ligne sur : www.vaux-le-vicomte.com