Mes Adresses : Snacking à la parisienne, la proposition street food hybride de la Rôtisserie Gallopin - Paris 2



A l’occasion de sa réouverture après l’été, la Rôtisserie Gallopin lance une nouvelle proposition, « snacking à la parisienne » pleine de promesses. La formule très inspirée, haute en saveurs et en couleurs, revisite des classiques bistrotiers en les twistant façon street food. Exquise hybridation, les assiettes jouent avec les codes et laissent libre-court aux envies de détournement. Le pâté en croûte devient nomade, à croquer. Le chien-chaud se pare d’une saucisse d’Auvergne AOC. Le burger est garni de bœuf effiloché cuit façon pot-au-feu. La salade César se glisse dans un chausson pita dodu. La mousse au chocolat se réinvente en version barre chocolatée. Ce snacking nouveau genre est à déguster sur le pouce au comptoir en admirant le spectacle des viandes qui tournent ou à emporter pour un pique-nique improvisé. Pour ceux qui désirent prendre leur temps et profiter de l’instant, attablés au patio, ils découvriront l’une des plus charmantes mini-terrasses cachées de Paris. 











La Rôtisserie Gallopin, lieu tout entier dédié à la rôtisserie, offre une proposition alternative résolument contemporaine, à son auguste grand frère voisin, le Gallopin. L’ancien Café Moderne, repris par Mathieu Bucher en 2017 est devenu sous son impulsion en juin 2019 une annexe moderne à la brasserie historique dont je vous parlais ici. Si le vénérable aïeul fondé en 1876 célèbre la tradition d’une cuisine bourgeoise généreuse, la Rôtisserie Gallopin s’inscrit dans un programme plus contemporain. Ce bistrot pimpant embrasse la modernité des nouveaux appétits, sur le thème des plaisirs ludiques, de la convivialité et du partage. Dans un décor très parisien, il incarne la version moderne et pimpante des splendeurs classées de l’illustre voisin. Il multiplie les clins d’œil aux codes bistrotiers revus au goût du jour, mosaïque et carreaux de ciment au sol, pierre de Bourgogne, banquettes de moleskine et velours en salle.

L’entrée en porte-flambeau de l’établissement déploie un spectaculaire laboratoire où tournent de rutilantes rôtissoires. Une table d’hôte haute sur pattes où grignoter un morceau sur le pouce s’étend sous l’œil des animaux de la fresque « L’armoire gourmande ». La salle en longueur, d’une élégante modernité, réinterprète l’idée de la brasserie parisienne typique. Tons de bleu, blanc et rouge, murs tendus de rayures, dessins et affiches dans des cadres, petites alcôves et jolis boxes, l’espace est coquet. Dans la courette qui sépare la Rôtisserie de la Brasserie, le patio offre une dizaine de tables précieuses. Cette terrasse cachée comme on les aime se révèle cocon douillet bien loin du tumulte de la ville.











La Rôtisserie Gallopin réinterprète les codes traditionnels bistrotiers de manière ludique et demeure intraitable sur la qualité. Traçabilité, sélection exigeante de produits sourcés, les meilleurs artisans français fournissent cette belle table dynamique. L’offre renouvelée se concentre autour des viandes rôties à la broche. Les grosses pièces à partager, volailles, bœuf, épaule d’agneau, dorade entière côtoient un large choix d’assiettes à partager façon tapas, houmous, rillettes, ailerons de poulet. La carte volontairement resserrée, pertinente et engageante offre un rapport qualité-prix des plus appréciables.

Les cocktails maisons sympathiques, Gallopin Negroni - Salers liqueur de gentiane du Massif Central, vermouth Dolin rouge, Grand Brulot une liqueur cognac café - ou encore Mr Gallopin Milk Punch - Cognac Hennessy VS, Rhum Savanna 3 ans, épices, ananas - par exemple - s’accompagnent d’une sélection de bières et de cidres artisanaux pointus.

La formule « Snacking à la parisienne » joue sur deux tableaux, la tradition de l’excellence et le goût du décalage. Elle assume totalement son côté régressif jouissif. Les propositions sont de véritables invitations à se laisser aller, dévorer à belles dents, à pleine bouche et avec les mains. Comfort food de qualité, produits du terroir, rigoureusement sélectionnés, attention portée aux cuissons et arômes déliés des compositions, impossible de ne pas craquer.











Le Finger Croûte revisite le célèbre pâté en croûte de la Brasserie Gallopin. Pâte brisée, fleur de sel de Noirmoutier, farce porc, veau marinée au vin blanc d’Alsace, foie gras, noisettes et pistaches torréfiées, cette version street food nomade de l’Oreiller de la Belle Aurore se croque avec entrain. Le Chien chaud, saucisse d’Auvergne, cresson, oignon frit et moutarde Savora, ainsi agrémenté d’une charcuterie de haut vol redonne ses lettres de noblesse au hot-dog tout en déclinant sa partition sucrée-salée originale. Le Burger de La Rôtisserie, bœuf fondant effiloché, salade romaine, mayo paprika, a laissé de côté le steak pour un effiloché de bœuf, préparé façon pot-au-feu, qui développe des parfums généreux de bouillon. Les petites pommes de terre au jus de cuisson l’accompagnent gentiment. Le Sandwich pita au poulet rôti façon César, salade romaine, parmesan, sauce César, replet à souhait déborde de bonhommie. 

En note sucrée, la Mousse choco comme un Snickers, pur dessert d’indulgence assume avec panache l’intense gourmandise. La mousse peu sucrée intensément chocolatée se nappe d’un somptueux caramel beurre salé auquel les cacahuètes pralinées pilées apportent un croquant délicieux. Et puis pour se donner bonne conscience après cette orgie, l’Ananas rôti à la broche, caramel d’épices douces, s’avance subtil, frais, très réussi et élégant.

Le « Snacking à la parisienne » de la Rôtisserie Gallopin, c’est drôlement chouette. Addition compréhensive en touche finale appréciable. 

Rôtisserie Gallopin
40 rue Notre-Dame des Victoires - Paris 
Tél : 01 53 40 84 10
Horaires : Du lundi au vendredi de 12h00 à 14h30 / de 19h00 à 22h00 - Le samedi du 19h00 à 22h00 - Le dimanche Brunch de 11h30 à 15h00

Offre Snacking sur place, sur le pouce au comptoir, à emporter

Plats
Pokébowl Saumon grillé, riz basmati, mangue fraîche et crudités - 12 euros
Burger de La Rôtisserie, bœuf fondant et effiloché salade romaine, mayo paprika - 14 euros
Sandwich pita au poulet rôti façon César - 8 euros
Chien chaud, saucisse d’Auvergne / cresson oignon frit / Savora - 7 euros
Finger Croûte, pâté en croûte à croquer en mode street food ! - 7 euros

Formule dessert + 2 euros
Formule boisson (hors bières et cidres) + 3 euros

Desserts 
Mousse choco comme un Snickers - 4 euros
Panna cotta coulis d’ananas rôti - 4 euros