mardi 31 mars 2015

Cinéma : Suite française de Saul Dibb - Avec Michelle Williams, Matthias Schoenaerts, Kristin Scott Thomas



1940, village de Bussy. Lucile Angellier attend des nouvelles de son mari Gaston, prisonnier de guerre. Elle vit avec sa belle-mère, riche notable, propriétaire terrienne austère et autoritaire. L’existence s’écoule tristement tandis que parviennent au loin les rumeurs des combats et des défaites. Lorsque les troupes allemandes débarquent à Bussy, les deux femmes se voient contraintes d’héberger un officier, Bruno von Falk, mélomane érudit.  Peu à peu, partageant un goût commun pour la musique, Lucile, l’épouse esseulée et Bruno, le soldat qui se sent étranger aux exactions de ses troupes, s’éprennent l’un de l’autre. Au village, alors qu'arrivent des cohortes de réfugiés en provenance de Paris, certains collaborent avec complaisance comme le maire, le vicomte de Montmort. Mais la Résistance s’organise.

samedi 28 mars 2015

Mes Adresses : L'épicerie anglaise de Paris - 5 cité du Wauxhall - Paris 10



Passage Wauxhall, depuis 1995, une échoppe ludique et colorée fait office de temple de la junk food anglo-saxonne, sanctuaire des exotismes culinaires de l'empire britannique. Sur les étagères chargées de produits emblématiques qui ne se trouvent pas forcément au Bon Marché ni chez Mark&Spencer, cette petite épicerie de quartier propose toutes sortes de victuailles estampillées made in UK, South Africa et United States. Snacks, plats préparés, sauces, moutardes, céréales, alcool, la sélection éclectique fait la part belle aux spécialités irlandaises et écossaises représentées dans un petit rayon frais très dépaysant. Personnellement, n’étant pas à une contradiction près lorsqu’il s’agit de mon régime alimentaire, ce sont bien sûr les confiseries qui m’attirent à L'épicerie anglaise de Paris. Comment résister à toute la gamme des barres chocolatées Cadbury’s, le large choix de jelly Jell’O véritables madeleines de Proust, les M&M’s menthe, beurre de cacahuète ou pretzel ?

jeudi 26 mars 2015

Rediff : Thursday Oh Yeah ! Vintage Edition : Steve McQueen, 10 anecdotes cool



Steve McQueen, l'homme du jour est une légende du cinéma américain, acteur, producteur, pilote de course et plutôt que de raconter des bêtises pour une fois, j'ai été piocher dans un article de GQ, 10 choses que vous ne saviez pas sur le King Of Cool, 10 extraits de la biographie parue en 2010 et rédigée par l'un de ses plus proches amis, Michael Munn. Living on the Edge - JR Books. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Steve McQueen sous vos applaudissements ! 

Music : Courtney Barnett - Pedestrian at Best



I love you, I hate you, I'm on the fence, it all depends
Whether I'm up or down, I'm on the mend, transcending all reality
I like you, despise you, admire you
What are we gonna do when everything all falls through?
I must confess, I've made a mess of what should be a small success
But I digress, at least I've tried my very best, I guess
This, that, the other, why even bother?
It won't be with me on my deathbed, but I'll still be in your head

Put me on a pedestal and I'll only disappoint you
Tell me I'm exceptional, I promise to exploit you
Give me all your money, and I'll make some origami, honey
I think you're a joke, but I don't find you very funny

mercredi 25 mars 2015

Théâtre : Voyages avec ma tante, d'après Graham Greene - Avec Claude Aufaure, Jean-Paul Bordes, Dominique Daguier, Pierre-Alain Leleu - Théâtre de la Pépinière - Paris 2



Henry Pulling, vieux garçon des plus flegmatiques, savoure sa petite retraite d’employé de banque qu’il partage entre ses deux passions : la poésie lyrique et les dahlias. Lors des funérailles de sa chère mère, il fait la connaissance de tante Augusta, excentrique septuagénaire, femme fatale, aventurière. Elle l’entraîne dans ses péripéties au bout du monde. De Brighton à Istanbul, de Buenos Aires à Assomption, la croqueuse d’hommes qui n’a rien perdu de sa verdeur malgré les années va bouleverser l’existence bien rangée de son neveu en lui faisant découvrir la grande vie, celle qui crépite, qui cavale, qui flirte avec la légalité. Trafiquants de tableaux ou de drogues, séducteurs argentins, agents secrets, escrocs italiens, ingénues pleurnicheuses croisent leur route dans une folle course au gré d’aventures rocambolesques.

mardi 24 mars 2015

Résultats du #Concours Théâtre : Qui a gagné l'invitation pour deux afin d'aller voir L'appel de Londres ?



La pièce L'appel de Londres ayant connu un franc succès auprès du public, les représentations ont été prolongées au Théâtre de la Gaîté Montparnasse. A cette joyeuse occasion, je vous proposais la semaine passée un joli concours ici afin de tenter de gagner une invitation pour deux personnes. Une très chouette soirée de spectacle en compagnie de Christian Vadim, Vanessa Demouy, Philippe Lellouche et David Brécourt. Je suis consciente - j'ai reçu des petits mots via les réseaux sociaux - que certains lecteurs n'habitant pas à Paris ont été un peu frustrés de ne pas pouvoir participer pour cause de géolocalisation divergente. Ne soyez pas déçus, je vous promets de nombreux concours à venir.

Le Théâtre de l'Atelier propose deux promotions exceptionnelles aux lecteurs du blog



Le Théâtre de l'Atelier propose aux lecteurs du blog d'avantageuses promotions sur deux spectacles en cours. Pour tous les amoureux des arts vivants l'occasion de vous faire plaisir à petit prix et de passer des soirées pleines de surprise et d'émotion. Une première promotion concerne la lecture dont je vous parlais il y a quelques jours, Dominique Blanc lit "Les Années de Annie Ernaux" et la seconde un seul en scène d'Olivier Saladin d'après un texte de Daniel Pennac, Ancien Malade des Hôpitaux de Paris. Plus de détails, je vous dis tout.

Cinéma : Un homme idéal par Yann Gozlan - Avec Pierre Niney et Ana Girardot - Par Sand



Mathieu déménageur le jour, pseudo-écrivain la nuit, rêve d’être publié. En vain. Le hasard va lui offrir sa chance grâce à la découverte fortuite du poignant journal intime d’un soldat ayant fait la guerre d’Algérie. L’auteur décédé sans héritiers, Mathieu s’empare du manuscrit et le recopie intégralement. Succès foudroyant pour ce premier roman qui le propulse au firmament des littérateurs. Commence alors une vie faite de luxe, de calme et de volupté, mais le destin, facétieux, va à nouveau frapper.

lundi 23 mars 2015

Lundi Librairie : L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea - Romain Puértolas



L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea - Romain Puértolas : Ajatashatru Lavesh Patel est un filou. Arnaqueur, escamoteur, lorsqu’il débarque à Paris de son Inde natale sponsorisé par son village afin d’acheter un lit pour fakirs soldé en petit pin suédois véritable quinze mille clous chez Ikea, il commence par escroquer du montant de la course CDG-Ikea Paris Sud Thiais, Gustave Palourde, chauffeur de taxi gitan qui en a profité pour le trimballer. Alors que notre indien a prévu de ne rester en France que 36 heures, le temps de faire ses emplettes avec un faux billet de 100 euro imprimé d’un seul côté, il se retrouve coincé à la suite de circonstances savoureuses dans une armoire de la célèbre marque suédoise en partance pour l’Angleterre. A ses trousses, le service de sécurité du magasin de meubles, la police nationale, le service d’immigration et surtout le chauffeur de taxi très remonté qui a décidé d’en découdre avec celui qui a osé le rouler. Débute une folle aventure, durant laquelle Ajatashatru découvre les errances des services de douane européens, balloté d’un pays à l’autre, du Royaume-Uni à l’Espagne en passant par l’Italie et la Lybie. Sur son chemin, il croise des clandestins au grand cœur et au destin tragique, Sophie Morceaux - avec un O - célèbre actrice française, des douaniers débordés, un agent d’écrivain généreux au nez creux et trouve le moyen de tomber amoureux d’une jolie française rencontrée à la cantine d’Ikea.

samedi 21 mars 2015

Théâtre : Dominique Blanc lit "Les Années" de Annie Ernaux - Théâtre de l'Atelier - Prolongation jusqu'au 29 mars



De la fin de la Seconde Guerre Mondiale à nos jours, les mots d’Annie Ernaux retracent « Les Années » de sa vie, une autobiographie pudique privée de je pour se décliner à la troisième personne du singulier, une autobiographie qui pourrait aussi bien être le portrait sensible et émouvant de toute une génération de femmes. Une œuvre intime et universelle dans laquelle les détails de la trajectoire personnelle se mêlent au mouvement de la grande Histoire. Comment les êtres se construisent-ils à travers les souvenirs épars, les photographies redécouvertes, le sentiment des années évanouies et la rumeur du monde. La mémoire collective et l’itinéraire d’un être sont convoqués afin de conserver la trace des jours passés pour qu’ils ne disparaissent pas tout à fait.

vendredi 20 mars 2015

Mes Adresses : La Fabrique de l'Eclair de Génie présente la collection printemps-été 2015 de Christophe Adam [ #concours inside ]



Depuis l’ouverture de la toute première boutique en 2013, L’Eclair de Génie ne cesse de se développer sous l’impulsion du very sucessful chef pâtissier Christophe Adam. L’éclair version haute couture n’en finit pas de séduire les Parisiens et a même conquis le Japon avec deux échoppes à Tokyo et Yokohama. L’atelier de la rue Pavée dans le Marais étant devenu trop petit pour répondre à la demande, un espace de 300m2 comprenant un corner éclair, une épicerie fine et un très grand laboratoire a vu le jour en septembre dernier, sous le nom de La Fabrique, rue Notre Dame des Victoires. Devenu le centre névralgique de l’empire gourmand de l’Eclair de Génie, dans ce quartier général, les fines gueules peuvent à la fois y redécouvrir toutes les spécialités signées Christophe Adam mais également apercevoir le travail en labo où s’activent les Oompa Loompas français. J’ai eu la chance de découvrir cet endroit si particulier à l’occasion de la présentation presse de la collection printemps-été qui réserve de savoureuses surprises. Willy Wonka n’a qu’à bien se tenir, Caroline et la chocolaterie, ça se passe à Paris, papilles et pupilles émerveillées.

jeudi 19 mars 2015

Music : Foals - Inhaler



Sticks and stones don’t break my bones, you make believe
It’s lock and load, it’s a dead end road to you and me
You know what’s to go, I’m strict for soul, I make believe
And I’m off the rent, I haven’t spent, I guarantee

So can you not go away
If just for one day
Uh-uh-uh
Impossible, possible way
How would you do know
How’d you do now?
Run away
War sounds in you
Don’t throw your fortune away
And I can’t get enough
Space, space, space
Get enough space


mercredi 18 mars 2015

Résultats du #Concours #BigEyes de Tim Burton - Qui a gagné les 5 invitations pour 2 personnes ?



A l'occasion de la sortie de Big Eyes le dernier film de Tim Burton dont Didier vous parlait hier, je vous proposais la semaine passée, un joli concours ici afin de tenter de gagner l'une des cinq invitations pour deux personnes mises en jeu pour aller voir ce film émouvant, surprenant qui pourrait bien marquer un renouveau dans la carrière du réalisateur. Je vous remercie pour votre enthousiasme concernant ce concours et l'article de notre nouvelle recrue de la Dream team Ciné qui a reçu un accueil des plus chaleureux. Ne soyez pas déçus si vous n'avez pas remporté l'un des prix aujourd'hui, je vous promets de nombreux concours à venir qui éclaireront la rubrique cinéma du mardi.  


mardi 17 mars 2015

Cinéma : Big Eyes de Tim Burton - Avec Amy Adams, Chistoph Waltz - Par Didier Flori



Fin des années 50 aux Etats-Unis, Margaret quitte courageusement son foyer avec sa fille pour s'installer à San Francisco. Sans le sou, elle vend dans la rue des portraits d'enfants aux grands yeux qui attirent bientôt l'attention d'un autre exposant vendeur, Walter Keane. Margaret est vite séduite par ce beau parleur qui semble à même de lui apporter la stabilité. Lorsque son ex-mari menace de lui retirer la garde de sa fille, Margaret accepte sans trop d'hésitation la demande en mariage improvisée de Walter. De retour de leur lune de miel idyllique, Walter cherche en vain à vendre ses œuvres, tandis que celles de Margaret suscitent l'intérêt. Il ne tarde pas à se faire passer pour leur auteur...

lundi 16 mars 2015

Lundi Librairie : Vernon Subutex - Tome 1 - Virginie Despentes



Vernon Subutex - Tome 1 - Virginie Despentes : Enfant du rock, Vernon Subutex était disquaire à Paris mais sa boutique Revolver emportée par Napster, ITune and co a fermé en 2006. Pas de réinsertion possible pour ce quadra rêveur, ancien anar punk-rock. Pendant près de dix ans, il vivote en revendant sur Ebay son stock personnel de vinyles et d’affiches, écrit quelques articles pour une encyclopédie du rock. Puis c’est le RSA, la débrouille en marge. Son ami d’enfance Alex Bleach, devenu star du rock, règle son loyer. Ca lui permet de survivre, vaguement. Mais Alex est retrouvé mort dans sa baignoire. Overdose. Il a laissé à Vernon trois cassettes, sorte de testament réalisé lors d’une soirée de défonce, qu’il n’a pas jamais écoutées. Subutex est expulsé de chez lui et sans domicile, débute alors la vraie galère. Via Facebook, il reprend contact avec d’anciens amis, d’anciens clients fidèles, squatte chez les uns chez les autres, tous salement amochés par la vie, territoire fertile des ressentiments, jusqu’à finir dans la rue, main tendue. Mais Vernon est recherché car la rumeur concernant les enregistrements d’Alex Bleach attisent les convoitises des producteurs et autres charognards médiatiques.

samedi 14 mars 2015

Coup de coeur cinéma : Furyo de Nagisa Oshima - Avec David Bowie, Tom Conti, Ryuichi Sakamoto, Takashi Kitano - Sortie version restaurée le 18 mars 2015



1942, en pleine Seconde Guerre Mondiale, l’île de Java est occupée par les Japonais qui s’en servent comme base pour leurs camps de prisonniers. Le capitaine Yonoï (Ryuichi Sakamoto) officier répondant au code de l’honneur des Samouraïs, guerrier émérite ayant pourtant été au centre d’événements de rébellion parmi les cadets de son école militaire, est à la tête de l’un de ces camps où sont regroupés principalement des anglais et des américains. La cruauté et le manque de compassion avec lesquelles il traite les captifs sont relayés par le sergent Hara (Takashi Kitano), une brute paradoxalement débonnaire. Le major Jack Celliers, un officier anglais d’élite parti en mission d’espionnage en Indonésie est arrêté puis transféré à Java. Il devient proche du colonel John Lawrence (Tom Conti), féru de culture japonaise, seul occidental du camp à parler la langue et qui joue plus ou moins le rôle d’intermédiaire avec les soldats japonais.

#Concours Théâtre : La pièce L'appel de Londres est de retour à partir du 20 mars au Théâtre de La Gaîté Montparnasse avec Vanessa Demouy, David Brécourt, Christian Vadim et Philippe Lellouche. Tentez de gagner une invitation pour deux !



En mai dernier, je vous parlais d'une sympathique comédie, joyeuse, sans prétention si ce n'est celle de vous apporter de la bonne humeur, menée par une troupe dont la connivence en scène fait des merveilles. L'appel de Londres a connu un tel succès au Théâtre du Gymnase l'année passée, que la pièce plébiscitée par le public est de retour à partir du 20 mars au Théâtre de la Gaité Montparnasse. Et j'ai la chance grâce à des partenaires très généreux de pouvoir organiser un concours afin que vous puissiez tenter de gagner une belle soirée de théâtre avec une invitation pour deux personnes en première catégorie, en orchestre. 

jeudi 12 mars 2015

#Concours Cinéma #BigEyes : Tentez de gagner 5 invitations pour 2 - Un film de Tim Burton avec Amy Adams et Christoph Waltz



Aujourd'hui, je vous propose de tenter de gagner l’une des cinq invitations pour deux personnes mises en jeu afin d'aller voir un très beau film qui sortira le 18 mars 2015 dans les salles. Big Eyes, est le dernier film de Tim Burton qui marque un renouveau dans sa carrière avec l'absence au générique de Johnny Depp et Helena Bonham Carter. Un opus différent qui saura séduire par sa singularité. C'est Didier qui vous en parlera plus en détail la veille de la sortie pour sa toute première chronique sur Parisian Shoe Gals le 17 mars prochain.


Music : David Bowie - Let's Dance


Let's dance
Let's dance

Let's dance, put on your red shoes and dance the blues
Let's dance, to the song they're playin' on the radio

Let's sway, while colour lights up your face
Let's sway, sway through the crowd to an empty space

If you say run, i'll run with you
And if you say hide, we'll hide
Because my love for you
Would break my heart in two
If you should fall
Into my arms
And tremble like a flower

Let's dance
Let's dance

mercredi 11 mars 2015

Théâtre : The Servant de Robin Maugham - Avec Maxime d'Aboville, Roxane Bret, Xavier Laffite, Adrien Melin, Alexie Ribes - Théâtre de Poche-Montparnasse - Paris 6

crédit Brigitte Enguerrand


Début des années 50, Tony jeune aristocrate indolent rentre d’Afrique où il a effectué quelques missions imprécises. Il s’installe dans le premier hôtel particulier qu’il trouve, vaguement laissé à l’abandon, où Sally sa pétillante fiancée, représentation parfaite de la petite snob de bonne famille qui se pique d’avoir de l’esprit et bientôt rejointe par Richard - meilleur ami de Tony le very good fellow par excellence. Alors qu’ils s’apitoient sur le délabrement de la maison parfaitement vide, ils poussent Tony, entre deux sorties dans le Swinging London, à trouver du personnel pour remédier à cette vie de patachon bohème. Barrett, valet idéal en apparence, d’une austère physionomie qui cache bien son jeu, plein d’initiatives et de déférences envers son employeur, est engagé. Peu à peu, il régente jusqu’au moindre détail de la vie de Tony. Avec intelligence et perversité, il prend l’ascendant sur son maître, renversant les jeux de pouvoir. Barrett fait alors embaucher Vera sa soi-disant nièce afin de l’assister. Sally et Richard sont lentement repoussés hors du cercle. L’atmosphère de plus en plus pesante et malsaine laisse pressentir une menace insidieuse.

mardi 10 mars 2015

Cinéma : Selma, le dernier combat de Martin Luther King - Un film de Ava DuVernay avec David Oyelowo, Tom Wilkinson, Oprah Winfrey et Tim Roth



Selma, petite ville sudiste d’Alabama, est devenue en 1965 l’épicentre d’épisodes célèbres dans la lutte pacifiste pour les droits civiques menée par Martin Luther King. Le gouverneur de l’Alabama, George Wallace, ségrégationniste convaincu, laisse les administrations locales bafouer le XVème amendement datant de 1870 qui garantit en théorie le droit de vote aux citoyens américains - le XIXème amendement concernant le droit des femmes a été ratifié en 1920. Une situation qui perdure dans tous les Etats du Sud où la ségrégation raciale est loin d’avoir trouvé une fin. Alors que Martin Luther King vient tout juste de recevoir le prix Nobel de la paix, il choisit Selma comme lieu symbolique de ce qui sera une lutte décisive à la fois pour faire reconnaître les droits des citoyens afro-américains mais également pour faire plier le président Lyndon B. Johnson parvenu à la Maison Blanche à la suite de l’assassinat de John F. Kennedy afin qu’il soutienne le Voting Right Act qui garantira le droit de vote à tous les citoyens américains quelque soit leur couleur de peau.

Résultat du #concours #Selmalefilm - Qui a gagné les 5 invitations pour 2 personnes ?



A l'occasion de la sortie de Selma, un film de Ava DuVernay avec David Oyelowo, Tom Wilkinson Carmen Ejogo, Oprah Winfrey et Tim Roth - long-métrage à propos duquel j'écrirai la chronique que je vous ai promise, croix de bois croix de fer, si j'mens j'vais en Enfer, mais il va d'abord que je fasse une bonne sieste histoire de compenser la minuscule heure de sommeil de ma nuit passée. En plus de m'avoir empêchée de dormir jusqu'à pas d'heure, il semblerait que lors d'une fête chez les voisins du dessus quelqu'un ait été poignardé . La police pleine de malice qui tambourine à votre porte à 4h30 du matin quand vous devez vous lever à 4h45, ça fait un choc. Revenons à nos moutons, on se croirait dans un reportage de Fox News, je vous proposais donc, la semaine passée, un joli concours ici afin de tenter de gagner l'une des cinq invitations pour deux personnes mises en jeu afin d'aller voir Selma, l’histoire du dernier combat de Martin Luther King pour l'égalité des droits civiques. Ce film sort en salle demain le 11 mars. Waouh la pression, suis à la bourre quand même. Je vous remercie pour votre enthousiasme concernant ce superbe film poignant et inspirant. Ne soyez pas déçus si vous n'avez pas remporté l'un des prix aujourd'hui, je vous promets de nombreux concours à venir qui éclaireront la rubrique cinéma du mardi.  

samedi 7 mars 2015

Spectacle : Re-Vue, l'émotion pure entre danse et théâtre - Une création de Guesch Patti d'après l'oeuvre d'Edouard Levé, Autoportrait - Théâtre de l'Atelier - Paris 18



Une femme à la dérive entourée de trois hommes, cernée, désirée, à la fois offerte et récalcitrante, se livre tout en pudeur à travers les mots de l’écrivain qui lui permettent d’exprimer le dialogue intime de l’âme tout en ellipses et associations d’idée. Un rendez-vous a été pris dans un décor étrange à l’esthétique industrielle. Un huis clos anxiogène entre les quatre protagonistes. L’instigateur de cette rencontre n’est pas connu, peut-être est-ce elle, peut-être pas. Le dialogue s’engage par les mots et les corps qui se cherchent, évoquent une quête cathartique, passant par l’enfance, le désir amoureux, la sensualité de la chair. Audace et sincérité, humour et provocation. Le spectacle Re-Vue est inspiré du très beau livre d’Edouard Levé, Autoportrait. Mais il ne s’agit pas seulement d’une adaptation hommage. Car c’est aussi l’histoire d’une femme qui s’est emparée d’un texte d’homme. Evolution gracieuse ou saccadée, gestuelle frénétique ou voluptueuse, tendresse et violence d’un récit abstrait et introspectif, portrait en creux, le mouvement de la danse incarne le désir de vie, création contemporaine à la puissance évocatrice. "Un spectacle afin d’explorer la différence entre l’idée que l’on a de soi et ce que les autres y voient" résume Guesch Patti à propos de Re-Vue.

vendredi 6 mars 2015

Théâtre : Anna Christie de Eugène O'Neill - Avec Mélanie Thierry, Stanley Weber, Féodor Atkine - Théâtre de l'Atelier - Paris 18



Chris Christopherson marin au long court, usé par les années passées sur les océans, n’a pour seule maîtresse que la mer, son amante insatiable et terrible qu’il n’a jamais pu abandonner, envoûté par ses sortilèges alors qu’elle a emporté jusqu'à ses propres fils. Lorsqu’en Suède, son épouse, délaissée au pays comme le sont toutes les femmes de matelot, décède, leur fillette Anna est confiée à des cousins fermiers du Minnesota qui plutôt que de la considérer comme un membre de la famille l’exploite. Souillon, bonne à tout faire, Cosette américaine. Pendant quinze ans, Anna grandit sans revoir son père abandonnique malgré une épisodique correspondance à travers laquelle ils se mentent et d’abord à eux-mêmes. Elle se prétend gouvernante en charge d’enfants, il promet qu’il quittera bientôt la mer mais devient caboteur sur un chalutier à charbon.

jeudi 5 mars 2015

Music : Bob Marley - Natural Mystic



There's a natural mystic blowing through the air;
If you listen carefully now you will hear
This could be the first trumpet, might as well be the last
Many more will have to suffer
Many more will have to die - don't ask me why

mercredi 4 mars 2015

Mes Adresses : Cream, le coffee shop gets on top - 50 rue de Belleville - Paris 20



Ruée sur les coffee shops à Paris, des établissements où le café est roi s’ouvrent à foison à faire pâlir les aînés originaires de Londres, Dublin, Berlin, New York , Melbourne ou Amsterdam. Devant les young bloods parisiens, les précurseurs internationaux n’ont qu’à bien se tenir car les frenchies ont du répondant et des petits camarades anglo-saxons pour leur livrer tous les secrets de la réussite. Parmi les plus talentueux Ten Belles, HolyBelly et l’inénarrable torréfacteur la Brûlerie de Belleville qui redonnent tout son sens à l’art du café. Ces petits gars passionnés réapprennent aux grincheux parigots le goût du vrai, du bon cawa. Et ce n’était pas gagné, moi la première qui avait horreur de ça avant de découvrir cet or noir dont je ne peux plus me passer. Depuis novembre dernier, à 50 mètres de chez bibi, c’est ouvert un charmant petit troquet sous la houlette de Joe et Max, deux échappés de Ten Belles proches de Thomas Lehoux - cette fratrie finira par conquérir la Capitale - dont le doux nom de Cream évoque tellement de choses que ma pudeur ne me permet pas d’en dire plus. Dirty mind, you know…

mardi 3 mars 2015

Cinéma : Kingsman – Services Secrets de Matthew Vaughn - Avec Colin Firth, Samuel L. Jackson, Taron Egerton, Michael Caine - Par Lisa Giraud Taylor



Kingsman, unité d’élite anglaise d’espionnage, recrute. Ces agents très spéciaux en costume trois pièces, chargés de traquer un psychopathe, génie en nouvelles technologies, portent leur choix sur Gary Unwin. Surnommé Eggsy, ce petit jeune de la banlieue londonienne, mal dans sa peau, est le fils d’un ancien des services secrets, tellement secrets que personne ne sait qui ils sont ! Harry Hart alias Galaad - si, si, - le chef de cette agence de renseignement tiré à quatre épingles, met à profit tout son brio pour entraîner la nouvelle recrue "imparfaitement idéale" alors qu’il poursuit une lutte implacable pour contrer l’esprit maléfique et tape-à-l’œil du criminel Richmond Valentine qui prétend sauver la planète, ben voyons !