mercredi 7 novembre 2018

Paris : Passage Geffroy Didelot, le village des Batignolles en couleurs - XVIIème



Le passage Geffroy-Didelot, parfois orthographié Geoffroy-Didelot, date de 1843, époque à laquelle s’associent Messieurs Geoffroy, un entrepreneur, et Didelot, un propriétaire de terrain afin de percer cette ruelle. Sa situation au-delà d’un porche d’immeuble prémunit cette voie pittoresque, mais néanmoins assez typique de l’urbanisation locale, des aléas bruyants du boulevard. Discret mais animé d’une intense vie de quartier, le passage Geffroy-Didelot reflète l’âme villageoise des Batignolles. Ici, au charme de l’ancien s’ajoute l’élégante modernité des nouveautés et des réhabilitations de bon goût. 









Passage Geffroy-Didelot, habitués et riverains se croisent dans la quiétude heureuse des lieux préservés. L’esprit de famille règne. Cette convivialité de proximité, à l’occasion même des plus festives, semble tout droit héritée de celle des guinguettes qui illuminèrent les belles heures du hameau des Batignolles avant son annexion à la Ville de Paris en 1860. Le passage Geffroy-Didelot a, quant à lui, été rattaché à la voirie parisienne par un décret du 23 mai 1863. 

Venelle charmante investie par des échoppes colorées, le passage Geffroy-Didelot se pare avec panache de leurs vives nuances. Marchand de vin, restaurant, brasserie, table d’hôtes, les commerces de bouche y ont trouvé une place de choix. Le Bistrot du Passage et A la bouteille sur la table se sont imposés comme des adresses incontournables du quartier. Les boutiques dédiées aux arts côtoient les ateliers créatifs, cours de peinture de dessins, galerie et plus sportif une classe de yoga.





 



Les pimpantes façades en bois rappellent la présence d’anciens commerces dont les locaux ont trouvé de nouvelles vocations. On croise ici le fantôme d’une blanchisserie, là celui d’un tailleur pour dames. Au-dessus du passage pavé, incliné en v suivant un ruisseau axial, flottent une flopée de drapeaux qui claquent au vent, jetés entre les deux rives.

Ces fanions internationaux ont été offerts à la copropriété par l’établissement Abeille drapeaux, spécialiste des étendards en tout genre dont l’atelier se trouvait au numéro 6. Depuis juin 2018, ce négoce a déménagé à Patin dans un showroom plus grand. Au 5ter, se trouve un studio de musique célèbre, CMBM, où France Gall a enregistré en duo avec Michel Berger l’album Double jeu.








A l’entrée du passage, côté boulevard des Batignolles, une plaque commémorative rend hommage à Jean Haded-Lescure lieutenant des FFI mort en combattant pour la libération de Paris.

Passage Geffroy-Didelot (parfois orthographié Geoffroy-Didelot) - Paris 17
Accès : 90 boulevard des Batignolles et 117 rue des Dames

Bibliographie
Le guide du promeneur 17è arrondissement - Rodolphe Trouilleux - Parigramme
Curiosités de Paris - Inventaire insolite des trésors minuscules - Dominique Lesbros - Parigramme
Dictionnaire historique des rues de Paris - Jacques Hillairet - Editions de Minuit

Sites référents

Aucun commentaire :