Ailleurs : Chartres en lumières, découverte du patrimoine chartrain sous un angle radieux - Jusqu'au 3 janvier 2021



Manifestation festive et artistique, Chartres en lumières invite les promeneurs à redécouvrir le riche patrimoine historique, naturel et industriel de la ville sous un angle inattendu. Depuis 2003, les spectacles de lumière projetés durant six mois de l’année sur les édifices chartrains les plus emblématiques distillent une douce magie empreinte d’onirisme. Alliant esthétique, technique, pédagogie, ces scénographies convoquent la puissance des imaginaires. L’édition 2020 retardée par la crise sanitaire, menacée un temps d’annulation, a finalement été maintenue grâce à l’intervention de l’équipe municipale auprès de la préfecture, les mesures de distanciation sociale et les divers protocoles étant respectés. Néanmoins la Fête de la Lumière, point d’orgue du festival, qui se tient troisième weekend de septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine, a été déprogrammée. Chartres en lumières 2020, inauguré en juillet se voit prolongé jusqu’en janvier 2021. De la cathédrale Notre-Dame de Chartres jusqu’aux bords de l’Eure, la promenade s’envisage libre au fil des animations, de l’envie, de l’inspiration ou bien selon des parcours thématiques imaginés pour l’application Chartres en lumières disponible gratuitement. Des initiatives variées permettent de découvrir les sites illuminés en compagnie d’un guide, ou d’un comédien pour une visite-spectacle comme le collectif Il était une voix qui propose des fictions historiques. 











Chaque soir, Chartres en lumières illumine vingt-trois sites. En 2020, quatre nouvelles scénographies ont été présentées au public. La flânerie poétique au gré des projections incarne l’alliance heureuse de l’art et de la technique, des savoir-faire et des technologies de pointe. Vidéo mapping, installations interactives habillent de lumière les incontournables chartrains, les trois portails de la cathédrale Notre-Dame de Chartres, édifice classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979, l’église et place Saint Pierre, les lavoirs et les ponts des bords de l’Eure, le Musée des Beaux-Arts, le théâtre, la Médiathèque… 

Le festival Chartres en lumières nait en 2003 à la suite d’une première expérience concluante. En 2002, une soirée dédiée à la lumière est organisée par les équipes de la mairie désireuses de valoriser les nouveaux aménagements entrepris autour du patrimoine. La ville de Chartres planifie animations culturelles et illuminations au cœur de la cité médiévale. L’engouement pour l’événement est tel qu’une suite grandiose lui est donnée. Depuis, la capitale de la Beauce est membre de l’association mondiale des villes Lumières (Luci) en 2007 et la manifestation attire environ un million de visiteurs par an. La formule déployée sur six mois chaque année en fait l’un des festivals lumières les plus importants au monde. Produit par la ville, il est renouvelé depuis dix-sept ans. 











Les studios graphiques en charge de la conception s’attachent à révéler la beauté du patrimoine d’une façon inattendue. Leurs œuvres procèdent toute d’une même exigence artistique. A la nuit tombée, les scénographies parent de lumière pierres et paysages. Elles tournent en boucle toute la soirée. La Galerie de Chartres, ancienne chapelle Sainte Foy, est une ancienne chapelle du XIIème siècle, désaffectée pour devenir le premier théâtre de Chartres puis une salle de cinéma. Acheté dans les années 1960 par Jean Lelièvre, commissaire-priseur, l’hôtel des ventes de la Galerie de Chartres est inauguré dans ces murs en 1970. Pour le festival, le studio Lumière de verre s’est inspiré du travail des vitraux afin de métamorphosé l’édifice. 

A quelques pas, la Médiathèque l’Apostrophe, ancienne Poste de Chartres bâtiment néo-gothique des années 1920, réhabilité en 2007, a glissé entre les mains habiles de Franck Marty et Benoît Guero, les fondateurs de Spectaculaires, Allumeurs d’images. Ils ont imaginé pour le bâtiment un voyage dans le temps, de la préhistoire au Moyen-Âge, du Siècle des Lumières jusqu’à notre époque incarnée par l’idée du numérique. Ces artistes ont conçu l'ensemble des spectacles de lumière qui animent la cathédrale de Chartres. Sur le portail nord, les projections redonnent à la façade du XIIIème siècle sa polychromie originelle soulignant la richesse de la statuaire. Ce foisonnement de couleurs permet de redécouvrir l’opulence d’un programme décoratif dont la fonction était éducative à l’instar des vitraux, véritable enluminure de pierre.

La promenade conduit ensuite à la façade d’honneur du Musée des Beaux-arts. BK Digital Art Company rend hommage à Jean Moulin, préfet d’Eure et Loir et grand résistant, dont le destin est évoqué par le biais de ses écrits, ses dessins. Son parcours, son combat, son héritage trouvent un écho particulier en ces lieux. Du côté du jardin de l’Evêché, la façade du Musée des Beaux-Arts s’orne d’une scénographie plus grand public. « Luna » imaginée par Camille Gross et Olivier Magermans en 2016 dévoile l’histoire d’une petite lune partie à la recherche de son amie l’étoile.  











Le Portail royal de la Cathédrale Notre-Dame de Chartres est également illuminé par les artistes du studio Spectaculaires, Allumeurs d’images, Franck Marty et Benoît Guero. L’animation retrace les grandes étapes histoire chartraine. La scénographie est jouée en alternance avec l’illumination des éditions précédentes, Nef de Lumière, qui célèbre le travail des bâtisseurs de cathédrale.  

Chartres en lumières
Jusqu’au 3 janvier 2021

Centre-Ville de Chartres

Horaires
Jusqu'au 24 octobre : de 21 h à 1 h du matin.
Du 25 octobre au 28 octobre : de 18h30 à 22h30.
Du 29 octobre au 7 novembre : de 18h15 à 22h30
Du 8 novembre au 19 novembre : de 18h à 22h30
Du 20 novembre au 3 janvier 2021 : de 17h45 à 22h30

Renseignements tél : 02 37 18 47 84.
Courriel : communication@agglo-ville.chartres.fr

Visites spectacles Il était une voix
Tél : 02 53 46 15 28

Office du Tourisme
Fil Twitter 

Les sites Chartres en lumières

Le portail royal de la cathédrale
La rose du portail sud de la cathédrale de Chartres
La façade du Musée des Beaux-Arts, côté Jardins de l’Évêché
Le portail nord de la cathédrale de Chartres
L'Eurélium – Les archives
Les ponts et lavoirs des bords de l’Eure
La rue Saint-Pierre
La place Billard
Le théâtre de Chartres
La médiathèque l’Apostrophe
La galerie de Chartres, ancienne chapelle Sainte-Foy

Quatre nouvelles scénographies inédites 2020

La façade d'honneur du musée des Beaux-Arts
La façade de la collégiale Saint-André
Les façades de l'église Saint-Pierre
La fresque de Lattre de Tassigny