lundi 21 mai 2018

Lundi Librairie : Lolito - Ben Brooks



Lolito - Ben Brooks : Durant les vacances, Etgar, quinze ans, est livré à lui-même alors que ses parents sont allés rendre visite à l'oncle Michael. Sa seule mission est de garder en vie, Amundsen, le chien, en le promenant et en le nourrissant. Etgar est déprimé parce que sa petite amie, Alice est également loin, à Antigua. Alors qu'il s'ennuie, il pirate le compte Facebook de celle-ci et se fait passer pour la jeune fille auprès de ses copines afin de tirer au clair une histoire de garçon plus âgé et tatoué. Il trouve la preuve de son infidélité et s'envoie en douce toutes les bouteilles d'alcool de ses parents pour se remonter le moral. Il s'inscrit aussi sur un forum pour adultes où il prétend être un agent en assurance de vingt-six ans. Etgar ne tarde pas à rencontrer virtuellement Macy, une mère célibataire de trente-six ans aussi paumée que lui qui ne se doute pas qu'elle est en train de tomber sous le charme d'un adolescent. 

Cinquième roman du jeune écrivain britannique Ben Brooks, Lolito reprend le thème fétiche de l'auteur, à savoir l'adolescence. Dans une atmosphère désenchantée très réaliste, cette histoire d'innocence et de maturité, de désir, d'interdit propose une variation au masculin et à l'heure d'internet sur l'air du célèbre roman de Nabokov, Lolita. Alors que le sujet initial, la liaison entre une enseignante et un adolescent, était très controversé, Ben Brooks semble préférer se concentrer plutôt sur les amours passées entre Etgar et Alice tout en interrogeant le thème de l'identité.

Ecriture provocante, volontiers crue, Ben Brooks, plume énergique et pop culture en porte-drapeau, manie l'ironie douce-amère comme le trash grivois. Mêlant une réelle empathie pour ses personnages, instables, vulnérables et un humour sarcastique dans des scènes cocasses d'auto-apitoiement du narrateur, Etgar lui-même, il parvient grâce à un sens du dialogue unique à retranscrire la banalité de l'adolescence. Il maîtrise l'art délicat de rendre les situations de l'adolescence crédibles, cet improbables moment de la vie où le moindre affront du quotidien prend des dimensions surréalistes.

La rugosité du texte verse volontiers dans la provocation mais cette subversion se met au service d'une évocation, celle de la réalité propre à toute cette génération. Les vidéos gores disponibles sur internet, images choquantes, dérangeantes auxquelles le jeune narrateur est soumis au quotidien font s'interroger sur la fin de l'innocence si précoce. L'alcool, la drogue, le porno, Etgar est un gamin autodestructeur et Ben Brooks saisit avec justesse les situations, ce moment de basculement vers l'âge adulte. L'âpreté psychologique des adolescents testant leurs limites trouve expression dans leurs désillusions, leurs excès divers. Evoquant l'ennui de la jeunesse dans une banlieue sans aspérités, Ben Brooks illustre avec beaucoup de force les grandes interrogations de cet âge particulier. Provocateur, touchant aussi, un roman acide et puissant.

Lolito, de Ben Brooks - Traduction Marie de Prémonville - Editions La Belle Colère



Aucun commentaire :