Cinéma : Guermantes, de Christophe Honoré - Avec la troupe de la Comédie française

 

En juillet 2020, la troupe du Français répète une nouvelle pièce, « Le côté de Guermantes ». Christophe Honoré, le metteur en scène, collabore pour la première fois avec la Comédie française dans une adaptation du troisième tome de la Recherche de Marcel Proust. La crise sanitaire vient bouleverser la programmation. Les lieux de culture contraints de fermer jusqu’à une date indéterminée, les représentations annoncées prochainement sont suspendues, peut-être même définitivement annulées. Frappés par le découragement et la colère, la plupart des comédiens souhaitent suspendre le travail. Moment de flottement, d’incertitude. Alors que la pièce ne verra peut-être jamais le jour, Christophe Honoré suggère de poursuivre pour la beauté du geste, malgré l’absence de perspectives. Il souhaite reprendre pour le plaisir de jouer, de prolonger l’instant et puis le réconfort de rester ensemble dans un moment difficile. Au théâtre Marigny où se tiennent les répétitions, les sociétaires de la Comédie Française se remettent à l’oeuvre. Christophe Honoré, caméra au poing, capte ces moments du quotidien, trois jours de grâce, de partage, d’émotion.






Objet cinématographique d’une vitalité réjouissante, le film « Guermantes » fiction alternative, faux documentaire sur les coulisses d’une troupe de théâtre, témoigne d’une expérience collective, celle d’une communauté d’artistes confrontés à la crise sanitaire. Les nuits au théâtre, les moments intimes en loge, les dîners dans les jardins, la caméra de Christophe Honoré capte le quotidien dans une mise en abyme savoureuse. Il fait bouger les lignes et s’aventure hors champs. Le réalisateur s’amuse à brouiller les frontières entre la réalité et la fiction, reconfigure le réel à l’aune de sa vision. Le territoire du jeu dépasse le cadre de la scène. La réalisation originale embrasse les fantasmes de coulisses, les imaginaires, propose de décrypter les codes de la Maison de Molière et surtout célèbre la magie du théâtre, l’engagement des comédiens, une troupe soudée, vivante, créative. 

La pièce et les représentations compromises par la pandémie, Christophe Honoré orchestre le rebond, de la scène à l’écran, d’un projet à l’autre, caméra au poing. Il capture des moments de vie inattendus, sincérité de la démarche. Extraits de la pièce, répétitions et tâtonnements, il invite les comédies à interagir librement dans des moments d’improvisation, instantanés de vrai-faux quotidien, au point de créer le trouble ne plus être en mesure de faire la différence entre l’invention et la réalité. Les comédiens jouent leur propre rôle. Ils s’amusent de leur image, du personnage public, se réinventent décalés, avec une bonne dose d’autodérision.  Le réalisateur projette volontiers sur eux ses obsessions tandis que se dessinent progressivement les motifs récurrents de son oeuvre. Il leur a demandé à chacun quelles avaient été leurs occupations durant le confinement. Le film touche alors à l’intime, l’authentique.



Histoires personnelles, portait de groupe, Christophe Honoré saisit la merveilleuse complicité des interprètes de la troupe. Tous ensemble, ils laissent libre cours à leur imagination. Ils jouent, parlent, argumentent, se disputent, s’amusent, créent. Film hors norme, « Guermantes » est l’un des premiers à témoigner de l’impact de la crise sanitaire sur le monde culturel. Fascinant, réjouissant, il donne férocement envie de retourner au théâtre.

Guermantes, de Christophe Honoré
Avec Claude Mathieu, Anne Kessler, Éric Génovèse, Florence Viala, Elsa Lepoivre, Julie Sicard, Loïc Vorbery, Serge Bagdassarian, Gilles David, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux, Laurent Laffite, Dominique Blanc, Yoann Gasiorowski, Mickaël Pelissier
Sortie le 29 septembre 2021