Série : Modern Love, de John Carney - Disponible sur Amazon Prime Video



Trentenaire timorée, critique littéraire, Maggie enchaîne les histoires d’amour bancales avec des types pas très bien. Le portier de son immeuble, son seul confident, Guzmin a pour elle des attentions de père et veille avec bienveillance sur ces ratages. Joshua, jeune entrepreneur à succès, créateur d’une application de rencontre révolutionnaire, raconte son grand amour déçu à une journaliste. Brillante avocate, Lexi cache un douloureux secret. Il est bipolaire. Elle passe d’un moment à l’autre de la joie de vivre la plus épanouie voire même extravagante à la dépression la plus sombre ce qui brise toutes ses chances d’entretenir des relations romantiques. Sarah et Dennis, mariés depuis trente ans, suivent assidument une thérapie de couple qui n’arrange pas vraiment leurs relations. Au bord de la rupture, ils suivent le conseil de leur psy et se mettent ensemble au tennis. Le premier rendez-vous de Yasmine et Rob se termine à l’hôpital. Les apparences et la séduction font place à d’authentiques instants de vulnérabilité et de sincérité. La très jeune Maddy projette un drôle de fantasme sur Peter, son supérieur hiérarchique qui lui rappelle un père qu’elle n’a pas connu. Tobin et Andy vont adopter l’enfant de Karla, une jeune femme qui vit dans la rue. Septuagénaires amateurs de course à pied, Margot et Kenji vivent un dernier amour.







Adaptation en série de chroniques publiées dans le supplément week-end du New York Times depuis 2004, « Modern love » s’inspire d’histoires vraies. Envoyées par les lecteurs désireux de témoigner sur leur expérience, plus de huit-cents ont été retranscrites dans les pages du journal. Devant le succès du podcast interprété par des comédiens depuis 2016, Amazon Prime Video a commandé une série supervisée par le showrunner John Carney, grand spécialiste de la comédie romantique 

Cette anthologie de huit intrigues indépendantes explore les différentes facettes de l’amour, qu’il soit romantique, amical ou parental, platonique ou passionné. Les courts récits intimes - chaque épisode dure à peine trente minutes - interrogent l’universalité des sentiments à travers les variations de leur expression. Les prémisses ou les fins définitives, les débuts pétillants, les ratés, les approximations, les ruptures douloureuses et les retrouvailles, les regrets, la nostalgie, l’amour s’incarnent sous des formes souvent inattendues. 




Le format très classique de la réalisation manque singulièrement d’audace. Le cadre, le New York idyllique de la classe moyenne supérieure, fleure bon la carte postale. Les épisodes très inégaux ne parviennent pas toujours à éviter l’écueil des bons sentiments et du pathos tire-larme. Ces tranches de vie aux aspérités policées sombrent parfois dans l’eau de rose mais assument leur vocation feel good à contre-courant du ton acide et désabusé qui fait recette en ce moment. 

Parfaite trouvaille pour les amateurs de rom com, la série « Modern love » serait presque à placer d’office dans les petits plaisirs coupables si l’ensemble n’était solidement soutenu par une distribution de haute volée. Les acteurs tous très convaincants dans leurs interprétations nuancés, campent une galerie de personnages attachants. Il reste à se laisser aller sans rechigner sur l’émotion.

Modern love, de John Carney
Avec Cristin Milioti, Laurentiu Possa, Catherine Keener, Dev Patel, Anne Hathaway, Gary Carr, Tina Frey, John Slattery, Sofia Boutella, John Gallagher, Julia Garner, Shea Whigham, Andrew Scott, Brandon Kyle Goodman, Olivia Cooke, Jane Alexander, James Saito
Disponible sur Amazon Prime Video