Ailleurs : La Closerie, restaurant de la Maison Philippe le Bon, cuisine traditionnelle, terrasse de charme et patrimoine classé - Dijon



Au cœur du centre historique de la ville de Dijon, secteur classé au patrimoine mondial de l’Unesco, la Maison Philippe le Bon réunit sous une même enseigne, autour d’une cour gothique, trois hôtels particuliers du XVIIème siècle, inscrits aux Monuments historiques. Un hôtel de charme, un bar convivial et un restaurant s’articulent en synergie dans ce lieu au caractère étonnant. La Closerie, le restaurant de la Maison Philippe le Bon célèbre les saveurs de la Côte d’Or. Le chef Arnaud Riandet exprime la gourmandise et l’authenticité d’une cuisine traditionnelle bourguignonne joliment troussée. Amour des beaux produits, respect des saisons et de la localité, savoir-faire du fait-maison, cet artisan du goût, épicurien dans l’âme, compose avec sincérité des spécialités qui fleurent bon leur région d’origine. Au menu, les icônes sont à la fête, le jambon persillé, la joue de bœuf confite à la bourguignonne cuisson de sept heures, le lapin à la moutarde, les escargots. La carte des vins éclaire sous un jour inspiré les terroirs de la Bourgogne, connue dans le monde entier pour la qualité de son vignoble, en alternant petits producteurs et grands crus classés. 











Propriétaire depuis 2012 après avoir été directrice générale de l’établissement, Isabelle Gorecki-Hilftenfink a signé le renouveau de la Maison Philippe le Bon, devenue sous sa houlette, un symbole de l’art de vivre à la française. Cet ensemble patrimonial date du XVIIème siècle avait besoin d'être valorisé, à la fois modernisé et respecté. Du bâtiment originel du XVème siècle construit par Thomas Berbisey, proche de Louis XI et greffier au Parlement de Bourgogne, il ne reste que la cour gothique. Acquis par la congrégation des sœurs hospitalières de Sainte-Marthe, saisi à la Révolution et revendu comme bien national, il a révélé sa vocation hôtelière tardive au XXème siècle.

En 2010, les trois édifices qui abritent alors un hôtel, une brasserie, un restaurant deviennent une même entité. Elégant, convivial, l’hôtel Maison Philippe le Bon rejoint rapidement les Collectionneurs, réseau distingué d’établissements de caractère. Entièrement rénové, le Bar le 19, l’ancienne brasserie, s’ouvre à la belle saison sur la cour gothique, terrasse précieuse, écrin exquis des soirées dijonnaises. La carte des cocktails y fait sensation. 

Au restaurant La Closerie, l'association des vieilles pierres vénérables et des accents modernes du design contemporain créent une dynamique intéressante. Poutres apparentes et pierre blonde côtoient les portraits revisités façon Warhol des ducs de Bourgogne. Le lieu multiple se prête aussi bien aux rendez-vous romantiques, qu’aux repas entre amis, en famille ou aux déjeuners d’affaires. Le cadre verdoyant du grand jardin arboré révèle les plaisir d’une parenthèse hors du temps.









Le parcours atypique du chef Arnaud Riandet confère à ses compositions un parfum unique. Il a tout d’abord suivi une formation de charcutier avant de prendre goût à la cuisine grâce à une expérience en tant que traiteur. Il en a conservé le goût des beaux produits et l’envie du tout fait-maison. Fruit de ses acquis, il décline une cuisine régionale, traditionnelle et authentique.

A la carte des vins, le Saint-Véran Domaine de la Denante 2018 produit par Damien Martin illustre avec bonheur la structure de l’appellation. Robe jaune d’or, ce vin blanc issu de Chardonnay, déploie des notes puissantes de fruits croquants, des accents d’agrumes. En bouche, il révèle une grande fraîcheur gourmande que la fine texture minérale vient agréablement souligner. 

Le Menu Les incontournables de la Bourgogne, du lundi au vendredi midi (31 euros), entrée, plat, dessert invite à table les parfums du terroir. L’Œuf parfait en meurette, cuisson idoine de l’œuf poché, barbotte gentiment dans une sauce au vin rouge élégante. La Volaille fermière Gaston Gérard, millefeuille de Charlotte et lard paysan, assume les assises d’une cuisine traditionnelle généreuse, les accents parfumés du vin blanc, les notes acides de la moutarde de Dijon, l'ampleur du comté, les nuances du paprika et la volupté des crèmes entières. En dessert, la Traditionnelle nonnette cassis, délicieusement régressive, est l’oeuvre du chef pâtissier Jérémy Brigand. Confectionné au Moyen-âge dans les monastères, ce petit gâteau de voyage à base de pain d’épices, de marmelade et de miel était vendu aux visiteurs de passage. 

La Formule déjeuner classique, deux plats 19 euros, trois plats 24 euros, s’inspire du marché et de la saison tandis que le Menu La Closerie 39 euros propose une vision plus étendue des inspirations du chef. Le Menu des Climats 58 euros, accord mets et vins 88 euros, met l’accent sur les terroirs viticoles exceptionnels de la région. Cherry on the cake, des cours de cuisine, initiation aux saveurs de la Bourgogne sont régulièrement organisés. Dates, tarifs, disponibilités, toutes les informations se trouvent sur le site internet. 

Restaurant La Closerie Maison Philippe Le Bon
18 rue Sainte Anne - Dijon 
Tél : 03 80 30 73 52
Horaires : Du lundi au samedi de 12h à 13h30 et de 19h à 21h30 - Fermé le dimanche de novembre à avril
Hôtel Maison Philippe le Bon et Bar le 19 (entrée 19 rue Berbisey)