Thursday Oh Yeah ! : Lee Pace, 10 anecdotes délicieuses




Lee Pace, l’homme du jour est un elfe dans la saga du Hobbit, un vampire dans Twilight, un doux rêveur dans Pushing Daisies et un politicien démocrate, maire de New York dans Lincoln. Comédien versatile, il est à l’aise aussi bien sur petit que grand écran mais également sur les planches de Broadway qu’il fréquente régulièrement. Amateur de tartes aux pommes - bah quoi c’est intéressant comme info, non ? - ce gracieux gaillard d’1m91 - beau bébé, n’est-ce pas - doit beaucoup de son charme à ses allures de grand timide. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Lee Pace sous vos applaudissements !






1/ Né en Oklahoma, Lee est le fils de Charlotte Kloeckler, un professeur des écoles et de James Roy Pace, un ingénieur dans l’industrie pétrolière. Un métier qui pousse la famille à déménager plus de dix fois en moins de 10 ans. Lee passe une grande partie de son enfance avec ses frères et sœurs Will et Sally en Arabie Saoudite avant de retourner au Etats-Unis au Texas du côté de Houston où il fréquente Klein High School, un lycée dont sont également sortis l’acteur Matt Bomer, l’écrivain Tom Vaughan et la médaillée olympique Laura Wilkinson.

2/ Pendant les dernière années de lycée, il découvre l’art dramatique et s’investit tellement qu’il laisse tomber les études quelques temps pour pouvoir jouer sur les planches du Alley Theatre. Une fois le lycée terminé en 1997, Lee est accepté à la prestigieuse Juilliard School de New York où il parfait son interprétation des grands rôles classiques.




3/ Lee perd 12kg en 2003 pour interpréter le rôle de Calpernia Addams, une femme transgenre dont l’amant soldat dans l’armée américaine est assassiné à cause de leur relation dans le téléfilm Soldier’s Girl.

4/ En 2007, lorsque son agent lui parle de Pushing Daisies, Lee a déjà trois longs métrages en route et n’a aucun intérêt à se lancer dans une série télé. Cependant, il décide de lire tout de même le script dont il raffole immédiatement même si l’intrigue paranormale l’inquiète un peu de prime abord. C’est le succès pour une série qui ne durera cependant que deux saisons.







5/ En 2006, il interprète un paraplégique dans le film The Fall. Le réalisateur Tarsem Sing décide de faire croire à la plupart des acteurs et de l’équipe technique que Lee est réellement paralysé. Un jour, une maquilleuse entre dans sa loge et le trouve debout. Elle s’évanouit presque sous le choc. C’est d’ailleurs la prestation de Lee dans ce film qui convainc Peter Jackson de l’engager pour le rôle du roi Thranduil dans Le Hobbit : Un voyage inattendu sorti en 2012.

6/ Malgré les mauvaises critiques entourant les différents épisodes de la saga Twilight, Lee décide tout de même d’accepter le rôle du vampire nomade Garrett dans le Chapitre IV : Révélation. Sa prestation est saluée même si le film ne remporte pas l’approbation de la presse cinéma. Le public lui est ravi et les fans viennent le voir jouer à Broadway dans la pièce The Golden Age. 




7/ En 2012, Lee joue dans le film de Steven Spielberg, Lincoln. Il y est Fernando Wood. Quelques minutes avant  de tourner la séquence de son long monologue d’introduction, Lee reçoit la nouvelle version du texte remanié. Il doit le réapprendre en moins de 4 minutes, juste avant de passer devant les caméras.

8/ Il a un chien Pointer qui répond au nom de Carl.

9/ Le saut en parachute est l’un de ses hobbies préférés.




10/ Anecdote amusante à propos du casting du Hobbit. Malgré le fait que Lee joue le rôle du roi Thranduil, père de Legolas interprété par Orlando Bloom, il est en fait plus jeune de 2 ans qu’Orlando.

Ce portrait est dédicacé à l'intention de Lilith qui a bien fait d'insister pour que je le rédige. Tout à fait charmant, ce cher Lee. Côté vie sentimentale, ça manque un peu de détails, nous sommes d'accord mais je n'ai rien trouvé de croustillant pour épicer ce billet. Mystérieux mystère. Nous avons tout de même cette série de délicieux clichés pour fantasmer. Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de Lee Pace !