lundi 22 juillet 2019

Lundi Librairie : Coraline - Neil Gaiman



Coraline - Neil Gaiman : Espiègle fillette, Coraline vient d’emménager avec ses parents dans une vieille et grande maison divisée en appartements. Ces derniers toujours très occupés travaillent depuis leur domicile et ils consacrent peu de temps à la gamine qui s’ennuie un peu. Coraline fait tout d’abord connaissance avec leurs singuliers voisins qui ne cessent de se tromper de prénom. Il y a Miss Miriam Forcible et Miss April Sink, d’anciennes comédiennes à la retraite. Les deux vieilles dames excentriques vivent entourées de leurs chiens en rêvant de leur gloire passée. M. Bobo, le vieux monsieur du dessus, se dit dresseur de souris savantes, en rodage pour un grand spectacle de cirque. A fureter dans la vénérable demeure, explorant les recoins les plus sinistres, Coraline se rend compte de bruits étranges, d’ombres furtives. Elle découvre un jour une porte condamnée qu’elle parvient à ouvrir. Derrière, se déploie un monde parallèle insoupçonné, identique au sien mais en mieux. Mieux parce qu’y vivent les Autres parents, doubles conformes de son père et sa mère si ce n’est leurs yeux en forme de boutons, mais parents qui auraient du temps à lui accorder pour jouer, pour lui préparer de bons petits plats. Un chat hautain décide de guider Coraline dans cet univers coloré.  Peu à peu derrière le masque séduisant des Autres parents apparaît une réalité plus inquiétante. L’Autre mère, créature qui n’a rien d’humain, est prête à tout pour retenir la fillette auprès d’elle. 

Livre déjà culte paru en 2002, adapté au cinéma en film d’animation, Coraline de Neil Gaiman est une pépite de la littérature jeunesse. Il est publié dans une nouvelle édition dont la couverture a été illustrée par Benjamin Lacombe. Véritable Alice contemporaine, ce conte fantastique s’inscrit dans la lignée des ouvrages de Lewis Carroll. Moins littéraire néanmoins que le classique Alice au pays des merveilles, la simplicité du style et sa facilité d’accès séduiront les enfants tandis que les différents niveaux de lectures donneront du grain à moudre aux adultes.

Faisant profondément écho aux souvenirs universels d’enfance, Neil Gaiman imagine un personnage de gamine solitaire et débrouillarde qui s’invente des aventures imaginaires au bout du jardin. L’image des parents accaparés par leur travail renvoie à une réalité quotidienne très tangible qui croise sous la plume du romancier un monde fantastique caché derrière une porte mystérieuse. Curieusement, les voisins loufoques, semblent pénétrés par la magie un peu inquiétante de cet univers parallèle tandis que leurs doubles se font projection de leurs rêves les plus fous.

A travers le personnage de Coraline traversant les épreuves avec courage, Neil Gaiman interroge les peurs d’enfant, qu’il faut surmonter pour grandir, peur du noir, de l’abandon, des étrangers. L’univers gothique déployé dans ce conte n’est pas sans faire penser à celui d’un Tim Burton. Atmosphères aussi oniriques que morbides, animaux qui parlent et personnages burlesques, l’auteur maîtrise l’art d’accommoder le merveilleux et la poésie tout en distillant l’angoisse par petites notes subtiles. L’humour caustique volontiers grinçant apaise la dimension cauchemardesque des éléments horrifiques qu’il dispense abondamment. 

Coraline - Neil Gaiman - Traduction Hélène Collon - Editions Albin Michel 



Aucun commentaire :