lundi 13 février 2017

Lundi Librairie : P'tit monstre - Johann Zarca



Kevin, 11 ans, vit à Bry-sur-Marne, paisible banlieue pavillonnaire. Il aime les jeux vidéos, les bonbons et entre cette année au collège. Père absent, mère dépressive qui a tendance à se lâcher sur la bouteille, Kevin a développé une fascination pour la pornographie et la violence sans que personne n'y trouve à redire. Abreuvé de vidéos gores dénichées sur internet, il entretient des relations difficiles avec sa famille qu'il terrorise. Isolée, dépassée, sa mère cède sur tout, détourne la tête et fait semblant de ne pas voir les troubles de la personnalité que son fils a développés. Manque d'empathie, de remords, violence larvée qui s'exprime sur les plus faibles, à commencer par son frère aîné et ses deux petites sœurs qu'il persécute insidieusement, Kevin torture des animaux, s'en prend à ses camarades, au SDF du quartier. Serait-il à l'origine de la disparition d'un gamin retrouvé dans le bois voisin le crâné défoncé à coups de marteau ?

A travers l'histoire puissante et oppressante d'un enfant tueur, Johann Zarca se fait sondeur de la société et libère les désirs mortifères, les déséquilibres latents. Récit âpre, cru, d'une noirceur éprouvante, il traque les fêlures, joue sur l'ambiguïté, les frontières entre cauchemar et réalité. Et cette réalité est peu à peu gagnée par le vertige psychopathique d'un esprit malade dont la démence évolue vers l'assouvissement des pulsions. Narration paranoïaque et vicieuse, d'autant plus troublante qu'il s'agit d'un enfant, l'auteur explore les territoires de l'aliénation et de la haine ordinaire.

Voyage glaçant dans la tête d'un sociopathe, lancinant monologue, P'tit Monstre soulève des questions sur notre société et notamment l'omniprésence de la violence dans l'univers des plus jeunes, miasmes toxiques qui contaminent les esprits. Le monstre nourrit ses fantasmes malsains sur internet, des vidéos dont les outrances se révèlent rapidement insatisfaisantes. Tortionnaire sadique indifférent à la souffrance des autres, Kevin perd pied dans une réalité qu'il façonne à l'aune de ses obsessions morbides. Pulsions violentes incontrôlables, mensonges, manipulation, Johann Zarca parvient à retranscrire cet univers mental, le chaos intérieur d'un trouble dyssocial dont il suit les méandres, les divagations sordides à travers un récit maîtrisé très convaincant. 

Roman corrosif, sans concession, P'tit Monstre dépasse la réalité des faits divers qui l'ont inspiré. Acte littéraire radical porté par la déréliction, Zarca prend le lecteur à rebrousse-poil quitte à choquer ou à déplaire. Regard lucide posé sur le genre humain, il distille un désespoir cynique où se mêlent perversité et férocité jusqu'à l'asphyxie. Renversant de cruauté et de justesse, un texte aussi dérangeant que fascinant.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post