vendredi 28 juillet 2017

Théâtre : Oui ! de Pascal Rocher - Avec Ariane Zantain, Pascal Rocher, Benoît Thiebault - Café de la Gare



En couple depuis huit ans, Valérie et Stéphane décident de se marier. La jeune femme rêve de faire de la noce le plus beau jour de sa vie. Monsieur qui s'est résolu à passer devant le maire pour faire plaisir à sa campagne préférait profiter de ses week-ends avec son pote JP plutôt que de consacrer son temps libre à dresser liste d'invités et plan de table. Sur les conseils de Christiane, la mère de Valérie, débordés par la tâche, Lapin et Chaton comme ils se surnomment, font appel à Walter Craig, wedding planner parisien de renom, snob accompli. C'est pour lui tout une aventure de débarquer au-delà du périphérique dans le petit pavillon de banlieue des deux tourtereaux. D'autant qu'il s'avère être surtout spécialisé dans les mariages gay aux budgets mirobolants. Les ambitions plus modestes de Valérie et Stéphane représentent un véritable défi pour lui.






Comédie légère dans l'air du temps, Oui ! s'amuse de l'institution du mariage en soulignant avec piquant la contradiction manifeste entre l'idée magique du jour rêvé et l'enfer des préparatifs. Satire de la vie de couple, confrontation drolatique de deux mondes antinomiques, la pièce joue des clichés avec modernité et ne frôle la caricature, toujours bon enfant, que pour mieux rebondir sur la cocasserie des situations. 

Si les univers du petit couple de banlieusards et du professionnel parisien prétentieux s'opposent et que la communication est compliquée, c'est pour mieux nous faire rire de façon complice dans le respect des différences. Car l'auteur Pascal Rocher, qui est aussi interprète de Walter Craig en alternance avec Rodolphe Sand, lui-même metteur en scène, éprouve une véritable tendresse pour ses personnages et leurs travers qui les rendent humains. Au goût des autres, l'auteur allie modernité du propos et de la forme dans un grand message de tolérance qui n'exclut ni l'esprit grinçant, ni la causticité ni même un grain de folie. 






La mise en scène pleine de peps profite de trouvailles scéniques malicieuses qui ajoutent à la qualité du spectacle. Les dialogues font mouche, les bons mots fusent, les répliques sont tracées au cordeau, l'énergie contagieuse. Deux trios de comédiens tournent en alternance pour interpréter les trois personnages hauts en couleur. Le soir où j'ai vu la pièce, Ariane Zantain, Pascal Rocher, Benoît Thiebault étaient en scène dans une interprétation irrésistible soutenue par une belle complicité.

En future mariée obnubilée par la noce à venir, Ariane Zantain est aussi attachante qu'exaspérante dans sa naïveté de jeune femme qui veut jouer à la princesse tandis que son futur épousé un peu bas de plafond, incarné par Benoît Thiebault est exquisément horripilant à force d'apathie et d'indifférence à ce qui l'entoure. Leurs prises de bec et scènes de ménage arbitrées par l'organisateur de mariage, Pascal Rocher impeccable d'arrogance, précieux délicieux au verbe caustique et au cœur tendre sous la carapace, sont des plus réjouissantes. Plaisir de jeu évident et communicatif, proximité avec le public, ils sont formidables chacun dans leur registre.

Cette comédie sans prétention est un bonbon, un joli moment de théâtre, un divertissement radieux. 

Oui ! de Pascal Rocher
A partir du 24 juin à 19h30 du mercredi au samedi et à partir du 16 juillet à 18h le dimanche
Mise en scène : Rodolphe Sand 
Avec Ariane Zantain, Pascal Rocher, Benoît Thiebault ou en alternance Rodolphe Sand, Morgane Bontemps, Alexandre Guilbaud 
Voix Off : Laurence Badie

Café de la Gare
41 rue du Temple - Paris 4
Tél : 01 42 78 52 51


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 commentaire :

Elodie Lebon a dit…

Ça a l’air d’être une très belle pièce en tout cas. Ce qui me semble cool, c’est que ça représente l’image typique du couple moderne ! Personnellement, je vois rarement cela sur scène. Cela m’aurait intéressée de regarder cette pièce.

Share this