vendredi 24 novembre 2017

Mes Adresses : Desi Road, parfums authentiques de la gastronomie indienne et créativité résolument contemporaine - Paris 6



Ouvert en juillet 2015, en lieu et place du Yugarj, vieille institution surannée, le Desi Road déploie une vision contemporaine de la gastronomie indienne. A la suite du MG Road, situé dans le Marais, qui s'inspirait des cafés Irani de Bombay, cette deuxième adresse imaginée par Stéphanie de Saint-Simon et son époux joue sur les codes de la cantine bohème et chic dans un décor épuré qui ne manque pas de pep's. Loin de l'imagerie kitsch du restaurant indien classique, le Desi Road séduit par son charme zen, sa cuisine dans l'air du temps, très inspirée. Les produits frais de qualité, travaillés maison, déploient des parfums authentiques sublimés par la créativité du chef Eqbal Hossain. L'expérience gustative signée Desi Road mise sur la diversité des saveurs tout en affirmant un caractère personnel et inventif. Les assiettes caracolent vives, colorées, joliment tournées, les plats s'affirment aussi beaux que bons. Chez Desi Road, l'instant est au partage, à la découverte culinaire enjouée. 










Espace lumineux, murs presque bruts, carrelage vintage et parquet d'origine, Stéphanie de Saint-Simon a souhaité que son restaurant reflète l'élégance d'un style indo-britannique. Avec un sens aigu du détail, science délicate s'il en est, elle a rassemblé objets chinés, œuvres d'artisans locaux pour recréer un univers qui lui est propre. Stéphanie de Saint-Simon a longtemps travaillé dans l'évènementiel. Organisation de réceptions, de cocktails, elle en a gardé un goût de la mise en scène concrétisé en 2004 par le lancement de sa propre boutique Ouma Productions. Passionnée de décoration, cette énergique jeune femme y propose meubles et objets hétéroclites fabriqués en Inde selon les techniques de l'artisanat local mais exécutés d'après ses propres dessins.  

Textiles, mobilier, charpoy - lits et tabourets indiens en corde tressée - elle travaille depuis de longues années avec les artisans du Jodhpur à qui elle a confié la réalisation des pièces qui agrémentent le restaurant. Tables en bois peinte de noir, surmontées de plateau en marbre s'affirment typiques. Les sofas réinventés à la mode indienne s'échappent sous des montagnes soyeuses de coussins colorés. D'anciens fauteuils de cinéma en bois ont été convertis en assises princières pour les hôtes du restaurant. Les luminaires en cuivre d'une sobriété très contemporaine contrastent gaiement avec les suspensions en verre coloré parcouru de dessins animaliers. Aux murs, les tableaux animaliers de Manoj Tekam, de la tribu Gond célèbre pour ses artistes, conversent avec les superbes photographies de Christophe Prébois. Un tapis en cachemire signé Gabrielle Soyer joue à se faire peur façon peau de tigre. 









Chic et résolument dépaysant, le restaurant Desi Road nous ouvre les portes d'une gastronomie de découvertes. Le chef Eqbal Hossain, formé par son prédécesseur Manoj Sharma, compose une cuisine des sens en s'inspirant de mets locaux du Nord de l'Inde, Gujarat et Rajasthan auxquels il apporte sa touche moderne très personnelle. Notons au passage, qu'à la carte des élixirs, les vins s'annoncent naturels et en biodynamie, les bières artisanales.

En semaine le midi, le Desi Road propose des menus rapides pour les Parisiens pressés. Assiettes vegan - un dal, une recette de riz, curry vegan du jour 18 euros -, assiettes chicken, rivalisent avec les formules thalis, un assortiment de petits plats à partager présentés sur un grand plateau rond en cuivre ou en inox comme à Bombay.  Ces dernières très complètes, se composent d'une entrée, d'un plat, d'un dessert. Comptez 22 euros pour la version au poulet, 20 euros pour la végétarienne.







Délicate, vive et légère, la gastronomie du Desi Road nous emmène sur des routes lointaines, voyage immobile sur le fil de parfums authentiques, embardées savoureuses au pays du Bhārata. Pour débuter ce périple des sens, le Naan du jour (kulcha) - 4 euros - se présente douillettement dodu et moelleux. C'est le moment où je tombe littéralement en amour - comme disent nos cousins québécois - pour les couverts en cuivre dessinés par la maîtresse des lieux. [Message personnel : couverts que l'on retrouve dans sa jolie boutique, Ouma Productions. Tous les liens se trouvent en fin d'article. C'est bientôt Noël. C'est bientôt mon anniversaire. Je dis ça, je dis rien. Au fait, mon chéri, ta mère voudrait que tu la rappelles. Fin du message personnel]

Les Pani Puri entrent en fanfare. Plat typique de la street food indienne, ces petits soufflés creux sont farcis de pomme de terre. Ludiques, on verse un chutney tamarin et une sauce épicée aux herbes fines dans les coques légères pour une dégustation immédiate en une seule bouchée - 10 euros. Délicatement relevés, les Pani Puri s'égayent sur les contrastes, tout d'abord de texture, croquant du soufflé, moelleux de la pomme de terre, puis de saveurs avec la rondeur du chutney, le feu des épices, la fraîcheur liquide de la sauce.

Le Potato and lamb cake, gâteau d'agneau aux pommes de terre et agneau épicé, yaourt au curry, cresson - 14 euros - n'est pas sans évoquer les boulettes frites orientales auxquelles le curry apporterait une subtilité nouvelle, le yaourt et le cresson une fraîcheur inédite. En accompagnement, les Stir fried greens, des haricots coco aux feuilles de curry, moutarde, noix de cajou, coco fraîchement râpée - 8 euros - sont très inspirés et ne se laissent pas distancer par le Baby spinach, cumin and garlic, des pousses d'épinard au cumin et à l'ail - 7 euros - fort spirtuelles.







Composition vivace, le Palak Patta Chaat est un snack potelé composé de feuilles d'épinards en beignets aux pommes de terre épicées surmonté de yaourt et de graines de grenade, épicé au masala chaat, sel noir, chili, graines de cumin, coriandre et poudre de mangue verte séchée - 14 euros. Croquant, moelleux, gourmand tout en conservant une jolie fraîcheur, le Palak Patta Chaat n'envoie que des bonnes ondes. J'ai gardé mon coup de cœur absolu du jour pour la fin. Troussé avec grâce, d'une subtilité confondante, le Chicken breast with almonds saffron, blanc de poulet fermier mariné, saisi au four tandoor à la crème aux amandes, cardamone verte et safran - 13 euros - est tout simplement exquis. 

Desi Road dont la cuisine savoureuse enchante les papilles est la preuve qu'il est encore possible de trouver un bon restaurant indien à Paris. Nouveauté à venir, l'établissement proposera très prochainement une formule tiffin box à emporter, véritable institution en Inde qui se rapproche des lunch boxes asiatiques tout en exaltant les parfums authentiques de la gastronomie indienne. 

Desi Road
14 rue Dauphine - Paris 6
Tél : 01 85 15 26 90
Horaires : du mardi au vendredi 12:00 / 14:00 et 19:30 / 00:00, le samedi 12:00 / 14:30 et 19:30 / 00:00, le dimanche 12:00 / 14:30 et 19:30 / 23:45

Et pour découvrir la boutique de décoration de Stéphanie de Saint-Simon où je m'apprête à faire des folies, c'est par ici :
Ouma Productions




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 commentaire :

Aurore a dit…

Les assiettes sont magnifiques tout comme la décoration !

Share this