Expo Ailleurs : Respire, pour un design climatique - Massenoire / Esch-Belval - Dans le cadre de Esch2022 Capitale Européenne de la Culture - Luxembourg - Jusqu'au 25 septembre 2022

 

« Respire, pour un design climatique » est le fruit d’un projet mené par les élèves de l’Ensad Nancy (École nationale supérieure d'art et de design de Nancy), dans le cadre d’Esch 2022 Capitale Européenne de la Culture. L’exposition pluridisciplinaire qui se tient à la Massenoire dans le quartier Esch-Belval initie une réflexion sur la respiration, fonction biologique essentielle et pourtant inconsciente. Cet automatisme fait oublier l’importance de la qualité de l’air. La vie dépend directement de cet aspect de notre environnement. Une quarantaine d’étudiants se sont penchés sur les nouvelles perspectives d’un design raisonné, susceptible d’incorporer les problématiques écologiques et de répondre à une volonté de préservation de la qualité de l’air. La recherche a été menée sous la direction scientifique et pédagogique de Christelle Kirchstetter directrice de l’Ensad Nancy et Patrick Beaucé enseignant, coordinateur du département Design et DMLab laboratoire du design des milieux. « Respire » nous interpelle au sujet des problématiques écologiques et de la préservation de la qualité de l’air. Les étudiants de l’Ensad exposent leurs travaux de recherche, les objets créés dans le cadre de cette étude. Ils proposent des pistes pour mieux habiter le monde et le représenter en prenant en compte l’influence des contextes de vie, les dérèglements des biotopes modifiés. Inspiré par les différents aspects des défis environnementaux, les futurs designers ont choisi de miser sur une conception scientifique des objets et des espaces, en associant les outils technologiques à disposition comme les savoir-faire traditionnels.








Le quartier Esch-Belval né sur les vestiges de l’industrie de l’acier, emblème de l’activité de la sidérurgie, une activité qui a pris fin il y a plus de quarante ans, est désormais un décor qui interroge le passé pour mieux penser le futur. Pôle universitaire en devenir et sièges de banques, il a conservé de spectaculaires bâtiments. La Massenoire, ancien espace industriel, ouvert en 1965, définitivement clos à la fin des années 1970, était un lieu de production particulièrement polluant. Ici se concevait la masse de bouchage, préparation à base de goudron, destinée à boucher les hauts fourneaux. Au sein de ce symbole, l’exposition « Respire, pour un design climatique » rend compte de l’urgence à agir.

La création associée à une réflexion écologique ouvre de nouveaux champs au design dont l’orientation désormais se veut possiblement responsable et vertueuse. L’exposition déployée en trois chapitres décortique la réflexion en segments logiques pour mener à bien le projet. La première section « Que respirons-nous chaque jour ? » illustre une enquête menée par les étudiants de l’Ensad auprès d’un panel varié de personnes, urbains, ruraux, aux activités professionnelles éclectiques. Le résultat rend compte d’expériences sensibles dans le contexte de la réflexion sur la pollution de l’air. Objet d’étude et d’analyse, le module informe tout en incitant à de nouveaux comportements. Il nous invite à prendre conscience de l’ampleur des volumes d’air nécessaire chaque jour pour survivre, à réaliser que la respiration est la condition première de notre existence. La deuxième étape « Comment se mesure la qualité de l’air ? » revient sur les différentes technologies à disposition pour faire les constats les plus inquiétants. 










La dernière phase de l’exposition « Comment nos productions peuvent-elles influer sur la qualité de l’air ? » questionne l’impact de la société de consommation sur l’environnement. Elle évoque les pratiques vertueuses pour lutter contre la pollution. Privilégier les matériaux biosourcés, les ressources renouvelables, miser sur le développement durable, diminuer la consommation d’énergie, tendent vers l’illustration des différents aspects de la décroissance pour préserver les écosystèmes.

Les élèves de l’Ensad ont imaginé des objets en osier lors d’échanges avec les vanniers du Comité de développement et de promotion de la vannerie de Fayl-Billot. Les étudiants de la chaire Idis (industrie design et innovation sociale), de l’Esad de Reims, associés à la Hear Mulhouse (haute école des arts du Rhin) ont recentré leur recherche sur la production du chanvre et les propriétés de ce matériau aux propriétés uniques. Des moules en plastique biodégradable produit à partir de maïs, l’aromathérapie et les plantes médicinales traditionnelles au service du bien-être, les modalités vertueuses, écologiques du design cherchent à changer concrètement les modes de vie au quotidien.

L’Ensad Nancy et Esch2022 organisent des manifestations associées ouvertes au public, colloques et master classes Artem, ainsi que des ateliers variés dont le détail est à découvrir sur le site esch2022.lu.

Respire, pour un design climatique
Jusqu’au 25 septembre 2022

Massenoire / Esch-Belval
3 avenue du Rock'n'Roll - 4361 Esch-sur-Alzette - Luxembourg
Téléphone : +352 26 84 01
Horaires : Du mercredi au lundi de 11h à 19h - Fermé le mardi
Billet d’entrée au Visitor Centre
3 avenue des Hauts-Fourneaux - 4362 Esch-sur-Alzette - Luxembourg

Esch 2022 Capitale Européenne de la Culture