lundi 25 mars 2019

Lundi Librairie : Frappe-toi le coeur - Amélie Nothomb



Frappe-toi le coeur - Amélie Nothomb : Au début des années 1970, Marie est la plus jolie fille d’une petite ville de province. Elle fait tourner les têtes et se prend pour le centre du monde. Elle n’est heureuse que lorsqu’elle suscite l’envie des autres. Elle rencontre Olivier, fils du pharmacien, futur pharmacien lui-même, le parti le plus convoité de la région. Et il s’éprend d’elle au plus grand dam des filles du coin. Seul incident de parcours, Marie tombe enceinte. Elle a dix-neuf ans et l’impression que sa jeunesse, son insouciance viennent de prendre fin bien trop tôt. Olivier, quant à lui enchanté, l’épouse tout de suite. Les deux familles sont ravies. Diane, le bébé qui né, est une merveille, si ravissante qu’elle provoque l’adoration de tous sauf de sa propre mère. Cette dernière développe à l’égard du nourrisson un violent sentiment de jalousie. Alors que Marie se comporte avec la plus grande froideur envers son enfant, Diane doit se construire en absence de tendresse maternelle. Elle trouve toutes les excuses à ce cœur froid jusqu’à la naissance d’un frère puis d’une sœur qui eux vont être aimés. Révoltée par cette injustice, Diane choisit de suivre sa propre voie en décidant très tôt de s’investir totalement dans la poursuite d’un rêve, devenir médecin cardiologue. Celui qui répare les cœurs.

Ecriture affûtée, presque clinique, Amélie Nothomb atteint à l’essentiel au fil d’une plume devenue scalpel. Dans ce texte tranchant au récit glacé maîtrisé, au titre emprunté à Musset, "Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie", la romancière assume la cruauté des contes originels. L’âpreté du propos, l’histoire d’une mère qui n’aime pas sa fille et va même jusqu'à la jalouser, parfois dérangeante possède une dimension cathartique. Récit nerveux à la concision précise, acuité du regard porté sur les relations humaines, cette fable pour adultes interroge la nocivité des liens familiaux. 

Des années 1970 jusqu’à nos jours, la narration permet d’évoquer en filigrane l’évolution du statut de la femme en suivant le cheminement des différents protagonistes. Des résonances s’affirment entre les intrigues. A travers les différentes époques, des échos douloureux mènent à des résolutions différentes. Entre cœurs tendres et cœurs secs, la palette complexe des pires sentiments se déploie, la jalousie corruptrice, la trahison, le mépris.

Diane l’enfant, pourvue de tous les dons, trop belle, trop brillante, trop mature, attire malgré elle toute la lumière à elle ce que sa mère ne lui pardonne pas. Plus tard, la petite Mariel subira une autre forme de rejet maternel. Entre indifférence et rivalités, ces liens délétères à mère, fondateurs du trauma d’enfance, vont définir le destin de ces enfants. Dans ce récit au féminin, les personnages masculins y paraissent très secondaires, Olivier, le père aveuglé par l’amour qu’il porte à son épouse, Nicolas le frère parfaitement normal, laissant les femmes incarner les vices et les vertus. Marie la mère si froide, Diane la fille mal aimée, Elisabeth l’amie, Célia la petite sœur trop aimée, Olivia le mentor substitut maternel, Mariel la fille négligée…

Au fil d’une intrigue vénéneuse, Amélie Nothomb explore la part de violence dans les relations qu’entretiennent les êtres entre eux. Un conte cruel, une pépite triste.

Frappe-toi le cœur - Amélie Nothomb - Editions Albin Michel - Edition de poche Le Livre de Poche





Aucun commentaire :