lundi 23 janvier 2012

Lundi Librairie : Mégalomachine de Mark Leyner



Dans Mégalomachine, Mark Leyner écrit une hagiographie de son double messianique, un alter ego fantasmagorique et monstrueux. Le héros de cette autobiographie improbable est un romancier bodybuildé gonflé aux stéroïdes, à l’ego boursouflé, à la sexualité débridée. Icône d’une Amérique entre fiction et réalité, Mark Leyner le personnage représente le mâle alpha d’une société en plein déliquescence, une sorte d’animal suintant la testostérone. Il règne sur toutes les formes de culture, dispensant sa pensée comme il disperse sa semence. Quand je est un autre s’engage un jeu du double je.

L'ombre de l’anti-héros d’American Psycho flotte au dessus du personnage. Une sorte de Patrick Bateman à la sauce californienne. Un même surhomme survolté, psychopathe névrotique, dopé aux amphétamines et griffé de la tête aux pieds. Mark Leyner agent provocateur distille un humour ravageur et jubilatoire.

Le rire par l’absurde habilement mêlé aux grands thèmes des romans d’anticipations traduit la vision d’un futur décadent, à la fois effrayant et réjouissant à entendre conter. Voyage initiatique dans les affres du moi et du surmoi.  L’exercice pourrait lasser mais la prose fluide de l’auteur qui s’amuse avec tous les poncifs et nous transmet ce delirium maniaque nous communique le plaisir de la divagation.

L’humour décalé vagabonde, primesautier, entre délires mégalo et histoires abracadabrantes. Le lecteur est emporté et s’interroge : le trip de  l’auteur ou l’auteur du trip. Ce pamphlet à l’ironie grinçante est un dépeçage jubilatoire des mécanismes de la starification. Tout est prétexte à la dénonciation de l’influence des mass media.

Ce livre soulève la question de l’artiste en tant que produit de la société. De l’auteur dopé jusqu’à la création stéroïde, que reste-t-il de l’art ? Mark Leyner le romancier auteur et Mark Leyner le romancier personnage nous entraînent dans un récit surréaliste.  Ceci n’est pas un roman.

Mark Leyner – Mégalomachine – Editions 10/18 Domaine Etranger [poche] – traduit de l’américain par Claro

Share this

Related Post