Mes Adresses : Assemblages, le bar à vin qui cache un atelier d'ébéniste, les joies de la dive bouteille, les subtilités du bois - Paris 4



Assemblages, bar à vin et ébénisterie, est une adresse atypique, un écrin très personnel imaginé par le créateur de mobilier Eric Wilmot. Dans une contre-allée de la place des Vosges, ce lieu hybride célèbre l’hédonisme et la création. Côté produits de la vigne, la sélection pointue valorise les vins de vignerons, les jolis crus et les beaux flacons coups de cœur du patron. Pour caler les petites faims et les appétits d’authenticité, tapas, salades, planches et assiettes se déclinent au fil des terroirs français. Traçabilité et authenticité sont les maîtres mots. Le brunch du dimanche suit le rythme. Au cœur de l’établissement, Eric Wilmot a installé une petite annexe, sous verrière close, de son atelier du Doubs. La présence incongrue de cet espace souligne le parallèle entre la démarche de l’ébéniste et le travail du vigneron. Tous deux passeurs d’émotions, ils embrassent une destinée commune dans la réalisation d’une passion sincère où le beau et le bon ne font plus qu’un. Le travail de l’artisan, l’intervention de la main de l’homme. Découvrir, partager, échanger, Assemblages c’est tout un programme ! 












Assemblages est né du désir d’Eric Wilmot de trouver un lieu de présentation alternatif pour ses créations, de donner une visibilité à ses réalisations hors du contexte des salons professionnels. Il a envie de provoquer une véritable rencontre entre les pièces et les clients. En associant à cette idée à sa passion de la dive bouteille, il imagine un bar à vin différent dont l’identité reflète avec bonheur le parcours singulier et le caractère généreux du propriétaire.

Dès l’enfance, Eric Wilmot couve le désir de créer des meubles et multiplie les dessins. A l’âge adulte, déjà bien installé dans la vie, il décide de passer le cap et suit un apprentissage en Angleterre au studio David Salvage. Il ouvre son propre atelier en 2009. Il a conservé de cette réalisation tardive la liberté de style de l’autodidacte. 

Lorsqu’il travaille à la commande, à partir des données élémentaires que sont fonctionnalité et dimensions, Eric Wilmot développe un véritable concept esthétique en adéquation avec les envies du client. Ses propositions embrassent un programme créatif, ode à la beauté et à la singularité. Il puise l’inspiration dans de nombreuses sources, le design scandinave - il a vécu cinq ans en Norvège - les lignes japonaises, les volumes des meubles africains traditionnels. Entre épure et fantaisie, cohérence de l’esthétique, l’intention s’incarne dans la forme d’un mobilier d’exception. Bibliothèques, tables, chaises disposées exposée dans l’espace du bar à vin comme autant de propositions, évoluent au fil du temps, selon les envies et les ventes.  











Le nom de l’établissement, Assemblages, au pluriel, fait référence à l’assemblage des cépages par le vigneron auquel répond l’assemblage des éléments de bois de l’ébéniste. La grande originalité du décor léché aux accents industriels repose dans le micro atelier sous verrière fermée, propre à aiguiser les imaginaires. La tendance s’y assume en camaïeux de bleu canard, de blond, de jaune d’or, touche de velours. Les matières nobles, beaucoup de bois, le mobilier, le parquet, les poutres apparentes conversent avec des accents métalliques et la belle pierre blonde parisienne. 

Le spectaculaire comptoir, oeuvre de l’hôte des lieux, wengé et cuivre, rutile sous un lustre qui hésite entre art et design. Cette installation intitulée Rainy Day du studio Beau & Bien créé par Sylvie Maréchal, spécialiste des suspensions design, donne le ton. Elégance et raffinement. Au mur des tableaux contemporains, révèle le goût d’Eric Wilmot pour l’art urbain avec notamment des œuvres du street artiste Martin Whatson. De beaux livres dédiés au design, à l’art contemporain, à la gastronomie et bien sûr au vin habitent les belles bibliothèques. Au sous-sol, de l’établissement une cave voûtée, tout en ambiance et en pierre, se déploie en petites alcôves précieuses. Lumière tamisée, tapis persans, portraits baroques. La playlist convoque les sensibilités rock, bossa nova, jazz. Un premier concert acoustique du René Millet Trio s’est tenu en février dernier. Il est fortement question de réitérer cette expérience.

Amateur de vin éclairé, cicérone aimable, Eric Wilmot anime la dégustation au fil d’une sélection éclairée. Apprendre, découvrir, transmettre. Le vin travail de création, de la vigne au chai, fait naître des émotions complexes à découvrir, à transmettre. La carte fait la part belle aux vins de vignerons, bio, en biodynamie ou nature. Une centaine de références brasse un large spectre des terroirs français. Quelques bières artisanales de La brasserie fondamentale (Paris) complètent la proposition. 

Le service au Coravin, drôle d’outil qui permet de piquer le bouchon d’une longue aiguille sans ouvrir la bouteille et en remplaçant le volume de vin ponctionné par un gaz neutre, offre la possibilité d’étendre les propositions au verre. Le vin ne s’oxyde pas. Ainsi, la plupart des flacons à la carte peuvent être goûté avant de se décider.











Ce jour-là, je déguste un vin nature du Beaujolais, un Morgon 2017 produit par Kevin Descombes. Robe rubis nuancée de reflets violines, cet élixir développe un nez expressif de fruits rouges, délicatement épicé. Beaucoup de fraîcheur en bouche, les accents intenses de cerise et de mûre sont prolongés par l’élégance de nuances florales et poivrées. Charnu, gourmand, délicieux.

Les planches, salades et assiettes s’inscrivent dans la célébration des beaux produits, terroir et petites exploitations, agriculture raisonnée.  Les tapas, fromages, rillettes de canard, rollmops, tarama, saumon fumé d’Ecosse, jambon cru, foie gras, tapenade, sont une invitation au picorage entre amis autour d’une belle bouteille. Les grandes assiettes, Charcuterie de la Ferme de Taillard - Jambon cru, saucisson de Cul Noir du Limousin, saucisse sèche, filet séché, mesclun -, Assiette de fromage AOC - Saint Nectaire fermier, fromage de Monsieur, Tunnel de chèvre, Bleu du Vercors, Compté de fruitière Haut Bugey, mesclun - Assiette de canard - Foie gras de canard, terrine de canard, magret fumé, rillettes de canard, mesclun, laissent rêveur les amateurs. L’Assiette nordique - Saumon fumé à l’ancienne, tarama de Tobiko au wasabi, mesclun - sait jouer les invitées modèles.

Comme une envie d’un vin blanc de la Vallée du Rhône. Ce sera le Saint Joseph 2018 du domaine François Merlin, philtre harmonieux à la fraîcheur délicate. La robe est lumineuse d’un jaune paille brillant. Au nez, fleurs blanches et nuances briochées dominent. En bouche, les fruits à chair blanche, la pêche blanche notamment, laissent s’exprimer des notes de coing compoté soulignées par une pointe d’épices. Ce vin élégant et gourmand révèle une belle minéralité. Parmi les desserts, le Cheesecake framboise remporte la palme du potentiel instagramable tandis que le dôme caramel me fait de l’œil.

Lieu chaleureux, Assemblages donne envie de laisser s’échapper le temps, l’espace d’une halte conviviale. Eric Wilmot organise régulièrement des dégustations en petit comité dont le programme est annoncé sur les réseaux sociaux. Le dimanche, pour le brunch, il est nécessaire de réserver. 

Assemblages
7 rue de Birague - Paris 4
Tél : 09 52 58 61 12
Horaires : Du mardi au samedi de 18h à 2h et le dimanche de 12h à 18h