Expo Ailleurs : Earthbound, en dialogue avec la nature - Mollereï / Esch-Belval - Dans le cadre de Esch2022 Capitale Européenne de la Culture - Luxembourg - Jusqu'au 14 août 2022

Installation vidéo à quatre canaux « Floralia » de Sabrina Ratté

Les dix-neuf œuvres présentées à la Möllerei, à l’occasion de l’exposition « Earthbound, en dialogue avec la nature », empruntent la voie des arts numériques pour mener une réflexion sur les grandes questions environnementales. Thématique fondamentale des manifestations produites dans le cadre Esch 2022 Capitale Européenne de la Culture. Face à l’urgence climatique, les artistes se font éco-activistes et lancent l’alerte. Par le biais des outils numériques à disposition, ils remettent en question l’anthropocentrisme pour réinventer la relation à la nature. Ils décryptent la relation complexe nouée entre l’humanité et les écosystèmes. Leurs pratiques créatrices innovantes associent nouveaux médias et méthodes scientifiques. Elles génèrent des perspectives inédites, intelligence artificielle, réalité virtuelle, installations interactives, multimédias. L’approche transversale, le recours pluridisciplinaire à la technologie devient source d’inspiration. La collaboration entre artistes et scientifiques, géologue, océanographe, météorologue au service d’une cause, la préservation des écosystèmes, donne à repenser les problématiques environnementales. « Earthbound, en dialogue avec la nature » initie des interactions différentes, propose des perceptions renouvelées. Sensibilisé à des ébauches de solutions, le public peut à son tour imaginer des modèles alternatifs de développement durable ou même des objectifs de décroissance. 



« Used to Be My Home Too » Marc Lee


« Akousmaflore » de Scenocosme (Grégory Lasserre et Anaïs met den Ancxt)

« Quantum Memories Probability – Square » de Refik Anadol

"Plants of the Future" de Mary Maggic

"The Intimate Earthquake Archive" de Sissel Marie Tonn & Jonathan Reus

"The Jellyfish" de Mélodie Mousset et Edouardo Fouilloux


« Earthbound, en dialogue avec la nature » mise en oeuvre avec le soutien de la HEK Maison des arts électroniques à Bâle, institution dédiée à la culture numérique et aux nouvelles formes d’art. Habituée des programmations transdisciplinaires, expositions, performances, concerts, festivals, activités éducatives, la HEK était déjà à l’origine en 2018 de l’exposition « Eco-Visionaries ». L’évènement abordait le changement écologique par le prisme de l’art et des technologies numériques. Aujourd’hui à Esch 2022, Sabine Himmelsbach, directrice de la HEK depuis 2012 et Boris Magrini, directeur de programme et commissaire d’exposition à la HEK, prolongent le propos à la Möllerei. Le bâtiment, lieu de stockage de matières premières, coke et minerai de fer, élément caractéristique de l’ancienne aciérie de Belval, est devenu un spectaculaire espace d’exposition déployé sur trois étages. A l’occasion de l’exposition « Earthbound, en dialogue avec la nature », le passé industriel rencontre le futur numérique, plateforme d’un art militant propice à éveiller les consciences, invitation à l’engagement.

L’impact des activités humaines sur les processus biologique, géologique et atmosphérique de la planète ne cesse de s’accroître. Les phénomènes météorologiques dévastateurs, inondations, ouragans, sécheresse, incendies, se manifestent à une fréquence accélérée. Le réchauffement climatique entraîne l’effondrement des écosystèmes. Les océans sont envahis de déchets. Les fonds marins deviennent des dépotoirs stériles. Un continent de plastique flotte à travers le Pacifique. Le déclin de la biodiversité s’accompagne d’une sixième extinction de masse. Interférer dans ce phénomène de dévastation, dont l’origine humaine est avérée, devient urgent. Les artistes cherchent à comprendre les interactions pour imaginer de nouveaux modèles. Les œuvres exposées à la Möllerei rendent les visiteurs attentifs aux processus écologiques.  


"Korallysis" de Gilberto Esparza

"Deep Swamp" de Tega Brain

"Deep Swamp" de Tega Brain

"Les jardins cybernétiques" de Donatien Aubert

"Chrysalide n°3" de Donatien Aubert

"The Substitute" de Alexandra Daisy Ginsberg 

"Edaphon Braggio" de Marcus Braggio

"Beyond Human Perception" Marìa Castellanos & Alberto Valverde


Vertu de la technologie, sa diffusion dans les différents aspects du quotidien, économie, production culturelle, sphère privée, nous la rend si familière que son utilisation à des fins de sensibilisation en est plus frappante. A l’aide des outils numériques, les artistes envisagent une exploitation raisonnée et durable des ressources. Ils expérimentent, s’engagent dans une démarche respectueuse pour mieux interroger notre rapport à la nature, réfléchir à des modèles alternatifs. Science et technologie y apparaissent comme les ultimes facteurs de progrès. Paradoxe des écrans gourmands en énergie, en minerai rare, en ressources naturelles mais vecteurs d’un nouvel espoir dématérialisé. 

Commissaires : Sabine Himmelsbach & Boris Magrini 
Artistes : Refik Anadol, Donatien Aubert, Melanie Bonajo, Tega Brain, Persijn Broersen & Margit Lukács, Erik Bünger, María Castellanos & Alberto Valverde, Gil Delindro, Gilberto Esparza, Fragmentin, Alexandra Daisy Ginsberg, Marc Lee, Marcus Maeder, Mary Maggic, Mélodie Mousset, Sabrina Ratté, Scenocosme : Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt, Rasa Smite & Raitis Smits, Sissel Marie Tonn & Jonathan Reus 

Earthbound, en dialogue avec la nature
Jusqu’au 14 août 2022

Möllerei / Esch-Belval
Le Fonds Belval
Avenue du Rock'n'Roll - 4361 Esch-sur-Alzette - Luxembourg
Horaires : Du mercredi au lundi de 11h à 19h - Fermé le mardi
Tél : +352 26 84 01
Billet d’entrée au Visitor Centre
3 avenue des Hauts-Fourneaux - 4362 Esch-sur-Alzette - Luxembourg

Esch 2022 Capitale Européenne de la Culture