lundi 9 avril 2018

Lundi Librairie : Babylon Babies - Maurice G. Dantec



Babylon Babies - Maurice G. Dantec : Dans un futur proche (2013, le roman est publié en 1999), Hugo Cornelius Toorop, un mercenaire apatride qui a participé à tous les conflits des Balkans, poursuit son parcours de mort en Asie centrale. Dopé aux amphétamines, à L'art de la guerre de Lao Tseu et à Nietzche, contraint à la clandestinité, il a entamé une dégringolade irréversible mais reste attaché à un système de valeurs. Pour sauver sa peau, Toorop est contraint d'accepter une mission. A la solde d'un colonel russe corrompu, marchand d'armes à ses heures qui travaille pour la mafia sibérienne impliquée dans des trafics biotechnologiques douteux, il doit escorter une jeune femme, Marie Zorn, en compagnie de deux autres barbouzes, de Novossibirsk jusqu'à Montréal. Schizophrène, en partie amnésique, l'identité de celle-ci reste mystérieuse. Enceinte, elle serait porteuse d'un terrible secret, créature mutante génétiquement modifiée ou nouvelle arme biologique. Mafia russe, Yakusas japonais, secte post-millénariste, tous veulent mettre la main sur Marie. Toorop va recevoir l'aide d'un groupe de cyborgs, humains augmentés en étroit lien avec une puissante intelligence artificielle et des pirates informatiques, nouveaux maîtres du monde.

Polar de science-fiction, roman cyberpunk, ce livre culte de Maurice G. Dantec mêle au fantastique d'anticipation une bonne dose d'action et une forme de poésie métaphysique. Son monde post-moderne angoissant, illustrant un solide propos socio-politique, ancre la fiction dans une réalité parallèle issue d'extrapolations plausibles. L'auteur fait converger science, technologie, théories complotistes paranoïaques en un ensemble d'images fragmentaires qui peu à peu s'emboîtent pour former un tout. Le foisonnement des propos ésotériques déboussole volontiers le lecteur.

Tracée dans une veine mystique hallucinée, l'intrigue dont les issues prophétiques hantent le texte dès le début, se déploie en un réseau rayonnant d'une grande complexité même si la seconde partie est un peu moins réussie. La densité du récit éclaté en multiples digressions biographiques donne naissance à des personnages complexes très creusés tels que l'officier du GRU lecteur de Sun Tzu, le mafieux sibérien collectionneur de missiles, les scientifiques apprentis sorciers, un écrivain de science-fiction, Boris Dantzic double de Dantec qui reçoit des messages du futur. D'anciens visages connus se retrouvent dans cette foule de fiction, une forme d'autocitation qu'affectionne Dantec, à commencer par Toorop, rescapés de La Sirène rouge et Darquandier héros des Racines du mal

Jonglant avec pléthore de références, l'auteur brasse les icônes de la culture populaire et les genres, rendant au passage hommage à Philip K. Dick, Deleuze et Guattari. Maurice G. Dantec pousse les spéculations philosophiques au sujet l'avenir de l'homme augmenté et la bio-éthique. Il s'approprie l'imaginaire commun pour récréer un univers, une projection futuriste fataliste troublante par sa crédibilité, file sa réflexion sur le mal contemporain et la fin de l'humanité, disparition annoncée. Sur l'air de ses thèmes favoris, chamanisme, hallucinogènes et mécanique quantique, il associe dans un bouillon alchimique l'investigation policière, les débats scientifiques, les interrogations métaphysiques. Un roman d'anticipation transgressif, barré, puissant.

Babylon Babies - Maurice G. Dantec - Editions Gallimard - Edition de poche Folio SF





Aucun commentaire :