mardi 19 juillet 2016

Cinéma : Elvis & Nixon de Liza Johnson - Avec Michael Shannon et Kevin Spacey - Par Prune



Elvis, LE chanteur, idole de toute une Amérique, veut absolument rencontrer le président Nixon. Il souhaite solliciter auprès de lui un statut d’agent fédéral dans le but de lutter contre la drogue et de remettre les jeunes américains dans le droit chemin. Il envisage même d’infiltrer des réseaux - ses trente-cinq films lui ayant conféré le don de se déguiser et de passer inaperçu ! - et de faire un coup d’éclat en arrêtant des rock stars, les Rolling Stones et les Beatles dans sa ligne de mire !






Elvis & Nixon raconte la rencontre improbable entre le président américain et la plus grande star au monde. Deux personnes que tout oppose et qui ne devaient jamais se rencontrer !
Le film débute un Elvis au comportement étrange. On assiste à une sorte de road movie statique et erratique. En effet, le King, reclus dans un périmètre restreint, coincé entre sa chambre d’hôtel à Washington et un magasin de Donuts,  attend que le président Nixon veuille bien le recevoir et écouter ses velléités de devenir un agent fédéral.

Un profond ennui se dégage de sa quête. En effet, Elvis regarde beaucoup la télé, en tire ses névroses. Son obsession à vouloir sauver - délivrer - le monde du fléau de la drogue dénote la prise de conscience d’une vie somme toute vide d’une quelconque utilité, de la futilité d’un homme en fin de carrière. Il brasse beaucoup d’air, parle, mais laisse le soin à ses deux acolytes de parfaire les détails de son obsession du moment.





Les conseillers de Nixon y voient une opportunité de réconcilier le président avec une jeunesse qui le déteste par le biais d’une campagne marketing alliant chansons et spots télévisés, mais Presley tient à son badge. Les compromis à cette entrevue seront une photo dédicacée du chanteur pour la fille de Nixon et un titre honorifique pour le chanteur. Le résultat est surtout une photo emblématique des deux hommes qui est devenue l’archive la plus demandée à la Maison Blanche.

Michael Shannon détonne en Elvis, car même s'il ne lui ressemble guère, la gestuelle, la démarche, la façon de parler, sa conviction, cet ensemble fait, même si on est quelque peu interloqué au début, que l’on y adhère pleinement et entièrement. Il EST Elvis ! Il n’est pas caricatural même si tout l’attirail du King est bien présent - lunettes, ceinturon, tenue Las Vegas - l’acteur n’est pas dans l’esbroufe, son jeu est sobre, contrairement à son comparse, Kevin Spacey, qui en fait des tonnes comme à son habitude maintenant, et qui se contente de singer l’ancien président sans véritable profondeur.




Elvis & Nixon est un ovni, le début du film laisse dubitatif - tant par le sujet, son traitement que par la présence de Michael Shannon, habitué à des rôles bien plus sombres - puis on se laisse happer, curieux de savoir comment le King va bien pouvoir arriver à ses fins ! Il en résulte un film loufoque, drôle et totalement dingue !

Elvis & Nixon de Liza Johnson
Avec Kevin Spacey et Michael Shannon
Sortie le 20 juillet 2016

Prune a deux passions : le monde de la beauté et le cinéma. Bon, les livres aussi. Ce qui fait donc trois. De salles obscures à Netflix, sa dose quotidienne de Septième art doit avoisiner celle d'un critique de Télérama. Cinéphile dans l'âme, elle est trop modeste pour accepter le titre d'experte que nous lui accordons tous. Belle plume énergique et gouailleuse, je rêve qu'elle reprenne le chemin de son blog La Femme Idéale n'Existe Pas parce qu'elle arrivait à me faire rire au sujet des cosmétiques. Vous pouvez la retrouver sur son fil Twitter






Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Share this

Related Post