samedi 25 mars 2017

Théâtre : L'histoire d'une femme de Pierre Notte - Avec Muriel Gaudin - Théâtre de Poche Montparnasse



Une femme marche dans la rue quand cycliste lui lance une claque sur les fesses. Elle tombe et ne se relève pas. Alors que des passants s'approchent pour l'aider, cette humiliation de trop est un déclic. A partir de cet instant, que ce soit son frère, son père, son médecin, son patron, son ex, l'inconnu qui l'aborde, elle refusera de rentrer en contact avec les hommes, de leur adresser la parole. Elle leur imposera son silence pour les faire taire, pour échapper à cette société sexiste où le machisme, conscient comme inconscient, est une oppression permanente infligée aux femmes. Panique de la gent masculine qui ne comprend pas, vacille, se trouble face à ce mur.




Chronique du sexisme ordinaire, texte puissant et juste écrit par un homme, L'Histoire d'une femme a été inspiré par un incident réel auquel Pierre Notte a assisté. Entre ironie incisive et vraie tendresse, cet humaniste expose, dénonce pour mieux interroger la place de la femme dans la société et le monde tel qu'il est. La construction narrative particulière, saynètes qui se succèdent, se répondent, se complètent, unique interprète qui se glisse tour à tour dans la peau de cette femme blessée et dans celles des hommes auxquels elle fait face, impose un rythme qui s'emballe et nous embarque. Le ton est singulier, l'écriture sensible.

Constat féroce établi avec finesse et subtilité, Pierre Notte décrypte cette violence symbolique, douce, presque invisible pour les victimes, cette tension permanente que subissent les femmes qui va des petites humiliations, des discriminations jusqu'à l'hostilité manifeste, les agressions verbales, les attouchements. La présence masculine est menace, l'agressivité envers les femmes latente. L'incommunicabilité entre les sexes se montre comme le résultat d'un conditionnement. Produit d'une culture différenciatrice, la domination masculine ancrée dans les inconscients des sociétés andocentriques prédétermine les rôles, remettant en cause la dignité et l'intégrité des femmes. En famille, dans le métro, au travail, il est exigé de celles-ci qu'elles soient conciliantes, soumises. Paternalisme, dérision et mépris sont autant de comportements banalisés qui dégradent les relations sociales, symptômes d'une misogynie rampante qui ne connaît de barrières ni culturelles ni sociologiques. 




Flot ininterrompu de paroles, faconde saccadée, logorrhée cathartique dans l'urgence d'une rage contenue qui soudain se déverse, la comédienne Muriel Gaudin est magnifique de justesse, d'émotion. Une carafe d'eau dans une main, un verre dans l'autre, rythme paroxysmique des mots et économie de déplacements, elle incarne, vibrante, ce manifeste féministe dans toute son intensité. Tension, désarroi, elle nous offre, dans sa belle intelligence du jeu, une interprétation nuancée, habitée.

Drôle, cruelle, douloureuse, émouvante, cette pièce engagée ausculte la réalité des relations sociales, questionne le harcèlement insidieux ou frontal dont sont victimes les femmes au quotidien. Indispensable. Urgent. Brillant.

Mise en scène Pierre Notte
Avec Muriel Gaudin
Du 17 mars au 7 mai 2017
Du jeudi au samedi 19h dimanche 17h30

Théâtre de Poche Montparnasse 
75 boulevard du Montparnasse - Paris 6
Tél : 01 45 44 50 21


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Aucun commentaire :

Share this