samedi 18 avril 2015

Paris : L'immeuble du 14 rue Thouin, une curiosité architecturale - Vème



Dans le quartier Latin, il n’est pas rare de croiser le chemin de bâtisses au charme évoquant l’histoire de Paris depuis l’époque gallo-romaine jusqu’aux grand travaux du baron Haussmann. Parfois le flâneur est interpellé par des silhouettes d’immeuble intrigantes qui génèrent bien des interrogations quant à ses occupants tant elles ne se conforment pas à l’idée d’habitation. Tranche fine et profil biseauté, sous un certain angle, ces curiosités architecturales donnent l’illusion d’une perspective sans profondeur. C’est le cas d’une construction située au 14 rue Thouin dans le Vème arrondissement. Son apparence somme toute pas très originale de face est contrebalancée par un profil à l’effet saisissant lorsque l’on débouche dans la rue depuis celle de l’Estrapade. Renseignements pris, son histoire ne manque pas de piquant.






L’enceinte Philippe Auguste maintenue de 1190 à 1670 était un rempart de 8 à 10 mètres de haut sur 5 km de long sur une épaisseur de 3 mètres ponctué de 70 tours défensives de 6 m de diamètre. Les tronçons qui n’ont pas été démolis ont été littéralement avalés par les nouvelles constructions. Les nombreux vestiges encore présents de la muraille sont souvent peu accessibles car situés dans des parties privées. Limite de propriété, mur d’appui, mur de soutien, mur mitoyen ou de soubassement, l’enceinte Philippe Auguste a été littéralement recyclée par la ville. La rue Thouin qui nous intéresse a été établie sur le dessin des fossés de l’enceinte Philippe Auguste comblés en 1685. Elle porte le nom du botaniste André Thouin (1746-1824) qui a exercé ses talents au Musée d’histoire naturelle tout proche.

La maison située au numéro 14 rue Thouin est construite en 1688 dans l’angle formé par le tracé de l’enceinte médiévale et celui de la rue. Prenant appui sur le rempart, les contraintes architecturales de ce singulier emplacement ont donné à cette bâtisse sa forme en sifflet et son étroitesse. Par la suite, la portion de l’enceinte contre laquelle elle a été érigée, est démolie laissant un vide devenu cour et une paroi abrupte. L’angle de l’immeuble marque le point d’inflexion sud-est de l’ancienne muraille dont les vestiges sont toujours visibles côté cour. 




Ancienne propriété de l’Abbaye de Sainte-Geneviève, cette maison portait au XVIIIème siècle l’enseigne du Roi Clovis. Propriété privée, difficilement visitable, elle possède un pittoresque petit escalier en bois à deux noyaux et balustres tournés authentifiés en 2004. Son profil affûté ne manquera pas d’attirer l’attention des promeneurs de Paris, toujours nez au vent, amoureux d’une ville aux mille facettes.

Immeuble du 14 rue Thouin - Paris 5

3 commentaires :

Sheily a dit…

Je ne connaissais pas du tout cet immeuble !

christine a dit…

C'est intéressant avec son histoire.

Caroline a dit…

Je suis tombée par hasard en allant faire une visite gourmande au Sugar Plum Cake. C'est en publiant la photo sur Instagram que le commentaire de Galiob m'a donné envie d'en savoir un peu plus sur ce curieux immeuble.

Share this

Related Post