vendredi 30 juin 2017

Expo : Chiharu Shiota, Destination - Galerie Daniel Templon - Jusqu'au 22 juillet 2017



Dans un processus d'engloutissement visuel, l'artiste Chiharu Shiota fait disparaître les objets et les corps emprisonnés. Tendant des fils à travers une pièce, toile d'araignée gigantesque, elle redéfinit l'espace, réinvente les volumes, trace des plans virtuels. Murs, sol, plafond changent de dimension comme autant de cieux accumulés que l'artiste s'approprie pour mieux les dispersés à son gré. La finesse de ces oeuvres tentaculaires procède d'un mystère mystique. Leur plasticité manifeste oscille entre féérie et monumentalité dans un mouvement paradoxal qui va de la gracilité à la monstruosité, de l'onirisme au cauchemardesque. Fascination de sortilège, le travail de Chiharu Shiota joue avec les codes culturels, les mythes fondateurs des civilisations, les notions psychanalytiques. Jusqu'au 22 juillet prochain, la galerie Daniel Templon présente une installation immersive troublante ainsi que quelques œuvres de cette tisseuse de songes.

jeudi 29 juin 2017

Music : The National - The System Only Dreams in Total Darkness



Maybe I listen more than you think
I can tell that somebody sold you
We said we’ve never let anyone in
We said we’d only die of lonely secrets

The system only dreams in total darkness
Why are you hiding from me?
We’re in a different kind of thing now
All night you’re talking to God

mercredi 28 juin 2017

Coup de Coeur : La Mère Mimosa, le granola artisanal made in France



Croquant parfait, méli-mélo gourmand de graines et fruits, touche de miel ou sirop d'agave selon les recettes, le granola de La Mère Mimosa, sans conservateurs, ni additifs, ni sucre raffiné, est une invitation au petit-déjeuner à toute heure de la journée. Que ce soit nature à picorer directement dans le pot (je plaide coupable), dans du lait, du yaourt, de la compote, il ne perd jamais son croustillant intense grâce à sa torréfaction idéale qui préserve également les qualités naturelles des ingrédients. Fruits à coques riches en nutriments, fruits secs gorgés de vitamines et d'antioxydants, céréales bio pour l'énergie, le granola artisanal de La Mère Mimosa est aussi savoureux que sain. Un combo épatant pour conquérir le cœur des Français !

mardi 27 juin 2017

Cinéma : Le grand méchant renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert



Après une chute, une cigogne désinvolte refile le bébé qu'elle devait livrer à un lapin crétin et un canard grognon. Rejoints par le cochon jardinier, ces sympathiques irresponsables partent à la recherche des futurs parents. Le grand méchant renard rentre une nouvelle fois bredouille du poulailler où il a été tabassé par une petite poule rousse au fort caractère qu'il envisageait de manger. Incapable d'assumer son statut de prédateur, il décide de prendre des cours de férocité auprès du loup. Le renard vole alors des œufs par définition moins coriaces que les poules dans l'idée d'attendre qu'ils éclosent pour croquer les poussins. Mais lorsque ceux-ci naissent, ils le prennent pour leur mère. Le grand méchant renard devient alors la maman de cette attachante portée.

lundi 26 juin 2017

Lundi Librairie : Les Refus de Grigori Perelman - Philippe Zouati



Les Refus de Grigori Perelman - Philippe Zouati : Lorsqu'une évidence mathématique n'est pas démontrée, elle est désignée sous le terme de conjecture. En 2002, le mathématicien russe Grigori Perelman publie la conclusion de sept années de recherche sur le site arXiv. Il a résolu l'une des sept énigmes du millénaire, la conjecture de Poincaré, un dédale complexe énoncé au début du XXème siècle par Henri Poincaré au sujet de la forme de l'Univers. Grigori Perelman décline récompenses, demandes d'entretiens, offres de postes prestigieux à Stanford ou Princeton. Il va jusqu'à démissionner de l'Institut Steklov où il travaillait. Il refuse de quitter son existence monacale et son modeste appartement de la banlieue de Saint-Pétersbourg où il vit avec sa mère. En 2006 la médaille Fields, l'équivalent du Nobel de mathématiques pour les moins de quarante ans, lui est décernée par ses pairs.  Une fois de plus, Grigori Perelman, dont l'autisme supposé pourrait expliquer certaines de ses attitudes, fuit les hommages et repousse la proposition de se rendre au Congrès international des mathématiciens de Madrid. Pendant deux jours John Ball, président de l'Union mathématique internationale va tenter de le convaincre. Dans les rues de Saint-Pétersbourg, l'échange entre les deux hommes va éclairer le refus obstiné de ce scientifique hors norme. 

samedi 24 juin 2017

Mes Adresses : Le Gallopin, découverte de cette belle brasserie historique à l'occasion de la Quinzaine Restopartner de juin



Vénérable maison fondée en 1876, Le Gallopin est une institution du quartier de la Bourse, cossue mais dont les prix demeurent raisonnables pour une cuisine de qualité. Le vieux navire après quelques turbulences a repris de la vitesse sous l'impulsion de son nouveau propriétaire, Mathieu Bucher, fils du fondateur du groupe Flo, à la tête du Murat, du Café de la Jatte et du River Café. En 1997, la restauration minutieuse du Gallopin a redonné son lustre au décor Belle Epoque tout de boiseries sombres, cuivres luisants, banquettes de velours, moulures et belle verrière d'inspiration Art Nouveau. L'atmosphère parisienne chargée d'histoire a plus d'un atout séduction. Longtemps repère des pensionnaires du Palais Brongniart, cette brasserie de style attire aujourd'hui une clientèle internationale venue goûter aux plaisirs d'une cuisine bistrotière dans la grande tradition. A l'occasion de la Quinzaine Gourmande de juin organisée par Restopartner, j'ai eu l'occasion de découvrir cette maison placée sous les auspices de la générosité.

vendredi 23 juin 2017

Expo : Brusk - In Memoriam - Galerie Laurent Strouk - Paris 8



Issu de la culture street art, Brusk s'est fait connaître par ses fresques monumentales sur les murs la ville. Aujourd'hui, il réinterprète en atelier son propre vocabulaire plastique. Regard critique et poésie, il déploie ses motifs fétiches sur toile dans un cadre créatif plus intimiste. Poussant la réflexion sur la place de l'homme dans son environnement, sur les dérives d'un monde malade de ses propres excès, cet artiste engagé aborde des thématiques fortes en prise avec le réel. Ecologie et actualité, réchauffement climatique, pollution des océans, cause animale, critique de la société de consommation, drame des migrants, Brusk met la puissance émotionnelle de sa création au service d'un message militant. Toiles, dessins à l'encre de Chine, sculptures installations, la galerie Laurent Strouk présente une cinquantaine d'œuvres inédites à travers une exposition intitulée In Memoriam.

jeudi 22 juin 2017

Music : George Michael - Faith



Well I guess it would be nice
If I could touch your body
I know not everybody
Has got a body like you, uhh

But I've got to think twice
Before I give my heart away
And I know all the games you play
Because I play them too

mercredi 21 juin 2017

Mes Adresses : Yoom, les dim sum parisiens dans le vent - Paris 9



Nostalgiques des plaisirs gastronomiques de l'Asie, Mikael Petrossian et Benoît Guilbeau conçoivent, en 2010, l'idée d'un restaurant parisien dédié à une spécialité chinoise qui a marqué leurs souvenirs de voyage : le dim sum. Littéralement "cœur à petite touche", cette bouchée se décline dans la tradition cantonaise sous différentes formes, cuite à la vapeur, au wok, rôtie ou pochée. Synonyme de convivialité, il est d'usage de commander les dim sum pour toute une table puis de les partager, cette boulette farcie dispose de nombreux atouts séduction mais a pâti, jusque-là, de la mauvaise réputation des raviolis chinois à Paris. Mikael et Benoît convaincus par le potentiel des dim sum font appel à des chefs asiatiques pour élaborer les recettes et transmettre un savoir-faire, notamment pâte et pliage, aux nouvelles équipes aux fourneaux. Le premier restaurant Yoom est lancé rue des Martyrs en septembre 2010. Le succès est immédiat. Un deuxième puis un troisième établissement voit le jour. Un livre de recettes, des corners aux Galeries Lafayette et à la Maison de la Chine, des cours de cuisine plus tard, le restaurant historique de Pigalle s'est refait une beauté juste à temps pour l'été. L'occasion de renouveler la carte avec de nouvelles déclinaisons toujours aussi gourmandes.

lundi 19 juin 2017

Lundi Librairie : L'Agrume - Valérie Mréjen



L'Agrume - Valérie Mréjen : La narratrice amoureuse naïve s'éprend de Bruno surnommé l'Agrume parce qu'il aime à se dessiner avec une tête de citron. Poseur, il se voit comme un esthète à contrecourant et prétend trouver la beauté dans les petites choses qui répugnent ou indiffèrent le commun des mortels, bouchon de lavabo durci et craquelé, verre Duralex, tranche de foie. Il laisse pourrir des oranges pour pouvoir en observer la lente putréfaction, n'aime que le lait frais en bouteille, tourne le fait de défaire chaque emballage plastique en rituel maniaque. Tous ces travers, ces petits ridicules, la femme amoureuse les trouve charmants alors qu'ils sont horripilants. L'Agrume lui donne des rendez-vous auxquels il ne vient pas, arrive systématiquement en retard de plusieurs heures quand il daigne apparaître. Pour justifier ses absences, ses silences interminables, ses longues disparitions durant lesquelles la narratrice passe des jours entiers devant le téléphone, il invente des histoires abracadabrantes. Inconstance, désinvolture, elle est amoureuse d'un indifférent qui s'en fout, un manipulateur flatté par ses innombrables attentions, son dévouement.

samedi 17 juin 2017

Spectacle : Je parle toute seule - Blanche Gardin à L'Européen et au Trianon pour deux dates exceptionnelles



Immobile derrière son micro, allure de jeune femme sage, Blanche Gardin donne le ton dès le début de son spectacle. Florilège de réflexions existentielles sur l'absurdité de nos vies, elle incarne un personnage de trentenaire presque quadra désabusée, dépressive, revenue de tout, sorte de double autofictionnel. Sur scène, elle déballe les détails d'une intimité neurasthénique, états d'âme, angoisses, mésaventures, nous parlant d'elle pour mieux évoquer du monde tel qu'il est. A l'Européen, Je parle toute seule est prolongé jusqu'au 24 juin. Nouvelles dates auxquelles s'ajouteront deux soirées exceptionnelles au Trianon, le 29 et 30 juin.

vendredi 16 juin 2017

Coup de Coeur : Dîner à 6 mains à l'UMA, maestria combinée des chefs Lucas Felzine, Eric Ticana et du MOF poissonnier-écailler Arnaud Vanhamme



Dîner au restaurant UMA est une expérience gastronomique ébouriffante. Par le biais d'une cuisine Nikkei audacieuse qui réinvente la tradition culinaire héritée des migrants japonais installés au Pérou, Le chef Lucas Felzine déploie une vision très personnelle dont je vous parlais en détails ici. La belle expression d'intentions ciselées, d'harmonies hardies trouve son inspiration dans la la quête de l'Umami, la cinquième saveur à laquelle s'ajoute le sazòn péruvien, l'équilibre des arômes. Sous la houlette du chef Felzine, le raffinement des compositions affûtées, mâtinées d'influences françaises, s'exprime en variations subtiles de textures, de couleurs, de saveurs, de parfums. Cette cuisine des sens fait appel aux émotions, aux qualités oniriques des nourritures habiles. J'ai eu le privilège d'être conviée à un dîner d'exception imaginé par les chefs Lucas Felzine et Eric Ticana et le Meilleur Ouvrier de France poissonnier-écailler 2011, Arnaud Vanhamme. On n'a pas tous les jours une vie facile…

jeudi 15 juin 2017

Music : Beth Ditto - Fire



Hands too burnt 
Sitting on the side of the road 
Ain't gotta an honest feeling in my bones 
Felt like a fever 
Came on like a stone 
But what I felt, it can't be helped no more

mercredi 14 juin 2017

Expo : Lee Ungno, l'homme des foules - Musée Cernuschi - Paris 8



Peintre, dessinateur, calligraphe, sculpteur, graveur, Lee Ungno (1904-1989) est considéré comme le père du modernisme coréen dont il a posé les bases par le biais d'une pratique à la croisée des chemins. A la fois passeur et point de jonction entre l'Extrême-Orient et l'Europe, cet artiste majeur du XXème siècle a poussé la réflexion sur le rapport entre passé et présent insufflant à sa création foisonnante une puissante portée militante. Style atypique en écho avec son parcours personnel, vocabulaire plastique modulé par les bouleversements politiques et sociaux, lyrisme et énergie, son œuvre s'impose comme le reflet vibrant d'une vie profondément marquée par l'Histoire. Le Musée Cernuschi avec lequel Lee Ungno a entretenu des liens étroits est à la tête du plus grand fond d'œuvres de l'artiste hors de Corée. Jusqu'au 19 novembre, le musée rend hommage à ce peintre transmoderniste à travers une rétrospective, un panorama complet qui révèle sa dimension profondément humaniste. 82 œuvres sont exposées dont 76 issues des collections et 5 prêtées. Cet accrochage est l'occasion de redécouvrir une vision artistique culturelle et politique portée par une réflexion plastique moderne et métissée.

mardi 13 juin 2017

Cinéma : Ce qui nous lie de Cédric Klapisch - Avec Pio Marmaï, Ana Girardot, François Civil



Il y a dix ans, Jean est parti du vignoble familial en Bourgogne pour faire le tour du monde. Sa sœur Juliette est restée pour apprendre le métier de vigneron auprès de leur père tandis que le frère, Jérémie, a épousé l'héritière d'un grand domaine voisin où il travaille sous les ordres d'un beau-père autoritaire. Lorsque le père de la fratrie est gravement malade, Jean, qui n'a pas donné de nouvelles depuis plus de cinq ans et n'est pas revenu, pour l'enterrement de la mère, se décide à quitter l'Australie, où il a fondé sa propre famille, pour rentrer. Le père décède prématurément. Jean, Juliette et Jérémie doivent décider du sort de la propriété.

lundi 12 juin 2017

Lundi Librairie : Histoire de la violence - Edouard Louis



Histoire de la violence - Edouard Louis : Le soir de Noël 2012, Edouard rentre chez lui après un Réveillon chez des amis. Cadeaux sous le bras, il traverse la place de la République à 4h du matin lorsqu'il est abordé par Reda, un qui lui propose d'aller prendre un verre, de prolonger la soirée ensemble. Tout d'abord méfiant, Edouard est séduit par celui-ci et l'invite dans son studio. Reda lui raconte l'histoire de son père, un travailleur immigré kabyle, entre exclusion, humiliation, violence du système, un récit qui entre en écho avec les propres origines populaires d'Edouard, lui qui a fui pour reconstruire son passé. Ils font l'amour, discutent jusqu'à l'aube. Alors que Reda s'apprête à partir, Edouard s'aperçoit que son iPad et son téléphone ont disparu. Il lui fait remarquer et déclenche la colère du jeune homme qui le frappe, l'étrangle avec son écharpe puis le viol avant de s'enfuir. Aux urgences où lui est proposée une trithérapie préventive, Edouard hésite à porter plainte, excuse son bourreau, victime de la société. Entre honte et culpabilité, la déposition au commissariat est une épreuve supplémentaire, il se voit comme un dénonciateur.

samedi 10 juin 2017

Nightlife : Le Jardin L'Expérience, terrasse cachée et hot spot de l'été - 33 rue d'Artois - Paris 8



Avec le retour des beaux jours, les Parisiens se prêtent à leur jeu préféré : dénicher avant tout le monde la terrasse cachée qui fera vibrer d'enthousiasme la Capitale. En plein cœur de la ville, ces adresses confidentielles échappent à la cohue urbaine pour notre plus grand plaisir. Le dernier jardin secret où siroter des cocktails alanguis dans des transats se trouve juste en face du restaurant Apicius, rue d'Artois. Une terrasse à l'abri des regards a pris ses quartiers dans le jardin à la française d'un hôtel particulier du XIXème siècle. Au charme des demeures privées, Le Jardin - L'Expérience allie le piquant des lieux alternatifs, la quiétude heureuse des adresses discrètes. Au programme, ping-pong et pétanque l'après-midi pour un avant-goût de vacances, découverte de la cuisine nikkei du chef Lucas Felzine du restaurant UMA dont je vous parlais ici et le soir, apéros entre amis au son de DJ live ou de concerts exclusifs. Calme insolite, esprit festif décalé, élégance et convivialité, Le Jardin - L'Expérience pourrait bien être le hot spot de l'été !

vendredi 9 juin 2017

Expo : David Hockney, The Yosemite Suite - Galerie Lelong - Paris 8



Avant la grande rétrospective au Centre Pompidou qui se tiendra à partir du 21 juin, la galerie Lelong rend hommage à David Hockney à travers une exposition consacrée à la série The Yosemite Suite. Exploré de 2010 à 2011 dans le parc national californien, ce long cycle s'inscrit dans un parcours marqué par l'intérêt de l'artiste britannique pour les outils techniques de reproduction et de production moderne des images ainsi que leur circulation. Approche ambitieuse polymorphe, le travail de David Hockney interroge la pratique créative à travers la photographie, l'utilisation de télécopieurs, de tablettes graphiques, de smartphones jusqu'à l'iPad utilisé pour réaliser les vingt-neuf œuvres qui composent la série. Expérimentant les constructions spatiales, il cherche à dépasser les réalités physiques des paysages monumentaux qu'il représente pour toucher au monde rendu sensible par la vision de l'artiste. 

jeudi 8 juin 2017

Music : The Smiths - There Is A Light That Never Goes Out



Take me out tonight
Where there's music and there's people
Who are young and alive

Driving in your car
I never, never want to go home
Because I havent got one anymore

mardi 6 juin 2017

Cinéma : HHhH de Cédric Jimenez - Avec Jason Clarke, Rosamund Pike, Jack O'Connell - Par Lisa Giraud Taylor



Reinhard Heydrich, militaire déchu, se tourne vers le régime nazi par le biais de sa femme Lina. Il monte vite les échelons, devient le bras droit d’Himmler, chef de la gestapo et prend le commandement de la Bohême-Moravie. Il devient également l’architecte de la solution finale. Face à lui, deux jeunes soldats, le tchèque Jan Kubiš et le slovaque Jozef Gabčík se sont engagés au côté de la Résistance. Ils se sont portés volontaires pour éliminer Heydrich. Au cours de l’infiltration, Jan rencontre Anna Novak, dont il tombe amoureux. Le 27 mai 1942, Jan et Jozef entrent en action...

lundi 5 juin 2017

Lundi Librairie : Quand sort la recluse - Fred Vargas



Quand sort la recluse - Fred Vargas : Le commissaire Adamsberg en vacances en Islande où vient de se conclure sa dernière enquête est rappelé d'urgence à Paris à l'occasion d'un nouveau cas. Une femme est morte sous les roues d'un 4X4. Les pistes divergent entre le mari, un avocat aisé et l'amant qui nie toute liaison, gardien d'immeuble. Mais l'attention de Jean-Baptiste Adamsberg, intrigué par les recherches de Voisenet son collègue spécialiste des animaux, se porte sur une toute autre affaire, une série d'incidents survenus dans la région de Nîmes. Trois vieillards sont décédés après avoir été mordus par une araignée, Loxosceles rufus dite la recluse, dont le venin nécrosant peut entraîner d'épouvantables lésions mais n'est pourtant pas mortel. Fragilité des organismes, mutation de la bestiole causée par le réchauffement climatique, série de meurtres ? Adamsberg obsédé par cette affaire et malgré le scepticisme de la brigade pousse les recherches. Alors que la sédition menée par son adjoint le commandant Danglard ébranle les troupes, le commissaire découvre que deux des victimes ont passé leur enfance dans un orphelinat où sévissait une bande de voyous.

samedi 3 juin 2017

Théâtre : Colette & l'Amour, cabaret littéraire conçu et animé par Philippe Tesson - Avec Judith Magre, Elisabeth Quin - Théâtre de Poche Montparnasse



Femme de lettres affranchie des conventions mais pas des hommes, Colette aura mené une vie subversive et paradoxale marquée par de grandes passions. La sensuelle romancière s'attache aux êtres sans tabou et entretient une vision singulière de l'amour, celle d'un dévouement absolu à l'autre, jusqu'à l'oubli de soi. Alors qu'elle développe un fantasme de soumission dans les rapports hommes-femmes, indifférente à la cause féministe, cette personnalité profondément libre expérimente sans conquérir, suivant le mouvement naturel de son tempérament. Comme un défi à la société bourgeoise de son époque, mime, comédienne, elle danse dans les music-halls, se déshabille sur scène, désir de sensualité, d'exhibitionnisme, d'émancipation aussi. Ses liaisons saphiques avec Mathilde de Morny dite Missy, Natalie Clifford Barney, L'Amazone qui tenait salon rue Jacob, font scandale. Elle vit sa liberté sexuelle comme une évidence. 

vendredi 2 juin 2017

Mes Adresses : Le Petit Commines, bistrot tradi-trendy du Marais - Paris 3



Caves à vin et belles bouteilles en guise de décoration, pierres apparentes, bibliothèque chargée de livres et touches contemporaines, Le Petit Commines déploie les charmes intimes du bistrot parigot, coquettement revisité. Ouvert depuis fin 2016 dans le Marais, à deux pas du Cirque d'Hiver, il est l'oeuvre d'un duo de passionnés, surnommés les Papounets en hommage à leurs grands-pères, Mathieu Limon et le chef Flavien Carruci. Ce dernier formé par Frédéric Caucheye, maître cuisinier de France, passé par le Bristol, Le Prince de Galles, Le Lutétia, La Cantine du troquet du chef Etchebest, transmet à sa cuisine généreuse, une authenticité portée par l'amour des beaux produits. De la belle bistronomie, des assiettes joliment tournées. Lieu de caractère, escale gourmande conviviale, Le Petit Commines séduit par l'originalité de sa personnalité et l'accueil chaleureux d'une équipe aux petits soins. 

jeudi 1 juin 2017

Music : Leonard Cohen - You want it darker



If you are the dealer, I'm out of the game
If you are the healer, it means I'm broken and lame
If thine is the glory then mine must be the shame
You want it darker
We kill the flame

Magnified, sanctified, be thy holy name
Vilified, crucified, in the human frame
A million candles burning for the help that never came
You want it darker